AccueilRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'héritage de la fille de l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 22
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: L'héritage de la fille de l'eau   Ven 20 Mar - 10:39

Chapitre 1
Rencontre dans le désert

Depuis plusieurs jours, un petit groupe de Révolutionnaires s'étaient installés dans le désert du Royaume d'Alabasta. Ils se sont arrêtés pour se reposer et se ravitailler en nourriture et en eau et pour ne pas se faire repérer, ils ont installé un camp dans le désert. En vu du fait que les Révolutionnaires étaient composés de plusieurs guerriers assez puissants, ils n'avaient pas du tout peur de s'y risquer et de devoir affronter plusieurs animaux aussi dangereux les uns que les autres.

Ce groupe était dirigé par leur commandant, Ryan, un jeune homme qui a rejoint les Révolutionnaires pour affronter le Gouvernement après avoir découvert qu'il était le descendant des la famille royale du l'Ancien Royaume détruit pas le Gouvernement lors du siècle manquant. Il espérait qu'en renversant le Gouvernement, il pourrait récupérer son héritage comme sa famille l'aurait voulu de génération en génération, mais qui n'ont rien fait jusque là car ils avaient peur que le Gouvernement tente de les détruire. Personne au monde n'est au courant de ses origines à part Dragon.

Aujourd'hui, Ryan avait quitté son groupe pour aller chasser de quoi manger. Ils étaient deux à effectuer cette tâche, mais étaient partis chacun de leur côtés pour être plus efficaces. Alors que Ryan marchait tranquillement, habillé de ses vêtements d'assassin avec la capuche relevée sur la tête qui lui dissimulait le visage, à l’affût du moindre mouvement, du moindre bruit, il entend le cri d'une femme. De suite, il suit le cri et voit une jeune femme aux cheveux bleus habillées d'un robe et cape blanche faire face à un gigantesque lézard violet. Alors que le lézard ouvre grand sa gueule, prêt à avaler la jeune femme qui semblait paralysée par la peur. À une vitesse impressionnante, Ryan sort de ses protèges-poignets des lames cachées et fonce sur le reptile géant à une vitesse impressionnante. L'instant d'après, il se retrouve accroupi, derrière le reptile qui s'écroule au sol, mort. Alors qu'il se redressait, un autre lézard identique au premier sort du sable un peu plus loin et fonce sur eux. Alors que la jeune femme reculait, Ryan fait subir à ce reptile le même sort qu'au premier. Après avoir nettoyé et rangé ses lames, il se tourne vers la femme qui s'approchait de lui en le regardant d'un air reconnaissant et en disant :
"Merci, étranger, de m'avoir sauvé".

Ryan lui répond :
"Pas la peine de me remercier. Vous vous êtes montrée bien imprudente. Ce désert est loin d'être un endroit sûr".

L'expression de la jeune femme changea soudain, semblant en colère. Ryan ne comprenait pas vraiment comment on pouvait passer de la reconnaissance à la colère en un instant. Ça ne lui était jamais arrivé.


"Je vous trouve mal placé de me faire ce genre de commentaire. Vous êtes bien ici vous".


Ryan eut un sourire amusé sous sa capuche en constatant que cette femme semblait avoir un sacré caractère, chose qu'il aimait plutôt bien.


"Peut-être, mais moi je n'ai pas failli me faire dévorer. Un conseil, rentrez chez vous. Ce n'est pas un endroit pour les demoiselles, aussi jolies soient-elles".


La femme ouvre la bouche, offusquée.


"Mais je ne vous permets pas!"


"Mais je ne vous ai pas demandé votre permission, chérie".


"C'est Kaisui!"


"Enchanté, moi c'est Ryan".


Kaisui avait haussé le ton et dit son prénom en criant quand Ryan l'avait appelé "chérie", elle ne semblait pas du tout apprécier qu'il se montre si familier avec elle. Ryan, lui, semblait s'en moquer éperdument qu'elle soit en colère contre lui, au contraire, ça semblait plutôt l'amuser et du coup, il s'était présenté à son tour. Kaisui croise ses bras ensuite et redressant la tête dignement et dit :
"De toute manière, je ne peux pas retourner chez moi"

"Tien donc. Et pourquoi ça?"


"Ma soeur est sur le point de se marier avec Nefertari Cobra à Alubarna. Je me dois d'être présente".


"Vous ne pensez pas que votre soeur vous préférerait vivante et en sécurité au lieu de vous mettre en danger juste pour se rendre à son mariage?"


"Si, mais moi, je m'en fiche. Quelle genre de soeur je serais si je n'y allais pas?"


Ryan regarde intensément Kaisui qui avait un regard plus que déterminé. Ayant vu ce regard à plusieurs reprises parmi les Révolutionnaires, il se doutait que rien ne la ferait changer d'avis. Et le pire est qu'il avait raison car Kaisui n'était pas prête à changer d'avis. Il lâche alors un soupire et dit :
"Bon, je vais vous accompagner dans ce cas".

"Vraiment? Je vous préviens, je n'ai rien pour vous payer".


"Je m'en fiche de l'argent, je vous accompagne jusqu'à Alubarna et une fois là-bas, vous n'aurez plus à supporter ma présence".


"Bon, d'accord".


"On devrait y arriver demain si on ne traîne pas trop. Venez".


Ils se mettent alors à marcher à travers le désert.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 22
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: L'héritage de la fille de l'eau   Ven 20 Mar - 10:39

Chapitre 2
Je t'aime, moi non plus

Kaisui et Ryan ont marché durant plusieurs heures dans le désert aride de Alabasta et il faut dire que l'ambiance était assez tendu car ils ne s'appréciaient pas. En tout cas, Kaisui, elle, n'aimait pas du tout Ryan qui lui, s'amusait plutôt de ses réactions de gamines. Et bien sûr, Kaisui n'aimait pas qu'il se moque de lui, ce qui ne fait qu'attiser leur tension.

Quand la nuit a finit par tomber, ils ont dressé un petit camp. Ryan a monté une tente pour que Kaisui puisse y dormir. Lui, il ne préférait pas le faire, voulant surveiller le feu et faire le guet au cas où des créatures, des pirates du désert ou des bandits les attaqueraient.

Tout les deux étaient assis près du feu qui leur servait d'unique lumière. Kaisui se met au bout d'un moment à se recroqueviller sur elle-même et à frissonner un peu. Il faut dire que si le désert était d'une chaleur intense la journée, le soir, c'était le contraire, car il était glacial. En voyant ça, il se relève, retire sa veste et le tend à la jeune femme aux cheveux bleus. Surprise, elle relève la tête et voit alors le visage de Ryan. Il était un beau jeune homme à la peau légèrement foncée. Ses yeux était marron foncés et ses cheveux bruns avec deux mèches qui lui encadrés le visage.




Kaisui était quelque peu troublée en le voyant à visage découvert car même s'il avait de mauvaise manière, il restait un très beau garçon. Ryan finit par dire :
"Tenez, il fait froid ce soir, ça vous tiendra chaud".

La femme aux cheveux bleus se reprend alors dans sa confusion, prend la veste, se la met sur ses épaules, se sentant mieux, et dit :
"Merci".

Ryan se rassit ensuite alors que Kaisui le regardait du coin de l'oeuil. Au bout de plusieurs minute de silence, Kaisui dit :
"D'où venez-vous exactement?"

"D'un endroit loin d'ici".


"Je vois. Et que venez-vous faire à Alabasta?"


"Je vous trouve bien curieuse".


"J'aime juste savoir à qui j'ai affaire".


"Mouai. Moi et des amis nous sommes arrêtés car nous manquions de vivre, donc on est venu se ravitailler. Vu qu'on manque d'argent, on a décider de chasser un peu dans le désert en espérant trouver de quoi revendre".


"Je vois".


Kaisui ferme les yeux, se relève et dit :
"Je vais me coucher. Bonne nuit".

"Bonne nuit, dormez bien".


Kaisui ne répond pas et entre dans la tente où elle s'endort. Le lendemain, Kaisui et Ryan avaient repris leur route. Kaisui avait rendu à Ryan sa veste. Du coup, il avait à nouveau la capuche sur la tête qui lui dissimulait son visage. Au bout de plusieurs heures de marches, Kaisui se laisse tomber à genoux en serrant des dents. Voyant qu'elle s'était arrêté, Ryan avait fait de même et s'est tourné vers elle.


"Qu'est-ce qu'il y a?"


"Mon pied...il me fait mal...je n'ai pas l'habitude de marcher autant..."


Ryan lâche un soupire en levant les yeux au ciel, s'approche, la fait s'asseoir et lui prend le pied en disant :
"Laissez-moi voir".

Puis, il retire la sandale du pied de Kaisui qui affiche un air intrigué et dit :
"Qu'est-ce que vous faites?"

"Un massage, c'est efficace pour soulager la douleur".


"Je vois, finalement, il vous arrive de ne pas vous conduire comme un vaurien".


"Un vaurien? J'aime beaucoup ce mot. Vous aimez les vauriens je parie".


"Qu'est-ce qui vous fait dire ça?"


"Ma foi, si je suis un vaurien et que vous m'aimez, vous devez donc aimer forcément les vauriens".


Kaisui affiche un air offusqué. Elle retire son pied, se relève et met ses mains à sa taille en lançant un regard sévère envers son interlocuteur.


"Quelle arrogance! Vous vous prenez pour qui?"


Ryan semblait une nouvelle fois amusé par sa réaction. Il se redresse et dit :
"Pour quelqu'un qui vous a tapé à l'oeuil, ma chère. Qu'est-ce que vous croyez? Que je n'ai pas vu la manière dont vous me regardiez?"

"Rho! Je retire tout ce que je viens de dire! Vous êtes une personne arrogante, imbu de sa personne et se croyant irrésistible!"


"Et vous! Vous êtes une gamine capricieuse et trop fière pour avouer ses véritables sentiments à l'homme que je suis!"


"Comment osez-vous?!"


Elle allait lui donner une gifle, mais Ryan arrête son bras en lui saisissant fermement le poignet. Elle se jette ensuite sur lui pour tenter le frapper et ils se roulent alors sur le sable fin. Au bout d'un moment, Ryan arrive à la maîtrise en la plaquant sur le dos et en se mettant sur elle. Ils se regardent un instant, la capuche de Ryan s'étant baissée durant l'agitation avait son visage à découvert. Il se penche vers Kaisui l'embrasse. Kaisui lève son bras pour le frapper, mais stoppe son geste, ferme les yeux et entoure le coup du jeune homme de ses bras, passant un instant magique.

Après ce moment intense, ils avaient repris la route et ont finit par arriver à Alubarna. Là, Kaisui s'est retournée vers Ryan, qui avait remis sa capuche. La jeune femme semble triste.


"Et bien, voilà, je suppose que c'est là qu'on se sépare".


"Oui".


"Est-ce...est-ce qu'on se reverra?"


"Peut-être. Je vais vous laisser. Au revoir".


Il se tourne et commence à avancer vers le désert. Kaisui fait alors un pas en avant et dit :
"Je t'aime!"

Ryan s'arrête, inspire un bon coup et dit :
"Je sais".

Et il avance à nouveau sous le regard de Kaisui dont des larmes commençaient à monter à ses yeux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 22
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: L'héritage de la fille de l'eau   Ven 20 Mar - 10:59

Chapitre 3
Un amour impossible

Cela faisait deux jours déjà que Ryan et Kaisui se sont séparés. Bien que Kaisui était heureuse de revoir sa sœur, Titi, d'assister aux préparatifs du mariage qu'elle va faire avec Nefertari Cobra, le roi du royaume d'Alabasta, elle ne pouvait s'empêcher de penser à Ryan, se demandant où il était et ce qu'il pouvait bien faire.

Le jour du mariage finit par arriver. Titi portait une magnifique robe de princesse avec une couronne en fleur sur la tête où il était accroché un voile blanc un peu transparent qui couvrait ses cheveux bleus. Kaisui n'était pas moins belle. Ses cheveux étaient tenue en arrière par deux barrettes en forme d'ailes d'ange et elle portait une longue robe bleue avec des bretelles.

https://www.youtube.com/watch?v=Gagga-MSiI8

Après que Titi et Cobra aient échangés leurs vœux, il y eut un grand bal où tout les habitants du royaume étaient conviés. Kaisui était assise à un banc et regardait sa sœur danser avec son époux. Soudain, elle voit une main ouverte tendue vers elle. Elle relève la tête pour voir de qui il s'agissait et eut le souffle coupé. Il s'agissait de Ryan en tenu élégante qui était revenue, revenue pour elle.


"Ryan?"

Ce fut tout ce qu'elle trouva de dire. Ryan sourit légèrement et dit : "M'accorderiez-vous cette danse?"

Kaisui eut un sourire ému, hoche la tête, prend sa main chaude et douce et se relève. Il se mettent alors à danser tout comme les autres personnes présentes. Ce fut un instant magique et rempli d'émotion pour tout les deux. Puis, quand tous s'arrêtent de danser pour aller dîner. Kaisui prend le bras de Ryan et l'emmène voir Titi et Cobra.

"Bonjour, vos majestés, je vous présente Ryan, c'est lui qui m'a emmené ici et m'a sauvé".

Ryan s'incline devant Cobra et dit : "Votre Majesté, je vous félicite pour avoir épouser l'une des deux plus belles femmes du royaume".

"Merci, mais vous vous méprenez un peu. Titi est la plus belle..."


Il s'interrompe quand Titi lui donne un coup de coude aux côtes exprès et lui fait un signe de tête pour qu'il regarde mieux Ryan et Kaisui car elle avait compris qu'il se passait quelque chose entre eux. Cobra rigole et dit : "Ho! Mais je vois ce que vous voulez dire! Si à mes yeux Titi est la plus belle femme de toutes, je suppose qu'à vos yeux, c'est Kaisui qui est la plus belle".

Ryan regarde tendrement Kaisui et dit : "Oui et elle n'est pas que belle, c'est une jeune femme courageuse, douce, gentille et admirable".

Kaisui se mis à rougir face à ces paroles.

"Oui, je vois. Vous avez dû faire un long et éprouvant voyage. Que dites-vous de rester pendant quelques temps parmi nous le temps de vous restaurer? Vous serez logé dans mon palais".

"Votre Majesté est généreuse...mais je ne voudrais pas abuser".

"Vous n'abusez en rien puisque c'est moi qui vous invite".

"Ho! Accepte, s'il te plaît!"

"Bon, d'accord".

Kaisui était ravie qu'il reste pendant quelques jours, tout comme Ryan, bien qu'il était un peu inquiet pour ses hommes qui étaient dans le désert.

Durant plusieurs jours Ryan passait beaucoup de temps avec Kaisui ou avec le roi dont il s'est beaucoup lié d'amitié. Comme tout les Révolutionnaires, Ryan n'aimait pas les membres du gouvernement, mais il reconnaissait que Cobra était un homme bon qui se préoccupait de son peuple avant lui-même contrairement aux autres.

Un jour, alors que Cobra posait plusieurs questions le concernant, Ryan s'est confié à lui au sujet de ses origines et de son appartenance aux Révolutionnaires. Cobra n'en fut pas choqué et l'avait rassuré que sa ne changeait rien de leur amitié et qu'il comprenait les motivations des Révolutionnaires même s'il craignait que les choses finissent par tourner mal.

Un jour, Cobra avait convoqué Ryan en privé dans ses appartements. Il avait une mine grave et regardait par la fenêtre.


"J'ai une mauvaise nouvelle, mon ami".

"Qu'y a-t-il?"

"Ta troupe de Révolutionnaires a été repéré par le gouvernement. Je ne sais pas qui est responsable de cette fuite, en tout cas, je t'assure qu'elle ne vient pas de moi. Quoi qu'il en soit, une troupe de la Marine est en chemin vers Alabasta. Tu dois vite partir avant qu'ils arrivent et vous arrêtent".

"Je...je ne doute pas un instant de votre sincérité au sujet de cette fuite. Mais j'avoue avoir le cœur serrer de devoir partir en laissant Kaisui".


Cobra se retourne et dit : "Je comprends ton sentiment, mais Kaisui risque d'avoir le cœur brisé si tu te fais arrêter et condamné à mort".

"Très, bien, je pars maintenant dans ce cas".


Ryan se dirige vers la porte quand Cobra demande : "Tu ne veux pas lui dire au revoir?"

Ryan s'arrête, serre les poings et dit : "Non, c'est trop dure".

"Comme tu voudras, au revoir, mon ami".


Ryan quitte la pièce ainsi que la ville rapidement. Il rassemble ses hommes pour qu'ils partent rapidement en passant par le rivière Sandora. Kaisui a découvert le départ de Ryan et Cobra lui a expliqué la raison. Dans sa chambre, elle était anéantie, pleurant à chaude larme.

Au bout de plusieurs heures, elle va voir un super canard et le monte pour se rendre au bord de la rivière où elle croise le navire de Ryan.


"Ryan!"

Dans le navire, Ryan est surpris d'entendre la voix de Kaisui et s'approche du bord du pont de son navire de là où il voit Kaisui au loin.

"Kaisui! Mais qu'est-ce que tu fais là?!"

"Tu pensais peut-être que j'allais te laisser partir sans dire au revoir, espèce de lâche?!"

"Désolé...mais c'était trop dure! Écoute, s'il y avait une autre solution, je l'aurais suivi! Mais là, je n'ai pas le choix!"

"Dans ce cas! Laisses-moi venir avec toi!"

"Quoi?! Mais ce n'est pas possible! Ce n'est pas une vie pour toi! Nous ne sommes pas du même monde!"

Kaisui met une main à son ventre et dit : "Écoute-moi bien! J'attends un enfant! Un enfant de toi! Et il est hors de question que je l'élève sans toi! Tu as compris?!"

Ryan ne dit plus rien, choqué par l'annonce qu'elle venait de lui faire.

"Et toi, alors, Ryan, est-ce que tu veux me laisser l'élever seule?! Sans son père?"

Ryan ne dit rien pendant un long moment et finit par répondre : "Alors là non! Pas question! Et je compte bien t'épouser! Est-ce que tu veux épouser le vaurien que je suis?!"

"Comme tu l'as dit, j'aime les vauriens, alors c'est oui! Oui et mille fois oui!"


Après ça, ils ont fait embarquer Kaisui et se sont rendus dans le QG des Révolutionnaires où Dragon a marié Kaisui et Ryan devant tout les Révolutionnaires, ainsi que devant Cobra et Titi que Ryan a fait venir dans le plus grand secret pour faire une surprise à Kaisui qui était triste à l'idée que sa sœur n'assiste pas à son mariage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 22
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: L'héritage de la fille de l'eau   Mar 18 Aoû - 0:35

Chapitre 4
Tragédie familiale

2 ans déjà venait de passer depuis le mariage de Kaisui et Ryan. Les jeunes mariés se sont installés près d'un village de l'île de Dawn. Kaisui a donné naissance à un garçon qu'ils ont appelé Kosui qui venait d'avoir 2 ans et a une fille il y a de cela seulement 2 mois et ils l'ont appelé Ondine. Pour préserver sa famille et s'en occuper, Ryan a décidé de quitter les Révolutionnaires et Dragon s'est montré compréhensif avec sa décision, même s'il craignait que le Gouvernement le recherche toujours. Il lui a donc donné un escargotphone pour le contacter au cas où.

Kosui était à la fois un garçon plutôt calme, mais également vif, adorant écouter les récits des aventures que son père a vécu et qu'il lui racontait. Au départ, il était un peu jaloux de l'attention que portait ses parents à sa petite soeur, mais c'était vite passé quand ses parents lui ont expliqué qu'il ne l'aimait pas moins que Ondine, sans oublier que son père tachait de souvent sortir avec lui pour lui faire plaisir.

Aujourd'hui, Kaisui était en train de cuisiner tranquillement en fredonnant une petite chanson pour que Ondine, qui se trouvait dans son landau, reste endormie et qu'elle ne la dérange pas.


Juste là dans mes bras


Elle lève s'arrête de chanter et lève la tête en voyant Ryan passer en portant Kosui sur ses épaules tout en ayant deux cannes à pêche dans sa main.


"Où allez-vous?"


"On va pêcher un peu, histoire de passer du temps entre garçons".


"D'accord, mais revenez pour dîner".


"Ne t'en fais pas chérie".


Ryan embrasse alors Kaisui sous le regard dégoûté de Kosui qui fait une grimace tout en lâchant un "beurk" assez expressif, avant de rigoler quand ils quittent leur maison.

Pendant ce temps, dans la salle de réunion du Conseil des Étoiles, Monkey D Garp, un vice-amiral de la Marine, a été convoqué pour une mission secrète d'un assez grande envergure. En tout cas, c'est ce que Garp pensait pour que le Conseil veuille le lui donner en personne. L'un des membres du conseil s'adresse à lui.


"Bonjour, Garp".


Garp, respectueux, fait un salut militaire en se mettant en garde à vous et dit :
"Bonjour. Pourquoi m'avez-vous convoqué?"

"Nous avons une mission importante pour toi".


Ils lui montrent la photo qui montre Ryan et une autre photo qui montre Kaisui.


"Qui sont-ils?"


"Je suppose que vous avez dû entendre parler du siècle oublié et du royaume oublié détruit pendant ce siècle".

"En effet".


"Ce royaume était dirigé par une famille royale, un peu comme les royaumes qui ont fondé le gouvernement et nous avons découvert, par une source sûre, que la famille royale du royaume oublié a survécu à sa destruction et cet homme se trouve être le descendant de cette famille royale. Nous devons donc l'éliminer".

"Pourquoi donc?"


"Parce qu'il constitue une menace pour nous. Il sait ce qu'il s'est passé durant le siècle oublié et il est de notre devoir de faire en sorte que les évènements du siècle oublié reste secret, ceci, pour préserver l'équilibre du gouvernement. De plus, nous avons découvert aussi qu'il est un ancien révolutionnaire, ce qui signifie qu'il veut nous renverser, ce qui fait de lui une plus grande menace".

"Et la fille?"


"C'est son épouse, Kaisui, et donc sa complice".

"Mais, elle n'est peut-être pas au courant".


"Elle est au courant, ta mission est de les éliminer tout les deux. Tu peux emmener des hommes avec toi, mais tu dois garder leurs liens avec le siècle oublié secret. Tu dis juste que c'est un révolutionnaire que vous devez éliminer".

"Mais...la fille..."


"C'est un ordre, Garp".

"Bien, je ferais ce que vous demandez".


"Rompez".


Garp salut et s'en va en se sentant pas bien, car il ne se voyait pas faire du mal à une civile qui n'a rien fait de mal à part épouser la mauvaise personne.

De leurs côtés, Ryan était au bord d'une falaise avec Kosui en train de pêcher tranquillement avec chacun une canne à pêche à la main. Kosui était enthousiaste et balançait un peu ses jambes en riant un peu sous le regard fier de son père. Ryan met sa main dans sa poche qu'il se met à fouiller et en sort une bague en or, un sceau plus précisément, un sceau qui représente une ancre avec trois tridents à ses extrémités et une coeur au milieu.




Une fois cette bague en main, il la tend à Kosui en disant :
"Tiens, c'est pour toi".

Kosui regarde l'objet d'un air intrigué, le prend et dit :
"Qu'est-ce que c'est, papa?"

"C'est le sceau de notre famille".


"C'est quoi?"


"C'est quelque chose qui montre ton identité. Tu dois le garder sur toi. Tu sais? Je ne suis pas immortel et mon passé de révolutionnaire pourrait me rattraper à tout moment et il se peut que je n'y survive pas et à ce moment-là, ça sera toi l'homme de la maison et tu devras veiller sur ta mère et ta soeur pour qu'il ne leur arrive rien".


"Je comprends pas".


Ryan affiche un sourire amusé en voyant l'air curieux de Kosui qui ne comprenait pas ce que voulait dire son père, étant trop jeune pour ça. Il lui frotte la tête avec sa main en riant légèrement.


"Hahaha! Ce n'est pas grave, tu comprendras quand tu seras plus grands".


Kosui affiche un immense sourire alors tandis que Ryan regarde l'horizon. Son visage s'efface alors en voyant un navire de la Marine s'approcher. Ce qu'il craignait depuis longtemps venait d'arriver. Le gouvernement avait retrouvé sa trace et il a envoyé des soldats de la Marine pour s'occuper de son cas et ça risque de ne pas être présent. Il savait, au combien, que certains membres de la Marine pouvaient se montrer sans scrupules. Ils pouvaient ne pas se contenter de lui et s'attaquer aussi à sa famille pour en terminer une bonne fois pour toute avec la famille royale de l'ancien royaume. Il se lève d'un coup, affichant un air sérieux sous le regard surpris de Kosui.


"Qu'est-ce qu'il y a, papa?"


"Rentre à la maison, Kosui, maintenant, et dis à ta mère que vous ne devez en sortir sous aucun prétexte".


Kosui, qui ne comprenait pas son changement brutale de comporte, se relève et dit :
"Mais, papa..."

Il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit que Ryan lui lance un regard sévère et effrayant qui fait légèrement frémir le petit garçon.


"Fait ce que je te demande".


Ainsi, sans discuter plus, Kosui court vers la maison alors que Ryan se dirige vers la plage où les soldats de la Marine accostés, dirigés par Garp qui dissimula son mal être pour cette mission afin que ses hommes ne se posent pas de questions. Quand ils finissent par accoster, deux hommes tombent à terre, mort, transpercer par des couteaux. Garp se met alors devant ses hommes et regarde autour de lui. D'autres couteaux filèrent, mais vers lui cette fois. Sans difficulté, il arrive les stopper avec ses fortes mains.


"Qui que tu sois, sors de ta cachette!"


Il sort alors d'un arbre Ryan qui était armé de deux sabres en sautant et en atterrissant sur le sable. Son visage était à la fois dure et impassible.


"Alors c'est toi le responsable? J'aurais dû m'en douter. Tu tombes bien, nous sommes justement venus pour toi, ainsi que pour ton épouse".


"Ma femme n'a rien avoir avec les Révolutionnaires, laissez-la et je vous suivrais sans discuter".


"Ce n'est pas que par rapport au fait que tu soit un révolutionnaire que nous sommes là".


"Et pourquoi d'autre alors?"


Garp regarde ses hommes en gardant un air inflexible. Il ne savait pas trop quoi répondre en vu du fait qu'il était tenu au secret. Il finit par fixer Ryan droit dans les yeux et répond :
"Je pense que tu sais pertinemment ce qui nous amène".

Ryan écarquille alors les yeux, choqué, ne pensant que le Gouvernement découvre un jour son secret et ne sachant pas comment c'était possible qu'on ait pu le découvrir. Il comprenait mieux à présent pourquoi ils voulaient Kaisui, vu qu'elle était au courant de son secret, ils avaient peur qu'elle révèle ce qu'elle savait du siècle oublié. Déterminé à ne pas les laisser lui faire du mal, ses mains se serrent sur les manches de ses sabres et il sert des dents de rage.


"Je ne vous laisserais pas faire de mal à Kaisui!"


Après s'être exprimé ainsi, son regard se fait dur et une grande vague émana de lui. La moitié des Marines se retrouvent alors paralysés par la peur ou évanouit alors que Garp ne bronchait pas. Il connaissait ce pouvoir, l'ayant déjà vu à l'oeuvre. Ce pouvoir si rare et si redoutable. Peu de gens le possédaient et peu de gens y résistaient, mais lui il résistait.


"Impressionnant. Je vois que tu possèdes ce fameux pouvoir. Cela ne m'étonne pas vraiment pour quelqu'un de ton rang. Mais saches, que ton petit tour ne marche sur moi".


Ryan se met en position de combat et dit :
"Peu importe, je vous arrêterais quand même".

Garp regarde les soldats qui étaient encore debout et leur dit :
"Allez-y! Je m'occupe de lui!"

Les soldats, obéissants, commencent alors à se diriger vers la maison. De suite, Ryan voulut les attaquer pour les arrêter, mais Garp intervient rapidement en lui donnant un violent coup de poing qui l'envoie valser dans le décor. Ryan se retrouve sur le dos et se relève en ayant un horrible mal de tête.


"Pas...pas mal...pour un vieux..."


"Regarde donc ce qu'est capable de faire le vieux! GENKOTSU METEOR!"


Garp envoie avec la force de son bras un boulet de canon qui fonce à une incroyable vitesse. Avec un de ses sabres, Ryan le coupe en deux, mais il voit alors plein d'autres boulets foncer sur lui sans qu'il puisse les éviter et se les reçoit de plein fouet. Il se retrouve alors sous un tas de boulets de canon. Garp, pensant qu'il en avait finit avec lui, se retourne quand il entend du bruit. Il se tourne alors vers le tas de boulet d'un air intrigué et le voit bouger avant que, à sa grande surprise, Ryan en sort, essoufflé, blessé, mais toujours debout.


"Je...je ne vous laisserais pas...détruire ma famille..."


Garp ne dit rien pendant un moment et le regardait. Il trouvait cet homme incroyable et commençait à avoir un profond respect pour lui de penser à sa famille avant lui-même, il ne pensait pas que cet homme était capable de ça et commençait à avoir du remord, mais il ne pouvait contourner ses ordres. Il forme les yeux et baisse la tête à regret.


"J'aurais préféré ne pas avoir à le faire, mais je n'ai pas le choix".


"Vous travaillez pour des sales types qui cachent des vérités à leur peuple et c'est pour s'assurer qu'ils continuent à vivre dans l'ignorance qu'ils veulent me tuer! Et vous le savez!"


"Tu restes un criminel aux yeux de la loi".


"Si je suis un criminel, comme vous dites, pourquoi me tuer dans l'ombre au lieu de me tuer dans un échafaud devant tout le monde comme avec tout les autres criminels que vous capturez?"


Garp relève la tête, songeur, alors que Ryan affiche un sourire provocateur.


"Parce qu'ils vous l'ont demandé? Ils vous donnent donc un ordre et vous obéissez sans réfléchir. Vous n'êtes qu'un pantin sous leur contrôle".


N'appréciant pas la comparaison, Garp fronce les sourcil et s'arme d'un boulet géant alors que Ryan fonce vers lui en hurlant. le vice-amiral abat son boulet l'ancien révolutionnaire qui fut écrasé. Garp le regarde alors lâcher son dernier souffle en le regardant et en disant :
"C'est donc ainsi que je devais finir? Je ne verrais donc jamais l'honneur de ma famille être sauvé et mon royaume reconstruit".

Il se met alors à sourire.


"Mais je sais qu'un jour ça arrivera, je sais qu'un jour, tout le monde connaîtra la vérité, c'est la seule chose qui me console".


Il ferme les yeux et meurt en gardant le sourire, cela troubla alors Garp car cela lui rappela Gol D Roger et Portgas D Rouge qui sont morts également en affichant le même sourire. Il se retourne en fermant les yeux et en baissant la tête.


"Je suis désolé".


Il s'éloigne alors vers la maison. Pendant ce temps, Kaisui continuait de préparer à manger en chatonnant sa chanson pour que Ondine reste endormie aidée par un majordome travaillant pour eux depuis la naissance de Kosui quand Kosui entre en trombe dans la maison. Kaisui sursaute en entendant la porte claquée, elle et le majordome quittent ensemble la cuisine pour aller voir et trouvent Kosui essoufflé.


"Kosui?! Pourquoi es-tu si essoufflé? Et où est ton père?"


"Y a la Marine! Papa est allé les affronter!"


Kaisui écarquille les yeux, choquée en entendant cela.


"Quoi?!"


Elle accourt à la porte, écarte Kosui et l'ouvre pour voir des soldats s'approcher de la maison. Apeurée et ayant peur qu'ils viennent s'en prendre à elle et ses enfants, elle referme la porte à clef et regarde Kosui et leur majordome en disant :
"Vites! Fermez toute les portes et les fenêtres!"

Tout les trois font le tour de la propriété pour faire ce que Kaisui leur avait demandé. Une fois ceci fait, les soldats commencent à frapper à la porte violemment en disant :
"Ouvrez! C'est la Marine! Ouvrez immédiatement ou on explose cette porte!"

En entendant cela, Kaisui pense qu'ils devaient vite partir. Elle s'approche alors de la cheminée qui se trouvait dans la salle à manger après avoir demandé à Kosui et au majordome de la suivre. Au-dessus de la cheminée, il y avait une sorte d'emblème en forme de dauphin en or qui était ancré dans le mûr. Elle appuie dessus et le fond de la cheminée se met à s'ouvrir sur un passage.


"Allons-y!"


Elle allait avancer quand elle entend les pleures du bébé et elle écarquille les yeux, choquée en réalisant qu'elle allait oublier sa petite fille.


"Commencez à avancer, je vais aller chercher Ondine!"


"Non, maman, je refuse de partir sans toi!"


Kaisui s'agenouille pour être à la hauteur de Kosui et dit :
"Je n'en ai pas pour longtemps, je vous rejoindrais, ne t'en fais pas".

Elle regarde le majordome et dit :
"Je vous le confie".

La majordome hoche la tête alors que la jeune femme se relève et quitte le passage secret. Kosui commence à courir vers elle en criant :
"Non! Maman!"

Kaisui appuie sur le bouton à nouveau et le passage se referme alors que le petit garçon se rapprochait de la sortie. Le majordome le tire par l'épaule pour le forcer à le suivre car Kosui ne voulait pas.


"Viens, nous ne devons pas trainer".


"Non! Je veux rester avec maman!"


De son côté, Kaisui avait le  coeur brisé d'avoir laissé son petit garçon, mais elle était forcée si elle voulait le sauver. Elle se dirigeait dans la cuisine quand la porte d'entrée explose en morceaux alors que Kaisui était sur le passage, elle tombe alors à terre, gravement blessée. Elle relève la tête en tremblant et voit qu'elle était encerclée par des Marines.


"Alors c'est ça que sont en réalité des soldats de la Marine? Des assassins? Jamais j'aurais cru que le Gouvernement fasse des choses pareils...Vous...Vous ne valez pas mieux que les pirates".


Les soldats ne semblaient pas apprécier la comparaison, l'un d'eux s'approche en disant :
"C'est toi la hors-la-loi pour avoir batifoler avec un révolutionnaire, pas nous!"

Il lui donne alors un violent coup au dos avec son fusil. Elle tombe à terre en lâchant un cri de douleur. Le soldat braque ensuite son arme sur elle.


"Rend-toi maintenant".


Kaisui se relève, le regarde d'un regard vide d'émotion avant de se tourner vers la cuisine où elle commence à avancer tant bien que mal.


"Ne bouge pas!"


Kaisui ne l'écoute pas et continue à avancer malgré les menaces de la Marine. Une fois à l'intérieur, elle s'approche de berceau où Ondine la regardait d'un air curieux, ne se doutant pas de ce qu'il se passait autour d'elle. Doucement, Kaisui la prend dans ses bras en commençant à pleurer.


"Voilà, c'est la fin pour moi, ma petite chérie. Je n'ai qu'un seul regret, c'est de ne pas pouvoir voir toi et ton frère grandir et devenir aussi forts que votre père".


Le soldat entre dans la pièce, toujours armé. Vu que Kaisui lui faisait dos, il ne voyait pas ce qu'elle portait.


"Ça suffit maintenant! Posez ce que vous tenez et rendez-vous!"


"Non! Allez vous faire voir!"


Le soldat, trouvant que c'était l'insulte de trop, tire sur son dos. Elle ouvre alors en grand les yeux et tombe au sol. Kosui, qui est sorti avec le majordome du passage secret, courait vers la plage quand il entend le coup de feu. Il s'arrête alors d'un coup en affichant un air choqué, craignant que la Marine ait tué sa mère. Ses lèvres se mettent alors à trembler et il se met à pleurer avant de vouloir rejoindre sa maison.


"Maman! Maman!"


Le majordome le retient alors.


"N'y va pas petit, c'est trop dangereux".


Kosui, la mort dans l'âme, le suite alors en continuant de pleurer, il passe alors devant le corps de son père qui était à terre. Là, il s'arrête une nouvelle fois et se laisse alors tomber à genoux en pleurant. Le majordome pose sa main sur son épaule d'un air compatissant et dit :
"Vient, ne restons pas là".

Kosui se relève alors, affiche un regard déterminé et dit :
"Je...je jure...je jure que ceux qui on fait ça vont le payer un jour!"

Il suit alors le majordome jusqu'à chez lui où il se réfugie. Dans la maison, Garp arrive et constate les dégâts. Le soldat ayant tiré sur Kaisui vient le voir en se mettant au garde à vous.


"Mission accompli, vice-amiral".


Garp ne répond pas et s'approche de la cuisine où il voit le corps de la pauvre Kaisui au sol qu'il regarde à regret. Il se tourne et commence à avancer pour partir quand il trouve sur un meuble une photo qui le surprend. Il s'en approche pour mieux la voir. Il voit que cette représentait Ryan qui portait sur ses épaules un petit garçon aux cheveux bleus foncés derrière Kaisui qui était assise sur une chaise avec un bébé dans ses bras. Il regarde ses hommes alors et demande :
"Avez-vous vu des enfants ici?"

"Non, aucun, vice-amiral".


Ils entendent les pleures d'un bébé retentir. Garp retourne vivement dans la cuisine, tourne doucement le corps de Kaisui et voit qu'elle avait dans ses bras un nourrisson qui pleurait. Le Marine de toute à l'air s'exprime vivement en voyant ça.


"Au mon dieu! Elle était juste venue chercher son bébé. Que dieu me pardonne".


Garp ne dit rien et se contente de regarder le bébé. Il ne savait pas du tout quoi faire. S'il en croit le Conseil des 5 étoiles, en vu de son ascendance, ce bébé sera une menace pour le gouvernement. Mais d'un autre côté, il n'était au courant de rien et n'avait rien avoir avec ces histoires. Il sort de ses pensées quand le soldat lui dit :
"Qu'est-ce qu'on fait, vice-amiral?"

Garp regarde le soldat en étant un peu confus, ne semblant pas savoir quoi faire, puis il se tourne vers le bébé qui s'était finalement arrêté de pleurer, le regardait un moment droit dans les yeux avec ses yeux bleus avant de se mettre à sourire et à rire gaiement. En voyant cela, Garp fut conquit par cette petite bouille qui ne semblait même pas lui en vouloir d'avoir tué ses parents à l'aube de ses jours, mais il savait que le Conseil des 5 Étoiles voudraient sa mort sur le champ. Il tend ses bras doucement et prend le bébé dans ses bras avant de se redresser en disant :
"Je vais m'en occuper".

Les soldats sont surpris de sa décision.


"Quoi? Mais c'est un enfant de Révolutionnaire".


"Et alors? Il n'a pas choisi ses parents. Je m'occuperais de lui et vous n'avez pas intérêt à révéler son existence à qui que ce soit, elle doit restée secrète et si j'apprends qu'il y a eu une toute petite fuite ça ira mal. J'ai à présent un troisième petit-enfant, c'est officiel".


Tout le monde ne dit plus rien, ne voulant pas le contrarier. Par contre, il y eut une drôle d'odeur.


"Heu...vice-amiral...c'est quoi cette odeur?"


Garp se met à renifler, prend Ondine par sous les bras et se met à la renifler avant de reculer vivement car l'odeur venait d'elle.


"Excusez-moi une minute".


Il leur tourne le dos pour changer les couches de Ondine et constate alors que c'était une fille à sa grande surprise.


"Une fille? Ho! Je ne suis pas sorti de l'auberge moi!"


Il lui remet une couche neuve qu'il y avait dans le landau et ils quittent la demeure. Sur la place, Garp dit à un groupe d'homme :
"Commencez à vous rendre sur le navire".

Il demande à d'autres :
"Et vous, allez dans le village le plus proche pour chercher un petit garçon aux cheveux bleus foncés et emmenez-le moi".

"Et vous, qu'allez-vous faire?"


"Confier la petite à un veille amie".


Garp s'en va alors vers les montagnes de l'île avec le nourrisson jusqu'à arriver à une cabane. Il atterrit d'un arbre un petit garçon de quatre ans aux cheveux noir devant le vieil homme. Il semblait content de le voir.


"Grand-père! Tu es venu me voir?!"


"Heu...on peut dire ça. Tu sais où est Dadan?"


Cette dernière arrive sans prévenir derrière Ace en lui donnant un bon coup derrière la tête qui l'envoie voler plus loin.


"Sale galopin! Je commence à en avoir assez de tes bêtises! Cela fait des heures que je te cherche pour manger! Je me faisais du soucis! Tu vas finir par me rendre folle!"


Elle se calme alors en voyant Garp.


"Tien, vous êtes là vous".


"Oui".


"Que me vaut ce plaisir?"


Elle remarque alors le bébé et ne semble pas très ravie.


"Qu'est-ce que c'est que ça?"


"Un bébé. C'est pour ça que je suis là. Je voudrais que vous vous en occupiez".


"Parce que vous pensez que j'en ai pas assez avec un gamin? Vous voulez m'en coller un deuxième?"


Garp voulu lui fait sa menace habituelle, mais quand Dadan voit la petite bouille de Ondine lui sourire, elle fond littéralement, la prend dans ses bras et la berce en étant totalement gaga.


"Ho! Mais c'est que tu es toute mignonne toi! Maman Dadan va bien s'occuper de toi, tu va voir et tu seras aussi forte qu'elle quand tu seras plus grande! Et oui!"


Ace et Garp la regarde faire d'un air dépité en ayant une goutte de sueur derrière leur tête, la trouvant trop bizarre et assez étonnant de son changement soudain d'attitude. Mais au fur et à mesure, l'air dépité du gamin se durcit, n'appréciant pas de voir Dadan s'occuper d'un autre enfant que lui. Garp dit alors :
"Bon, apparemment elle est entre de bonnes mains. Je dois y aller maintenant.

"Attend, elle s'appelle comment cette petite?"


"Heu...Je ne sais pas".


"Tu veux dire que tu me confies une gamine dont tu ne connais même pas le prénom?"


Alors que Garp affiche un air confus suite à la remarque de Dadan, Ace baisse la tête, ne supportant pas de voir cette scène et trouve alors par terre une couverture que Dadan avait fait tomber en prenant Ondine. Il la ramasse et voit qu'il y avait brodé dessus des lettres, seulement, il ne savait pas encore lire, étant encore trop jeune pour. Il secoue le bras du vieux Marine et dit :
"Hé! J'ai trouvé ça".

Garp baisse la tête et prend la couverture pour lire ce qu'il y avait dessus.


"Ondine...C'est sa couverture".


Dadan soulève un peu plus Ondine de sorte à ce qu'elle soit face à elle et dit :
"Bienvenue à la maison Ondine! On va rentrer et je vais te préparer un bon repas! Tu dois avoir faim!"

Elle se rend alors à sa cabane.


"Bon, j'y vais cette fois. Au revoir, gamin".


Il frotte la tête de Ace avant de partir. Ce dernier le regarde silencieusement avant de se tourner vers la cabane de Dadan. Il lâche un long soupire avant d'y entrer et y voir Dadan tourner dans tout les sens pour préparer du lait. Quand elle voit Ace, elle lui demande de s'asseoir pendant qu'elle finissait de préparer le repas. Il regarde alors le bébé qui était assis sur une chaise longue avec un regard mauvais. Ondine se tourne et se met à lui faire un beau sourir. Il dit alors d'un ton sec :
"Si tu crois que tu vas m'amadouer avec ta petite bouille, tu rêves. Tu as peut-être réussi à amadouer Dadan, mais pas moi".

Ondine se met alors à pencher sa tête sur le côté d'un air curieux, ne comprenant pas ce qu'il lui disait. Dadan sert alors le repas d'un air gaie et dit :
"Ho! Mais je vois que tu viens de faire connaissance avec ton grand frère!"

En l'entendant dire ça, Ace tressaillit et s'énerve un peu.


"Hein?! Quoi?! Mais je ne suis pas son frère!"


"Si tu l'es puisque vous allez être élevés ensemble et que ton grand-père l'a adopté".


"Je ne serais jamais son frère!"


"Parle-moi sur un autre ton et tu devrais mieux agir envers ta soeur!"


Ace se lève d'un coup de sa chaise en disant :
"Jamais je la considèrerais comme ma soeur! Et tu ne peux pas m'y obliger!"

Il quitte alors la pièce et va dans sa chambre en claquant la porte alors que Dadan cri :
"Ace! Revient ici!"

Ace n'en fait rien et le bébé se met à pleurer en hurlant. Dadan la prend alors dans ses bras et se met à la bercer pour la calmer.


"Lala...C'est rien, il est juste un peu jaloux, ça arrive, mais ça lui passera et alors là, vous serez les meilleurs amis du monde".


C'était assez mal parti pour ça, Ace ne semblait pas du tout apprécié ce bébé qui venait de débarquer dans sa vie sans prévenir et qui était à présent le centre d'attention de tout le monde, et les choses ne s'arrangent pas du tout au fil des semaines et Ace faisait encore plus de bêtises pour attirer l'attention de Dadan. Dans un village de l'île, Kosui s'était réfugié chez son majordome et, sachant ce qu'il s'était passé, personne ne révèle la moindre information aux soldats au sujet du petit garçon qui était encore perturbé parce qu'il lui était arrivé et par la mort de ses parents. Un jour, le majordome rentre chez lui en soupirant de fatigue, il regarde les escaliers qui mènent dans les chambres où Kosui s'était enfermé à l'intérieur de l'une d'elle depuis le drame. Il monte les escaliers et entre doucement dans la chambre où il voit Kosui recroquevillé sur son lit. Il s'assit sur le bord du lit et dit :
"Kosui...On doit parler".

Doucement, Kosui redresse la tête pour révéler des yeux rougit par les larmes.


"Qu'est-ce que vous voulez?"


"Je reviens du village, les soldats de la Marine sont encore à ta recherche et je pense qu'ils commencent à se douter qu'on te cache et finiront par fouiller les maison pour te trouver...Je crains que tu sois forcé de quitter cette île..."


Là, Kosui écarquille les yeux, choqué par la nouvelle. Après avoir tué ses parents, on le forçait à quitter l'endroit où il a grandit? C'était impensable pour lui. D'un coup, il se relève en ayant les larmes aux yeux et dit :
"Pourquoi?! Pourquoi?! Je serais forcé de partir?! J'ai rien fait moi! C'est eux qui ont tué mes parents! C'est à eux de partir!"

"Je comprends ce que tu ressens, mais..."


"Non! Vous ne comprenez pas! J'ai tout perdu! Ma mère...mon père...ma soeur..."


Il se laisse tomber à genoux, en sanglot, et baisse la tête.


"Ta soeur est peut-être vivante..."


Kosui cesse alors de pleurer et relève alors la tête en ayant une lueur d'espoir sur son visage.


"Quoi?...Mais...comment...?"


"Certaines personnes du villages viennent de me dire qu'ils ont vu le vice-amiral qui dirige les soldats qui se trouvent sur l'île avec un bébé d'à peu près 2-3 mois. C'est l'âge de ta soeur il me semble. Cependant, nous ne savons où il l'a emmené".


Kosui baisse la tête et sort de sa poche le sceau que son père lui a offert avant de mourir et se rappelle de ce qu'il lui avait dit.


"Mon père m'a dit que si jamais il lui arrivait quelque chose, je devais veiller sur ma mère et ma soeur...C'est trop tard pour ma mère malheureusement..."


Il relève alors la tête d'un air déterminé.


"Mais il me reste ma soeur et je dois la retrouver pour faire ce que mon père aurait voulu et que je veille sur elle".


Il saute alors du lit sous les yeux du majordome qui demande :
"Où tu-vas?"

"Quitter cette île et partir à la recherche de ma soeur. Ce Marine a dû l'emmener ailleurs et il n'y a pas de temps à perdre".


Il quitte alors la maison et traverse le village discrètement en évitant les soldats qui patrouillaient et rejoint ainsi le port où il vole un petit bateau avec lequel il prend la mer sans se douter qu'au lieu de se rapprocher de sa soeur, il s'en éloignait vu qu'elle n'avait pas quitté l'île en réalité. Qui sait ce qu'il adviendra de lui.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 22
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: L'héritage de la fille de l'eau   Jeu 17 Déc - 23:10

Chapitre 5
Une fraternité non partagée

5 ans venait de passer, Ondine et Ace avaient tout les deux grandit. Ondine était une jolie petite fille aux cheveux bleus légèrement ondulés et Ace un petit garçon assez turbulent qui n'arrêtait pas de se battre en ville. Il avait beau avoir grandi avec Ondine, il refusait toujours de la considérer comme sa soeur, ce qui la rendait bien triste car elle ne comprenait pas pourquoi il faisait ça. Plusieurs fois, elle a voulu le suivre dans la forêt, mais Dadan ne la laissait pas faire car c'était dangereux selon elle et que ce n'était pas un endroit pour les petites filles, cela énervait Ondine qui était toujours en soif d'aventure et qui voulait battre aussi des monstres au lieu de rester à faire les sales besognes. Malheureusement, elle n'a jamais réussi à la convaincre.

Depuis quelque temps, Ace n'arrête pas de faire des bêtises, se battant dans le village avec des voyous et des ivrognes ayant insulté son père, Gol D Roger. Cela causa pas mal de soucis à Dadan qui était exaspérée par son comportement car il semblait en avoir rien à faire de mettre sa vie en danger ainsi, prétendant même qu'il aurait dû tuer ces types. D'ailleurs, une fois, alors que Ace était parti s'isoler au bord d'une falaise, Dadan est allée le voir. Elle s'est arrêtée à quelques mètres de lui pour le réprimander, mais Ace fait comme si elle n'était pas là.


"Ace, est-ce que tu peux m'expliquer ce que tu as fait en ville, hein?"


Surpris qu'elle s'adresse à lui, il tourne la tête d'un air surpris pour la regarder. Dadan lui lance un regard sévère et dit :
"Tout le monde raconte qu'un gosse haut comme trois pommes a faillit tuer plusieurs petits délinquants".

Ace l'écoute jusqu'au bout avant d'afficher à nouveau un air sérieux, détourner la tête et de regarder l'horizon droit devant lui en disant :
"Mince, ça craint. Je croyais pourtant les avoir achevé".

Ce qu'il dit choque Dadan qui s'exprime vivement.


"Ça va pas?! Quand est-ce que tu vas comprendre qu'à chaque fois que tu fais des bêtises c'est moi qui doit payer les pots cassés?! C'est tout l'effet que ça te fait?!"


Ace ne bouge pas, reste silencieux un moment, les paroles de Dadan ne l'atteignant pas le moins du monde. Voyant ça, Dadan soupire et dit :
"Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça?! Quelle idée j'ai eu de prendre sous mon toit une telle catastrophe ambulante?!"

Ace ne dit rien, plongé dans ses pensées, cela exaspéra Dadan qui s'en alla. Ondine, qui était au courant des bêtise de Ace, elle, ne le comprenait pas, ne sachant pas son lien de parenté avec le défunt roi des pirates. Du coup, un jour, alors qu'il est allé s'isoler sur une falaise comme il avait l'habitude de le faire après s'être battu, le corps couvert de pansements et assit par terre en regardant l'horizon, Ondine est allée le voir. Elle avait les cheveux attachés en deux couettes basses et était habillée d'une robe rose à bretelle. Quand elle arrive sur la falaise, elle reste un moment en retrait, regardant Ace alors que ses cheveux bleus flottaient au vent, hésitant un moment à l'aborder de peur qu'il la repousse encore. Prenant une bonne inspiration pour se donner du courage, elle finit par s'approcher. Ace l'entend, devine sans se retourner qu'il s'agissait d'elle et demande alors d'une voix sec : "Qu'est-ce que tu me veux encore toi?"

Ondine s'arrête et déglutit, pensant que ça commençai mal.


"Heu...j'étais inquiète. J'ai entendu dire que tu es encore revenu blessé aujourd'hui et je voulais savoir si ça allait".


Ace se tourne alors vers elle, la regardant en ne montrant pas la moindre émotion, qui mettait assez mal à l'aise Ondine qui demandait ce qu'il allait dire ou faire. Il regarde à nouveau devant lui, faisant dos à la petite fille aux cheveux bleus, en lui répondant :
"J'ai l'habitude de recevoir des coups contrairement à toi, donc ça va. Merci de t'inquiéter pour moi".

Ondine lâche un soupire de soulagement, contente qu'il ne l'ait pas rejeté.


"Dis, Ace, pourquoi tu t'es battu avec ces types?"


"Parce que je voulais les tuer".


Ondine écarquille les yeux, choquée de l'entendre dire une chose pareille, elle eut même un mouvement de recul.


"Quoi?! Heu...t'as pas l'impression d'exagérer là?!"


"Pas du tout, j'aurais dû tuer ces sales types, c'est tout ce qu'ils méritaient".


"Mais pourquoi? Qu'est-ce qu'ils t'ont fait? Ils ont été méchants avec toi?"


Là, Ace finit par s'énerver. Il se relève et se tourne vers elle en lui lançant un regard sévère.


"Ça ne te regarde pas! Fiche-moi la paix!"


Ondine sursaute en le voyant changer de comportement si soudainement, mais elle prend son courage à deux mains car elle voulait vraiment comprendre ce qu'il se passait dans la tête de son grand frère.


"Mais, Ace, je suis ta soeur, tu peux tout me dire voyons".


"Pour la énième fois, tu n'es pas ma soeur! Alors arrête de m'embêter avec cette histoire! T'es qu'une pot de colle qui ne sert à rien!"


Ondine se met à pleurer car ce qu'il lui disait lui a fait beaucoup de mal. Puis, elle s'en va en courant sous le regard impassible de Ace. Ace baisse la tête ensuite, se retourne pour regarder l'horizon avant de marcher vers là où est allée Ondine. Ondine retourne à la maison de Curly où cette dernière la voit se rendre dans sa chambre en pleurant. S'inquiétant, elle alla la voir.


"Ondine, mais qu'est-ce que tu as? Tu t'es fait mal quelque part?"


Ondine, recroquevillée sur elle-même, le visage caché sur ses genoux, secoue doucement la tête.


"Qu'est-ce qu'il y a alors?"


"Ace...il me déteste..."


"Quoi? Encore lui? Grr, je vais le corriger comme il se doit".


Elle entend alors la voix de Ace qui venait d'arriver avec un gros gibier dire :
"C'est moi, je suis rentré avec de quoi manger".

Dadan sort de la chambre de Ondine en étant très en colère. Elle regarde Ace sévèrement avec les poings sur les hanches.


"Sale galopin! Tu fais de la peine à ta soeur et tu reviens comme si rien n'était?!"


Ace affiche un air détaché, comme si elle parlait de quelque chose qui ne le concernait pas.


"Je ne vois pas de quoi tu parles. Quelle soeur?"


"Arrête encore avec ça! Je te parle de Ondine et elle est ta soeur! Comment peux-tu refuser de la considérer comme tel après toutes ces années où je vous élève ensemble tout les deux?!"


"Je ne l'aime pas, c'est tout et tu ne peux pas me forcer à l'aimer".


Dadan s'énerve encore plus et allait frapper Ace, mais Ondine se met entre eux en écartant les bras et en disant :
"Arrête! Ne le frappe pas!"

Dadan arrête son geste et dit :
"Ondine? Mais pourquoi tu le protèges? Tu vois pas comment il te traite? Il ne mérite qu'une bonne correction, c'est moi qui te le dit!"

"Si, mais je tiens à lui quand même et si lui ne m'aime pas et ne me considère pas comme sa soeur, moi je l'aime et le considère comme mon frère. C'est pas en le brutalisant parce qu'il dit qu'il ne me considère pas comme sa soeur que ça va changer les choses".


Ondine ne bouge pas et regarde Dadan dans les yeux. Elle baisse la tête en soupirant et en disant :
"Bon, d'accord, je ne lui ferais rien cette fois, mais j'espère que ça ne recommencera plus".

Dadan retourne alors à ses occupations. La petite fille, elle, se tourne vers Ace qui la regarde d'un air impassible avant de dire :
"Ça ne change rien du tout et en plus, je ne t'ai rien demandé".

Ace s'en va alors s'enfermer dans sa chambre sous le regard triste de Ondine. C'était toujours la même chose, il n'arrêtait pas de la rejeter et cela lui faisait beaucoup de mal et il ne s'en rendait même pas compte ou il s'en rend compte, mais s'en fiche. Le pire est qu'elle ne comprenait pas la raison pour laquelle il agissait ainsi envers elle et ce qu'elle avait fait de mal pour en arriver à la renier.

Plusieurs jours passèrent et arriva l'anniversaire de Ondine. Comme d'habitude, Dadan l'a envoyé ramasser du bois en forêt pour pouvoir préparer le repas, sauf que là, elle avait insisté à ce qu'elle ne revienne pas avant que le soleil soit bien haut dans le ciel, c'était en réalité une excuse pour préparer l'anniversaire, mais Ondine ne s'en doutait pas, n'a pas posé de questions et a fait ce qu'on lui a demandé. Toute la famille de Dadan avait participé aux préparatifs, sauf Ace qui était parti en ville, refusant de préparer l'anniversaire de Ondine qu'il ne considérait pas comme sa soeur. Monkey D Garp, le grand-père adoptif de Ondine et de Ace s'est déplacé pour l'occasion. Il venait de temps en temps les voir, il n'avait pas toujours le temps de venir à leurs anniversaires, mais il le faisait quand il le pouvait.

Ondine était dans la forêt en train de ramasser du bois et il fallait avouer qu'elle commençait à fatiguer, d'ailleurs, des gouttes de sueurs perlaient sur son front. Soupirant de fatigue, elle s'arrête de marcher en se frottant le front avec son bras avant de regarder le ciel. Elle comprenait un peu mieux la raison pour laquelle elle fatiguait, le soleil était haut dans le ciel et il tapait fort du coup. La petit fille su ainsi que c'était le moment pour elle de rentrer. Portant les morceaux de bois à bout de bras, elle retourne à la maison de Dadan et ouvre la porte en disant :
"Dadan, je suis rentrée! J'ai ramassé pleins de morceaux de bois comme tu me l'as demandé. Ha!"

Vu qu'elle ne voyait rien devant elle, elle trébuche sur le pan de la porte et tombe par terre et toutes le branches tombent sur elle en un grand tas. Elle sort sa tête du tas et voit Dadan et les autres bandits des montagnes prêts d'un gros gâteau. Ils crièrent alors :
"Joyeux anniversaire!"

Ondine sort complètement du tas en ayant l'air bête.


"Hein? Mon anniversaire".


"Et oui!"


Ondine rigole légèrement alors et dit en affichant un beau sourire sur son visage :
"Hihihi! Je comprends mieux maintenant pourquoi tu m'as demandé de ne pas revenir avant que le soleil soit haut dans le ciel, vous me préparez la surprise. Et bien je vous remercie et je suis sûre que ce gâteau est délicieux".

"Au chocolat et à la chantilly, ton préféré".


"Chouette!"


"Et ce n'est pas tout, tu as un visiteur surprise également".


Le sourire de Ondine s'efface pour afficher une moue intriguée.


"Hein? Un visiteur surprise!"


Il apparaît alors juste derrière elle Garp qui souriait de toutes ces dents.


"Alors? Qui est la jolie demoiselle à qui c'est l'anniversaire?"


En entendant cette voix, le visage de Ondine rayonne de joie, elle se retourne et saute alors pour se jeter sur Garp et lui serrer fort le cou avec ses petits bras.


"Grand-père!"


Ondine était vraiment très heureuse de revoir son Grand-Père qu'elle n'a pas vu depuis un longtemps et c'était réciproque apparemment car Garp avait affiché un immense sourire comme lui seul savait le faire, ça lui changeait des airs renfrognés de Dadan et de la moue de Ace. Garp s'assit à une chaise et installe Ondine sur ses genoux.


"Alors, Ondine, quel âge ça te fait cette année?"


Ondine penche sa tête sur le côté, réfléchissant à la question, puis elle se met à compter sur ses doigts, puis, sourit et répond :
"J'ai 6 ans!"

"Bwahahahaha! Déjà?! Que le temps passe vite! C'est que tu deviens une grande maintenant. Et qu'est-ce que tu comptes devenir quand tu seras plus grande?"


Ondine ne s'attendant pas à la question, car elle n'y avait jamais pensé au part avant. Elle se met à réfléchir, puis, repensant aux histoires du Gol D Roger dont elle a entendu parlé, elle sourit et répond :
"Je veux devenir la première reine des pirates!"

En entendant ça, Garp affiche un air choqué, tellement, que ses yeux était ronds comme des soucoupes, sa bouche était grande ouvert et une goutte de morve sortait de son nez.




"Quoi?!"


"Grand-père, y a ton nez qui coule".


Garp se calme, renifle du nez et dit en affichant un air sévère :
"C'est Ace qui t'a mis cette idée dans la tête je parie! Où il est que je lui dise un mot?!"

"Hein?...Mais pas du tout...Ace n'a rien avoir là-dedans..."


"Ace est parti en ville ce matin, il n'a pas voulu participer aux préparatifs".


Ondine ne comprenait pas vraiment la compréhension de son grand-père car elle ne pensait pas avoir dit quelque chose de mal. À peine Dadan avant dit ça, que Ace entre en faisant claquer la porte, il était plein de blessures et de bleus et saignait du nez. Dadan, Garp et Ondine crient alors :
"Ace!"

Dadan affiche un air sévère, met ses poings à sa taille et dit :
"Ace! C'est à cette heure-ci que tu rentres?! C'est l'anniversaire de Ondine je te signale! Tu pourras faire l'effort d'être là! Et qu'est-ce que t'as encore foutu pour rentrer dans cet état?!"

"Ça te regarde pas et je m'en fiche d'être là ou non!"


Ondine saute des genoux de Garp et s'approche de Ace d'un air inquiet.


"Ace...ça va? Tu n'as pas trop mal?"


"Laisse-moi tranquille toi!"


"Mais Ace, tu es mon frère, c'est normal que je m'inquiète..."


"Pour la énième fois, je ne suis pas ton frère et je veux qu'on me fiches la paix avec ça!"


Quand il dit ça en lançant un regard noir à Ondine, celui lui faisait beaucoup de mal et ses yeux s'embuèrent de larmes.


"Ace! Excuse-toi de suite!"


Ace tourne les talons et quitte la maison en claquant la porte. Garp avait regarder la scène sans rien dire, mais il n'en pensait pas moins. Il s'approche de Ondine, la prend dans ses bras et lui tapote le dos pour la consoler.


"Lala, ne pleure plus".


"Je comprends pas pourquoi il me déteste..."


"Il ne te déteste pas voyons".


"Si...il...il me déteste...sinon, il ne se montrerait pas si méchant..."


Dadan tape sur la table, énervée et dit :
"Garp! J'en peux plus de ce gamin, il n'arrête pas de rejeter Ondine et lui faire de la peine et il ne fait que des bêtises! Il passe son temps à se battre en ville et à m'attirer des ennuis! Si ça continue, je ne le veux plus chez moi!"

"Je vais aller lui parler".


Il lâche Ondine, se redresse et quitte la maison pour se rendre à la falaise où Ace est aller s'isoler. Comme d'habitude, il était assis en tailleur et regardait l'horizon. Garp arrive en riant avant de dire :
"Tu peux m'expliquer pourquoi t'as l'air aussi amoché?"

Mais Ace ne répond pas et ne lui accorde pas le moindre regard, Garp arrête de rire, affiche un air sérieux et s'assit sur un rocher en demandant :
"Hmmm, tu boudes ou quoi? Il paraît que ces derniers temps tu accumules les bêtises".

Il reste un moment silencieux alors que Ace affiche une mine triste.


"Dis-moi un peu, grand-père...T'as bien un autre petit-fils?"


Garp est surpris par sa question, ne s'y attendant pas. Ace poursuit ensuite.


"Et est-ce que tu crois qu'il est vraiment heureux?"


Garp affiche un air songeur et dit :
"Je vois...Tu parles de Luffy?"

Le vieux vice-amiral de la Marine détourne la tête avant de répondre :
"Oui, oui, tout va bien pour lui. Il se porte bien".

"Grand-père..."


Garp le regarde à nouveau.


"Oui?"


"Est-ce que...À ton avis, est-ce que ça valait le coup de naître?..."


"Hmmm?"


Garp est vraiment surpris par sa question et commence à comprendre pourquoi il était étrange ces derniers temps. Bon, avec Ondine, c'est une habitude, mais d'aller se battre en ville ça, pas vraiment. Il finit par répondre :
"Et bien...pour connaître la réponse, il faudra vivre ta vie à fond".

Ace baisse la tête et répond :
"Je vois...mais j'ai l'impression que ma naissance est une erreur..."

"Arrête donc de te prendre la tête avec ça, t'es là et c'est ce qui compte et c'est à toi et à toi seule de donner un sens à ta vie".


"Si tu le dis..."


Garp ferme les yeux avant de dire :
"T'as été dure avec Ondine. Qu'est-ce qu'elle t'a fait pour que tu réagisses comme ça avec elle? Vous avez grandi ensemble pourtant".

"Je sais pas...j'arrive pas à la considérer comme ma soeur, c'est comme ça...elle et moi n'avons rien en commun..."


"C'est pas que vous n'avez pas les mêmes parents que vous n'êtes pas de la même famille, vous êtes tous les deux mes petits-enfants avec Luffy et je vous adore tous autant que vous êtes. Ondine est plus jeune que toi, tu es son ainé, donc c'est ta responsabilité de veiller sur elle en tant que grand frère".


Ace soupire de fatigue et dit sur un ton agacé :
"Encore une fois, je ne suis pas son frère..."

"Elle te considère comme telle, Ace, car elle t'admire et t'aime beaucoup. Tu n'as pas le droit de la décevoir".


Ace dit rien, pensif. Garp soupire en ayant l'impression de parler à un mûr. Il se lève du rocher sur lequel il était assis et dit :
"Fais au moins un effort pour son anniversaire".

"Je verrais..."


"Bon, je vois que c'est inutile de t'embêter plus à ce sujet, donc je vais te laisser".


Il se lève de son rocher alors et s'en va, laissant Ace seul et rentrant chez Dadan. Elle le regarde et dit :
"Vous voilà, il est où Ace?"

"Je crois qu'il a besoin de rester seul un peu".


Il regarde Ondine qui avait la tête baissée, triste. Il dit alors :
"Mais ne fais pas cette tête voyons. Tiens, et si on soufflait tes bougies? 6 ans, ça se fête".

Ondine relève la tête en souriant. Dadan allume alors les bougies et dit :
"Voilà, fais un voeux dans ta tête et souffle ensuite".

"D'accord".


Ondine ferme les yeux alors.


*Je souhaite que Ace me considère comme sa soeur*.


Elle prend une bonne inspiration et souffle les bougies avant de dire :
"Voilà, j'ai souhaité que..."

"Ha! Si tu veux que ça se réalise, tu dois le garder pour toi. Si tu le dis, il ne se réalisera pas. Tu veux qu'il se réalise, hein?"


"Oui, bien sûr, plus que tout".


"Alors garde-le pour toi, d'accord?"


"D'accord".


"Bon, on va le manger ce gâteau?"


"Ho oui!"


Ondine avait retrouvé sa joie de vivre grâce à son grand-père et à ce voeux qu'elle avait fait. Dadan sert une part de gâteau à tout le monde, sauf Ace. En parlant de ce dernier, il s'est mis à marcher dans la forêt, pensif, se demandant si son grand-père avait raison sur le fait qu'il devrait faire un effort pour aujourd'hui avec Ondine. Il s'arrête à plusieurs mètres de la maison, regardant par la fenêtre tout le monde chanter "joyeux anniversaire" en entourant Ondine qui tapotait dans ses mains en riant gaiement.

Plusieurs heures plus tard, Garp était reparti et tout le monde dormait dans la maison. Là, Ace finit par entrer et il passe devant la chambre d'Ondine où il s'y arrête et il la regarde alors dormir paisiblement. Il baisse la tête avant de vouloir poursuivre son chemin. Ondine ouvre doucement ses yeux à ce moment-là et le voit sur le point de partir. Elle dit alors avec une petite voix :
"Ace..."

Ace s'arrête et écarquillant les yeux, surpris d'entendre la voix de Ondine l'interpeler car il lui semblait qu'elle dormait. Il recule et la regarde de se redresser sur son lit en se frotter un oeil avec sa main pour l'aider à se réveiller.


"Tu es rentré...tu as raté la fête..."


"Ce n'est rien...dors à présent..."


Il allait partir, mais Ondine dit :
"Attends..."

Ace s'arrête et la regarde d'un air agacé.


"Quoi?"


Ondine bondit de son lit et lui prend le poignet.


"Viens".


"Mais où tu veux m'emmener là".


"Viens je te dis".


"Bon, d'accord..."


Ace laisse Ondine l'entraîner dans la cuisine, là, elle le lâche, prend un tabouret qu'elle rapproche d'un mûr, grimpe dessus et prend une assiette qui était posée sur une étagère. Elle saute sur le sol et tend l'assiette à Ace qui voit à sa grande surprise qu'elle était remplie d'une part de gâteau.


"Tiens, je t'ai gardé une part de gâteau. Ces goinfres ont faillit tout manger".


Ace écarquille les yeux, surpris qu'elle ait pensé à lui avec la façon dont il l'avait traité, il la regarde et la voit afficher un beau sourire. Il prend l'assiette, s'assit par terre et dit :
"Merci..."

Ace commence alors à le manger rapidement et le termine. Ondine rigole légèrement et dit :
"Tu devais avoir faim dis donc. Il était bon?"

Le gamin hoche la tête et répond :
"Oui".

Il la regarde d'un air sérieux avant de dire :
"Au fait...pardon pour toute à l'heure, j'étais pas de bonne humeur..."

Ondine arrête de sourire et affiche une moue étonnée car c'est la première fois qu'il s'excuse. Vu que ça lui faisait tout de même plaisir, elle affiche un beau sourire et dit :
"C'est rien, je ne t'en veux pas...j'ai l'habitude..."

Ace baisse la tête et dit :
"Dis...pourquoi t'es si gentille avec moi malgré la manière dont je te traite?..."

"Bah...parce que moi je te considère comme mon frère et que je t'aime comme tel. Il paraît que les frères et les soeurs ça se disputent souvent, donc je pense que c'est pareil, non?"


"Je vois..."


Ace se relève et commence à quitter la pièce en disant :
"Je vais dormir".

"Heu...ok...bonne nuit".


"Ouai...bonne nuit..."


Ondine regarde Ace partir se coucher avant de prendre l'assiette et la mettre dans l'évier. Elle s'en alla ensuite dormir à son tour.

Plusieurs jours passèrent et c'était cette fois l'anniversaire de Ace qui arriva. Tout le monde s'est afféré aux préparatifs, sauf Ace évidemment. Vu qu'il partait souvent chasser, Dadan n'avait même pas eut à lui trouver d'excuse pour préparer la surprise. Ondine était en forêt en train de cueillir des fleurs. Une fois ceci fait, elle est rentrée et s'est mise à reliées les fleurs entre elles pour former une couronne de fleur. Quand Ace arrive, tout était prêt et tout le monde s'est mis à crier :
"Joyeux anniversaire!"

Ace fut surpris car il ne s'y attendais pas du tout. Il regarde autour de lui et dit :
"Il est où grand-père?"

"Il n'est pas venu aujourd'hui".


Ace s'énerve alors et dit :
"Quoi?! Il est venu à l'anniversaire de Ondine et il n'est pas venu au mien?! Il n'a rien laissé pour mon anniversaire?! Je parie qu'il l'a oublié!"

"Mais non, c'est un vice-amiral je te rappelle, il a dû être retenu".


"Il a pourtant pris le temps de venir pour l'anniversaire de Ondine!"


Il tourne les talons et commence à partir, Ondine lui court après et dit :
"Ace! Attend! J'ai un cadeau pour toi!"

"Arrête de me coller et garde-le ton fichu cadeau! J'en veux pas! Y en a que pour toi! J'en ai marre à la fin!"


Ondine s'arrête alors, blessée par ses paroles, regardant Ace partir. Elle baisse la tête et retourne à la maison, entendant Dadan parler avec un autre bandit.


"C'est vrai que Garp aurait pu se déplacer pour l'anniversaire du gamin".


"Il a dû oublier encore une fois".


"Mais tu as dit qu'il devait être occupé".


"J'ai dit ça pour pas gâcher son anniversaire, mais il semble avoir compris".


"Quel abruti ce Garp!"


Ondine baisse la tête et se rend à sa chambre en trainant des pieds. Elle y reste pendant un petit temps, puis, elle eut l'idée de chercher Garp pour l'emmener voir Ace. Elle écrit un mot, quitte alors la maison, profitant que personne ne faisait attention à elle, et s'enfonce dans la forêt. Au bout d'un moment, Dadan voyant que les deux gamins n'étaient pas là, les appelle.


"Ace! Ondine! Rentrez avant qu'il ne fasse nuit!"


Ace n'était pas très loin, du coup il rentre, mais il était toujours déçu que Garp ne soit pas venu. Par contre, il remarque un truc étrange, Ondine n'était pas là et c'était pas son genre de s'en aller comme ça ou de tarder pour rentrer. Dadan commençait à être inquiète.


"Mais où est-elle? J'espère qu'il ne lui ait rien arrivé".


Ace dit :
"Peut-être qu'elle se cache, je vais voir si elle n'est pas dans sa chambre".

Il se rend dans la chambre de Ondine en criant :
"Ondine! Ondine! Allé! Montre-toi! Tu causes des soucis à Dadan! Bon, si c'est pour ce que je t'ai dit toute à l'heure, je suis désolé! Sors maintenant!"

Quand il finit par entrer dans la chambre, il trouve la lettre sur le lit de Ondine. Il la prend et se met à la lire.


Bonjour tout le monde,

Ace semble vraiment triste que grand-père ne soit pas venu pour son anniversaire et mon cadeau ne lui fera pas plaisir. Je suis donc allé le chercher en espérant que ça lui fasse un meilleur cadeau.

Je reviendrais juste après avec grand-père, ne vous faites pas de soucis pour moi.

Ondine


Au fur et à mesure qu'il lisait la lettre, Ace écarquillait les yeux et fronçait les sourcils, la trouvant débile d'être partie toute seule dans la forêt qui était dangereuse.


"Mais quelle idiote!"


Dadan arrive à ce moment-là et l'entend s'exprimer.


"Qu'est-ce qu'il y a? Tu as trouvé quelque chose?"


Ace ne répond pas, lâche la lettre qui tombe par terre et quitte la pièce et la maison en courant. Dadan, elle, ramasse la lettre, la lit et affiche un air choqué.




Pendant ce temps, Ondine marchait dans la forêt en ayant très peur car c'est la première fois qu'elle s'éloignait aussi loin de chez elle et que la forêt commençait à devenir sombre. Soudain, il jaillit d'un buisson un énorme tigre saute sur elle. Ondine lâche un hurlement de peur et là, Ace jaillit de nulle part et donne un bon coup de pied à l'énorme bête qui est assommé directement. Ondine était très contente de voir Ace et dit :
"Ace!"

Ace lui lance un regard sévère et dit :
"Qu'est-ce qui t'es passé par la tête?! Tu sais pas te défendre et tu t'aventures comme ça dans la forêt?!"

Ondine baisse la tête tristement et dit :
"Je voulais juste ramener grand-père pour ton anniversaire..."

"Qu'est-ce que ça vient faire dans cette histoire?"


"Je...tu avais l'air déçu qu'il ne soit pas là, je me suis dit que s'il venait, tu serais content et tu serais plus en colère contre moi..."


Ace est troublé par ses paroles, ne pensant pas qu'elle veuille son bonheur, il détourne la tête et dit :
"C'est pas contre toi que j'étais en colère, c'est compliqué. Je sais que tu avais de bonne intentions, mais j'aurais été encore plus malheureux s'il t'était arrivé quelque chose..."

Ondine relève la tête, surprise, puis affiche un immense sourire, ravie.


"Ho! Tu me considère enfin comme ta soeur alors?!"


"Hein? J'ai jamais dit ça, juste que s'il t'arrivait un truc, c'est sur moi que ça va retomber, comme d'habitude!"


"Ho..."


Ondine baise la tête, déçue. Ace commence à repartir en disant :
"Rentrons maintenant, Dadan se fait du soucis".

Ondine fait un pas, mais fait un grimace de douleur car elle avait mal au pied suite à la longue marche qu'elle a faite dont elle n'est pas habitude.


"Ouille...j'ai mal au pied..."


Ace s'arrête, affiche un air agacé et dit :
"Mais c'est pas vrai..."

Il s'approche d'elle, se met dos à elle et pose un genou à terre.


"Viens, je vais te porter, et me bassine pas avec ton délire de soeur".


"D'accord".


Ondine monte sur le dos de Ace qui la porte jusqu'à chez eux où Dadan était soulagée de voir Ondine seine et sauve. Cette fois, elle ne gronde pas Ace car c'était son anniversaire, même si elle en avait très envie. Tout le monde alla dormir et le lendemain, tout le monde a repris sa vie normalement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 22
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: L'héritage de la fille de l'eau   Ven 22 Juil - 23:39

Chapitre 6
L'arrivée de Luffy

Une nouvelle matinée commence dans le Mont Corvo, Ace était parti chasser pour le repas du midi. Ondine, elle, était de corvée de lessive alors que Dadan et le reste des bandits des montagnes dormaient encore. Ondine voulait un petit peu aider en vu du fait que Dadan avait beaucoup de soucis avec Ace, donc elle voulait l'alléger un peu.

Pendant ce temps, Garp était en train de marcher dans la forêt au côté d'un petit garçon qui portait un chapeau de paille. Ace qui était parti chasser les voit et les regarde passer du haut d'un arbre en ne semblant pas apprécier de voir Garp avec un autre gamin qui n'était autre que Luffy, l'autre petit-fils de Garp. Le petit garçon demande au vieil homme :
"Dis, Papi, on va où comme ça?"

"Chez Dadan".


Luffy relève la tête, intrigué.


"Chez Dadan?"


"Et oui, à partir d'aujourd'hui, c'est là que tu vivras".


Luffy ne semblait pas apprécier l'idée et se met devant, voulant contester, mais Garp le regarde d'un air impassible et dit :
"Pas la peine de discuter. Je compte sur toi pour être sage. C'est bien compris?"

Il lève alors le poing et lui donne un coup au-dessus du crâne. Ce qui lui fait mal. Ace finit par partir faire ce qu'il devait faire. Luffy se frotte la tête et dit :
"Mais, Papi, j'ai pas envie d'y aller moi, je veux rester à Fushia pour pouvoir m'entrainer et devenir ainsi le roi des pirates".

"Quoi?! Qu'est-ce que tu viens de dire?!"


Garp lâche un grognement d'énervement et soulève Luffy par la joue qui le fait monter et descendre car il était en caoutchouc.


"Je te le dis, papi, je deviendrais le roi des pirates".


"C'est ce qu'on verra, p'tit insolent!"


Il se met alors a se débattre alors que le vieux Marine reprend son chemin.


"Laisse-moi tranquille!"


Luffy se met à taper l'une des jambes de Garp avec une de ses mains, mais cela ne lui faisait pas grand chose et il continuait d'avancer tranquillement en soulevant Luffy par la joue.


"Depuis que t'as mangé un fruit du démon, tu racontes vraiment n'importe quoi. Luffy, saches que toi et Ace, vous deviendrez les meilleurs soldats que la Marine n'ait jamais eut!"


"Mais pourquoi ça me fait si mal? Je ne devrais rien sentir avec mon corps élastique! Lâche-moi! Je veux m'en aller!"


"Rha! C'était une erreur de te laisser dans un endroit aussi calme que Fushia. Un pirate...j'aurais tout entendu!"


"Ouai, c'est ça!"


"Espèce de p'tit crétin!"


Luffy s'accroche alors à un arbre et Garp continue d'avancer et allongeant la joue de Luffy tout en continuant de parler.


"Il est hors de question que tu fréquentes cette racaille de Shanks Le Roux! Tu m'entends?!"


"Tu verras biens un jour...!"


L'arbre se déracine alors et frappe Garp qui est surpris et lâche Luffy avant de se retourner en affichant un air en colère. Luffy le regarde d'un air déterminé et dit :
"Je serais aussi fort que Shanks!"

"Ferme-la!"


Ils finissent par arrive chez Dadan où là, il frappe à la porte. Luffy se tenait un peu à l'écart, souriait, l'air curieux.


"Où est-ce qu'on est?"


Il se met alors à courir autour de la maison en souriant de toutes ses dents. Il passe devant Ondine sans lui accorder de l'importance, la petite fille aux cheveux bleus fut surprise de voir un autre gamin ici.


"Hein? Mais qui c'est?"


Discrètement, elle se met à le suivre jusqu'à devant la maison, là, elle voit son grand-père frapper à la porte. Elle fut tellement contente de le voir qu'elle voulait se jeter dans ses bras, mais s'arrête et se cache derrière un pan du mûr de la maison quand Dadan ouvre brutalement la porte en étant de très mauvaise humeur d'être dérangée.


"Non mais c'est fini ce raffut?! Quel est l'abruti qui vient de signer son arrêt de mort?!"


Garp lui lance un regard sévère et dit :
"C'est moi!"

Là, Dadan affiche un air effrayé et eut un mouvement de recul en voyant qu'il s'agissait de Garp.


"Hein?! Ga...Ga...Garp!"


Il sort de derrière le rideau qu'il y avait derrière elle deux bandits qui étaient les plus proches de Dadan, Dogra et Magra, qui semblaient aussi apeurés que Dadan par la visite surprise de Garp. Garp met ses mains dans ses poches.


"T'as bonne mine".


Dadan lui lance un regard sévère et dit :
"Vous vous fichez de moi?! Allé! Faites un bon geste pour une fois! Il est temps que vous nous débarrassiez du boulet! Je vous rappelle que Ace a 10 ans maintenant!"

"Ha ouai? Déjà? Et qu'est-ce qu'il devient ce petit sacripant?"


Il se met alors à rire, en voyant ça, alors que Luffy se mettait à courir autour de Garp sous le regard attentif de Dadan qui suivait ses déplacement en se demandant ce qu'il faisait, Dogra dit :
"Je ne vois pas ce qu'il y a de si drôle. Nous ne pouvons malheureusement plus nous occuper de lui maintenant. Vous devez repartir avec lui".

"On verra ça plus tard".


Dogra commence à s'énerver et dit :
"Plus tard?! Mais vous avez entendu ce que je vous ai dit?!"

Dadan se met à son tour à s'énerver, mais pas pour la même raison, elle s'énervait à cause des agitations de Luffy, ce qui faisait assez rire Ondine qui observait la scène.


"Mais c'est pas possible! J'en peux plus de ce gosse!"


Garp soulève Luffy par le T-Shirt pour bien le montrer et dit :
"Je vous le laisse aussi".

Dadan se fige alors, surprise et ne sachant pas quoi dire car Garp l'avait prise de court. Garp d'adresse à Luffy et lui dit :
"Allé Luffy, et tes bonne manières?"

Luffy lève la main pour saluer et dit :
"Salut!"

Magra se met à se gratter la tête d'un air gêné en disant :
"Excusez-moi, c'est qui ce gamin?"

"Je vous présente mon petit-fils".


Dadan affiche alors un air choqué en entendant ça avant de lâcher un hurlement alors que Dogra exprime clairement ce qu'elle pensait car il le pensait également.


"Encore un autre?!"


"Comment ça le petit-fils de...?! Je...je veux dire...c'est vraiment le petit-fils de Garp?!"


Les trois bandits se mettent à genoux devant Garp avant de dire en même temps :
"Non! On ne peut pas!"

Garp lâche Luffy qui s'était vite éloigné pour faire ce qu'il voulait et le vieil homme les regarde en croisant ses bras de toute sa hauteur, un air impassible sur son visage.


"Bon, très bien, dans ce cas, vous avez le choix. Soit vous finissez vos jours en prison, soit vous vous occupez de son éducation. Je vous rappelle que j'ai un épais dossier sur les crimes que vous avez commis".


Fier de son petit chantage, il se met à rigoler alors que derrière, Luffu se curer le nez. Apeurés, Dadan, Dogra et Magra se mettent à crier :
"Pitié!"

Dogra se met à se gratter la tête en disant :
"Je crois que c'est clair, si on pouvait éviter d'aller en prison..."

"Oui...Enfin...on en bave tellement avec Ace que parfois je me demande si la prison ne serait pas finalement une meilleure option".


"Vous nous en rajoutez une couche avec votre morveux! Je suppose que c'est un petit monstre comme le premier!"


Luffy écoute ce qu'elle disait ne put s'empêcher de répliquer :
"Elle est pourrie cette vanne!"

Son commentaire énerve Dadan qui répond vivement :
"Tu sais ce qu'elle te dit cette vanne?!"

Une libellule passe devant Luffy qui se met à courir après, Dadan tombe alors à la renverse, Magra et Dogra crient alors :
"Patrone!"

Ondine, inquiète pour Dadan, sort de sa cachette et va la voir en disant :
"Dadan! Est-ce que ça va? Tu n'as pas trop mal?"

"Non, ça va".


"Tiens, Ondine, tu ne viens pas dire bonjour à ton papi adoré?"


Ondine le regarde un moment, puis repensant au chantage qu'il a fait à Dadan et ses acolytes, son regard se durcit, elle croise ses bras et détourne la tête en faisant la moue.


"Nan!"


Là, Garp fut tellement surpris qu'il tombe à son tour à la renverse, ce qui amuse assez Dadan au passage car Ondine est sûrement la seule à arriver à le mettre dans cet état. Il se redresse en ayant les larmes aux yeux.


"Mais pourquoi, ma puce?"


Ondine lui lance un regard sévère et met ses mains à sa taille.


"Tu crois que j'ai pas entendu votre discussion?! Tu veux envoyer Dadan en prison! C'est pas bien! T'es méchant!"


"Mais...mais je voulais juste la forcer à s'occuper de Luffy, c'est tout".


"Même, t'es méchant!"


"Mais comme ça tu as un autre frère vu qu'il vivra avec vous".


En pensant à ça, Ondine se calme, sourit et dit d'un air enthousiaste :
"Ho! Un autre frère?! Génial! La famille s'agrandit! Je m'occuperais bien de lui, tu vas voir!"

Les trois bandits, eux, étaient dépités en voyant l'enthousiasme de Ondine et Dogra dit :
"Au moins, y en a une qui est enthousiaste".

"Ça fait plaisir...un peu..."


"Bon, je ne t'en veux plus grand-père".


En entendant ça, Garp se met à pleurer de joie.


"Ho...tu peux pas savoir comme ça me fait plaisir".


Le regard de Ondine se fait à nouveau dur.


"Mais que je sache pas que tu menaces Dadan encore! Compris?"


Garp arrête de pleurer et affiche un air confus.


"Heu...d'accord".


"Bien".


Puis, alors que Luffy courait après la libellule, Ace se trouvait non loin, tenant un tuyaux à la main et assit sur un bison qu'il avait tué. En voyant Luffy passer devant, il lui crache dessus. Luffy s'arrête alors en remarquant la bave qui était sur sa joie. Il passe sa main dessus et s'arrête de courir.


"Hein? Qu'est-ce que c'est?"


Il retira sa main et constate avec surprise que c'était de la bave et s'exprime alors :
"Beurk! De la bave? C'est dégueulasse! Qui a fait ça?!"

Il se met alors à regarder autour de lui pour chercher le responsable de ça et finit par voir Ace qui le regardait de toute sa hauteur.


"Ha!"


Il s'approche alors, énervé.


"Hé! Toi là! Excuse-toi! C'est dégueu ce que t'as fait!"


Luffy avait crié tellement fort qu'il attire l'attention des personnes présentes, dont Garp qui se retourne vers eux. Ondine, se demandant ce qu'il y avait, tourne son regard vers les deux garçons.


"Hé! C'est Ace!"


Dogra écarquille les yeux et dit :
"Ho! Ace est de retour!"

Garp, lui, commence à s'approcher des garçons alors que Luffy s'énerve encore après Ace.


"Hé! Excuse-toi!"


Garp s'arrête près de Luffy, les mains dans les poches, en disant :
"Luffy, je te présente Ace. Il a trois ans de plus que toi et à partir d'aujourd'hui, tu vas vivre avec lui et les autres".

Dadan se relève et dit :
"Sans demander mon avis?!"

Ondine, elle, saute de joie et cri :
"Cool!"

Luffy regarde Ace en serrant les dent, très énervé. Garp lui donne alors un coup au-dessus du crâne pour le remettre à l'ordre, du coup, le gamin se frotte le dessus de la tête en lâchant un petit cri de douleur.


"Sois gentil, Luffy".


Dadan s'énerve en voyant que Garp lui imposait son petit-fils.


"Alors c'est décidé?!"


Garp se tourne vers elle en lui lançant un regard menaçant qui la fait tressaillit elle et les deux autres bandits.


"Un problème?"


Les trois bandits se calment alors et se mettent au garde à vous.


"Il est entre de bonnes mains!"

"Voilà, c'est tout pour moi. Je repasserais quand j'aurais le temps".


"Et au niveau de la pension alimentaire, ça se passe comment?"


"Mettez ça sur mon compte".


"C'est pas un bar ici!"


Garp affiche un air menaçant à nouveau.


"Hein?!"


Dadan se calme et dit :
"Vous serez toujours le bienvenu".

Garp s'en alla alors et Magra dit :
"Patronne, comment on va faire avec un gamin en plus?"

"La ferme! Tout d'abord on va manger! Ouai! Allez préparer la bouffe!"


"Oui, patronne!"


Ondine, elle, ne savait pas trop où se mettre entre la rencontre entre Luffy et Ace qui avait mal démarrée et le manque d'enthousiasme des bandits, autant dire que c'était mal partie. Elle finit par rentrer à la maison pour attendre que le repas soit prêt. Ace, lui, descend du gibier et se dirige vers la maison en passant devant Luffy qui était toujours en colère contre lui.


"Alors, tu sais que tu..."


Voyant que Ace l'avait ignorait, il s'était retourné vers lui en mettant son chapeau sur sa tête.


"Attends!"


Il lâche un grognement, mais en posant son chapeau sur la tête, il se rappelle de Shanks et de la réaction qu'il avait eu face aux bandits des montagnes, ce qui le calme. Il s'essuie le visage et entre dans la maison où il semblait y avoir personne à première vue. Il se met à marcher à l'intérieur en regardant autour de lui d'un air intrigué, cherchant Ace.


"Où il est passé?"


Soudain, un bandit se saisit de lui en le menaçant avec un couteau.


"T'es qui toi?!"


Luffy se met à avoir peur.


"Lâ...lâchez-moi!"


"File-moi tout ton pognon si tu tiens à la vie!"


"Mais j'en ai pas! Laissez-moi partir!"


Un autre bandit dit alors :
"Alors demande à tes parents de t'en apporter! Allé! Grouilles-toi!"

"Je n'ai qu'un grand-père!"


"Aucun soucis pour nous! T'as qu'à lui dire de venir ici! C'est quoi son nom?!"


Dogra intervient alors en répondant à la place de Luffy.


"Garp".


Les bandits qui s'était attaqués à Luffy affichent alors un air choqué.


"Hein?!"

"Ce gamin, c'est..."


"Et pour information, il va vivre ici avec nous".


Tous les bandits qui se trouvaient là étaient surpris par cette nouvelle dont ils ne s'attendaient pas et n'aiment pas du tout ça, prétendant que c'était pas une garderie. Ondine ne comprenait pas leur réaction car ça ne lui posait pas de problème à elle. Dadan pose un tas de viandes au milieu de la pièce, énervée par tout ce chahut et cri :
"Fermez-la! Allé, les gars! C'est l'heure de manger avant tout!"

Là, tout le monde se jette sur la nourriture, y compris Ondine et Ace qui avaient l'habitude et n'avaient donc pas de mal à prendre de la nourriture. Et au pire, quand un bandit lui prenant de la viande des mains, elle le manipulait en faisant sa petite bouille triste sur le point de pleurer, du coup, il le lui rend, soit car il culpabilisait et n'aimait pas la voir comme ça, soit car il avait peur de se recevoir un coup de Dadan si elle se mettait à vraiment pleurer. Lufy, lui, n'arrivait pas à attraper le moindre morceau de viande. Dadan lui sert alors juste un bol de riz avec un verre d'eau qu'il termine d'un coup. Il tend son bol vide à Dadan qui mangeait un morceau de viande.


"Y a du rab? Hé! Papi! J'en veux encore!"


Dadan s'énerve et dit :
"Chui une femme! Sale morveux! Ça se voit pas?! Je vais t'apprendre les bonnes manières! Et d'abord! Tu sais où t'es ici?!"

"Non".


Dadan se met à sourire alors, un sourire mesquin.


"Alors je vais te le dire! T'es ici dans repère de la famille Dadan! Des bandits qui contrôlent le Mont Corvo!"


"Quoi? Des bandits?"


Luffy baisse son bol en faisant la mou.


"Moi, je déteste les bandits".


Dadan, énervée, plante un couteau juste devant Luffy en disant :
"Ferme-la, p'tit merdeux! Je te rappelle que ça nous arrange pas des masses d'avoir à nous occuper de toi! Alors si tu veux te tirer d'ici, pas de problème! Va crever de faim dans la forêt! La porte est ouverte! vas-y!"

Magra dit alors en étant anxieux :
"Calmez-vous, patronne. Calmez-vous".

Luffy baisse la tête en ayant l'air triste et dit :
"Je voudrais encore à manger".

Il regarde alors Ace en train de manger plusieurs morceaux de viande avec envie.


"Je veux de la viande moi aussi".


Dadan est amusée par ça, lui tend son morceau, Luffy est contente et tente le croquer, mais elle le lui retire avant de le mettre dans la bouche en disant :
"Tu vois, gamin? Toute cette barbaque vient d'un bison qu'Ace a chassé dans la journée. Une fois rentrée, il donne à chacun sa part et ainsi on peut passer à table. L'industrie des bandits connaît aussi la crise. À partir de demain, tu vas devoir travailler dur pour nous. Ménage, corvée de linge, cirage ds chaussures, nettoyage des armes, vol, pillage, arnaque en tout genre, meurtre".

Elle prend une bouchée de sa viande et ajoute :
"Écoute-moi bien, l'avorton, il vaut mieux pas que tu dises à ton grand-père ce qu'on te fait faire ici, c'est clair? Un bol de riz et un verre d'eau par jour. C'est tout ce que je peux te garantir. Pour le reste tu devras te débrouiller par toi-même. Ne compte sur personne pour t'aider à grandir".

Luffy regarde droit devant lui et dit :
"Bon, d'accord".

Cela surprend Dadan qui tombe à la renverse sur la tête.


"Comment ça "d'accord"? Mais c'est que tu devrais chouiner et supplier!"


"Je me souviens une fois mon grand-père m'avait laissé dans la jungle, et ce qui est bien dans une forêt, c'est qu'il y a plein de vers, de grenouilles, de serpents et de champignons à manger. Je me suis régalé. Et comme un jour je serais un pirate, ça va bien m'apprendre à survivre".


En disant ces paroles, Luffy souriait, enthousiaste. Ondine l'avait écouté, elle s'approche en souriant, les mains derrière le dos.


"Et bien, tu le prends bien. C'est cool ça, moi aussi je veux devenir pirate un jour".


Luffy se tourne vers Ondine, intrigué, et dit :
"Heu...t'es qui toi?"

"Je m'appelle Ondine, je vis ici moi aussi. J'ai 6 ans et je suis la soeur de Ace..."


En entendant ça, Ace s'exprime vivement et dit :
"T'es pas ma soeur!"

Ondine se contente de sourire et fait comme si il n'avait rien dit, regardant Luffy.


"Toi c'est Luffy, hein? Tu vas vivre avec nous maintenant?"


"Heu...ouai".


"C'est cool ça, je suis contente d'avoir un frère comme toi".


Luffy écarquille les yeux, surpris.


"Hein?! Un frère?!"


"Bah, je vis avec Ace, du coup, il est mon frère et vu que tu vas vivre avec nous, toi aussi tu es mon frère".


"Heu..."


En voyant que Luffy ne semblait pas très emballé à cette idée, Ondine fait la moue et dit :
"Toi aussi tu veux pas que je sois ta soeur?"

"Heu...non, c'est pas ça! C'est juste que je m'y attendais pas. Tu veux bien me laisser le temps de réfléchir?"


Ondine baisse la tête tristement, déçue par sa réponse, songeant qu'une fois de plus, un garçon ne la voulait pas comme soeur, et dit :
"D'accord..."

Ace finit de manger et écoute ce qui se disait depuis que Luffy avait parlé de son envie d'être pirate. Il finit par se lever et se dirige vers la sortie de la maison, Luffy le remarque et le regarde d'un air intrigué.


"Tiens, où est-ce qu'il peut bien allé?"


Luffy se lève à son tour et suit Ace jusqu'à l'extérieur en courant, Dadan le voit et dit :
"Hé! Tu vas où comme ça?! Et j'ai bien entendu?! t'as dit "pirate"?! C'est bien ça?!"

Mais Luffy ne lui répond pas car il était déjà parti, ce qui énerve Dadan qui dit :
"Ça te gênerait de me répondre?!"

Ace referme la porte sur Luffy.


"Hé!"


Luffy pousse la porte et sort de la maison, ce qui énerve Dadan qui s'exprime vivement.


"Vous avez vu?! Ce morveux n'en fait qu'à sa tête! C'est pour ça que je voulais pas m'occuper du petit-fils de Garp!"


"Du calme, patronne, du calme".


Ondine, elle, était restée plantée là, la tête baissée, triste de voir que Luffy ne la voulait pas comme soeur et a préféré aller voir Ace. Elle finit par retournée à ses corvées. Pendant ce temps, Luffy suivait Ace en courant et en l'interpelant. Agacé, Ace finit par arrêter de marcher et se retourne vers lui. Luffy s'arrête alors de courir en étant essoufflé. Il relève la tête et lève les bras en souriant.


"Écoutes, je m'appelle Luffy. Je suis plus en colère contre toi. On oublie tout et on recommence, d'accord? Je ne vais pas perdre mon sang froid pour ça! Allé! Devenons amis! Dis, tu vas quelque part?!"


Ace donne alors un coup de pied à un arbre de sorte à ce qu'il tombe sur Luffy, il eut tellement peur que ses yeux sortent de leurs orbites et il se met à courir pour éviter de se faire écraser. Mais il se retrouve à un rocher et du coup, l'arbre l'écrase. Ace continue son chemin, mais alors qu'il traversait un pont, Luffy monte sur le mont à son tour, l'air épuisé. Ace se retourne et est surpris de voir qu'il s'en est sorti. Ace s'approche de lui alors et le pousse dans le ravin avec son tuyau. Luffy lâche un cri en tombant sous le regard impassible de Ace qui poursuit son chemin.

Plusieurs heures plus tard, le soleil commençait à se couchait et Ace rentre à la maison seul en faisant comme si rien ne s'était passé, avec plein de poissons qu'il avait pêché. En le voyant arriver, Magra cri :
"Hé! Ace est de retour!"

Tous les bandits commencent à se servir, Ondine sort de la maison qu'elle était en train de balayer et est surprise de voir que Ace. Elle n'était pas la seule, Dogra aussi remarque son absence et demande à Ace :
"Tiens? Tu es tout seul, Ace?"

"Il est où? Où est Luffy? Il était pas avec toi?"


Ace se dirige vers la maison en répondant d'un ton sec :
"J'en sais rien, j'ai pas fait gaffe".

Ondine se plante devant la porte, empêchant Ace de passer, et dit sur un ton sévère et sérieux :
"Arrête de dire n'importe quoi, je ne te crois pas. Qu'as-tu fait de Luffy? Tu ne lui as pas fait de mal quand même?! C'est notre frère!"

Le regard de Ace se durcit et il dit :
"Dégage! Laisse-moi tranquille!"

Il pousse alors Ondine est entre à l'intérieur. Ondine était surprise car c'est la première fois qu'il la poussait et ça la perturbait. Elle regarde ensuite en direction de la forêt, inquiète.


"Luffy...j'espère que tu vas bien".


Le nuit tombe et Dogra et Magra se mette à faire le guet sur le poste d'observation pour surveiller le retour de Luffy avec des logues-vues.


"Où peut bien être ce petit imbécile? Qu'est-ce qu'il fabrique?"


"Si ça se trouve, il est mort, qui sait?"


Dogra affiche alors un air inquiet et apeuré alors que Magra se met à mordre ses doigte, angoissé.


"Garp va faire de nous de la chair à saucisse".


"Je suis sûr que la patronne doit se faire du mouron elle aussi".


Ils finissent par aller la voir et la trouve soul, en train de boire. Dogra se met alors à lui faire la morale.


"Ce n'est pas raisonnable, patronne, ressaisissez-vous".


"Qu'est-ce que que tu dis?!"


"Je dis que ça nous met dans une situation fâcheuse si on perd le gamin dès le premier jour".


"Qu'est-ce qu'on en a en faire? S'il doit mourir, qu'il meurt! C'est tout!"


"Quand Garp va l'apprendre, il va nous découper en morceaux!"


"Et d'abord, quand on y réfléchit bien, pourquoi ce serait à nous d'élever le morveux de Garp? C'est vrai quoi! Y a pas marqué garderie sur la porte d'entrée! C'est son petit-fils après tout! Il n'a qu'à s'en occuper lui-même!"


"Alors pourquoi vous lui avez pas dit?"


"Ferme-la!"


Elle se met alors à boire l'alcool à la bouteille. Ondine, elle, était dans sa chambre et regardait par la fenêtre, inquiète pour Luffy, elle n'arrivait pas à dormir. Ace, de son côté, prenait son bain et repensait à tout ce que les gens disaient au sujet de Gol D Roger et de l'éventualité qu'il puisse avoir un enfant. En y repensant, ça l'énerve, du coup, il frappe l'eau avec sa main. Quand il sort du bain, il passe devant le salon et entend ce que Dadan dit à son sujet à Dogra et Magra.


"Ça fait belle lurette que j'ai perdu espoir en Ace également. Si on retrouve son cadavre quelque part, je dirais à Garp que c'est un accident".


Il s'arrête alors devant le rideau qui servait de porte et écoute ce qu'elle disait encore de lui.


"Il est la preuve que la mauvaise herbe ça pousse partout! C'est le fils du diable!"


En l'entendant dire ces paroles, Ace était choqué et cela lui faisait vraiment mal et ce qu'elle dit ensuite n'arrange rien du tout.


"Si le Gouvernement le retrouve, vous savez ce qui va nous arriver?! Hein?!"


"Calmez-vous, patronne, calmez-vous".


"Je crois que vous avez trop bu".


Ace reste un moment figé, le regard durcit et il part se coucher.

Une semaine plus tard, en pleine nuit, Poshi, leur chien blanc, se met à aboyer, ce qui réveille Dobra qui était énervé. Ondine aussi était réveillée, mais elle, c'est parce qu'elle n'arrivait tout simplement pas à dormir. Dobra se lève et ouvre la porte en disant :
"Ho c'est pas vrai! Mais tu vas te taire?!"

Il lâche alors un cri de surprise en voyant Luffy couvert d'égratignures et il dit alors :
"Patronne! Patronne!"

Dadan se réveille alors ainsi que Madra qui est le premier à aller voir ce qu'il se passe en demandant :
"C'est qui?"

Il écarquille les yeux alors en voyant Luffy. Dadan arrive à son tour en demandant :
"Qu'est-ce que c'est?"

Elle affiche alors un air choqué en voyant Luffy qui avait l'air épuisé.


"Toi?!"


"Luffy est revenu!"


En entendant ça, Ondine sursaute, sort de sa chambre et va à l'entrée à son tour. En voyant Luffy, Ondine affiche un air joyeux et dit :
"Luffy! Tu es revenu!"

Les poings serrée, Dadan s'approche de lui en disant :
"T'es vivant? Espèce de p'tit vaurien!"

Il se met alors à lui tirer les joues qui s'allongent. Madra dit alors :
"Calmez-vous, patronne, calmez-vous".

"Où est-ce que t'étais fourré tout ce temps?!"


"Calmez-vous, patronne. C'est vrai, Luffy. T'étais où? On était inquiet, tu sais?"


"Je me suis fait pourchasser par des loups au fond de la gorge".


"Au fond de la gorge? Mais qu'est-ce qui t'a pris d'aller au fond de la gorge?"


"Bah..."


Luffy ne semblait pas savoir quoi répondre, mais Ondine, pense savoir ce qui s'est passé, mais elle préfère ne rien dire. Après tout, l'important est qu'il soit revenu vivant. Heureusement, ils n'insistent pas et Dobra affirme même que c'était bien qu'il soit revenu, mais Dadan n'était pas de cette avis, pas très heureuse de se retrouver à devoir s'occuper d'un autre gamin. Elle envoie alors se coucher dans la même chambre de Ace et Luffy n'avait pas du mal à s'endormir, ce qui avait étonné Dadan sur le coup. Ace ouvre les yeux et regarde Luffy dormir tout en restant dans ses couvertures avant de se rendormir. Ondine est retournée dans sa chambre, rassurée que Luffy soit revenue et a pu dormir paisiblement. Le lendemain, Ondine a essayé de jouer son rôle de soeur en pensant les blessures de Luffy qui est ensuite allé poursuivre Ace avant de revenir blessé.

Tous les jours pendant dès mois, Luffy essayait de rattraper Ace qui parvient à le semer en le blessant et du coup, Ondine le soignait. Dadan voulait l'empêcher de partir et le forcer à faire ses corvées, mais il n'en faisait rien. Cela énerva assez Dadan, agace Ace et inquiète Ondine.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 22
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: L'héritage de la fille de l'eau   Mar 26 Juil - 22:44

Chapitre 7
La découvert du fruit de l'eau et la rencontre avec Sabo

Pendant 3 mois, Luffy n'arrêtait pas d'essayer de rattraper Ace et ce dernier finit toujours par le semer en le blessant et Ondine le soignait tout le temps. Mais finalement, un jour, après avoir échappé aux griffe du seigneur du Mont Corvo, un tigre géant que personne n'arrive à battre, il finit par arriver sur les lieux où Ace se rendait tous les jours, Grey Terminal, un bidonville qui entoure le royaume Goa. En voyant le grand tas de détritus, Luffy affiche un air intrigué.


"C'est quoi cet endroit?"


À l'entrée des murailles, deux hommes portant un gros sacs d'argent sortaient de la ville en discutant entre eux, content de leur petites affaires. Il y avait un homme aux cheveux blonds relevés et un homme ayant une moustache et un barbiche noirs et portant une capuche sur la tête. Ace se trouvait non loin de là, adossé aux muraille et les bras croisés et les écoutait. Le blond dit :
"Héhé! On a empoché un sacré butin aujourd'hui".

"Exactement comme monsieur Porchemy l'avait prévu. T'as vu la réaction du marchand quand on lui a dit que ce trésor venait de Grand Line? Il s'est jeté dessus les yeux brillants".


"Alors qu'en faite, c'était un vieux qui s'était échoué au bord de la plage. Quel abruti".


"Ouai, chuis prêt à parier que cet imbécile n'est jamais allé en mer de sa vie...Attend, maintenant que j'y pense, j'y suis jamais allé non plus".


Ils se mettent alors à rire alors que Ace finit par les suivre avant de les attaquer pour leur voler leur argent. Luffy, lui, était encore à la sortie de la forêt, surpris par l'endroit où il avait atterrit.


"Mais c'est quoi cet endroit?"


Vu qu'il avait perdu de vu Ace, il se met à explorer Grey Terminal à sa recherche en l'appelant. Il voit alors des gens en train de fouiller les ordures et se battre quand l'un d'entre eux trouve un collier en perle. Un d'entre eux qui avait réussi à récupérer le collier courait et croise la route de Luffy qui était sur son chemin.


"Ho?!"


"Allé! Écartes-toi de mon chemin!"


Luffy ne comprend pas sa réaction et se contente donc de le fixer. Du coup, l'homme lève son couteau pour le menacer.


"Dégages de là et en vitesse ou je te découpe en morceaux".


En voyant que ses poursuivants le rattrapaient, il finit par poursuivre son chemin et Luffy, lui poursuit ses recherches. Il finit par voir Ace, un sac rempli sous le bras, retourner dans la forêt, Luffy sourit alors de toutes ses dents, content de l'avoir retrouvé. Ace court dans la forêt et s'arrête au pied d'un grand arbre où il lève la tête en criant :
"Il y a quelqu'un?! Est-ce que t'es là, Sabo?!"

Un garçon aux cheveux blonds et courts et avec un chapeau sur la tête sort de l'ombre et se tient assis sur une branche de l'arbre, l'air fatigué.


"Ha, c'est toi'.


"Oui, désolé, chui en retard".


Sabo se tiens debout et se met à la lumière du jour en affichant un air sévère.


"Ça tu l'as dit. Tant pis pour toi, j'ai déjà récupéré très gros en ville".


Il sourit ensuite de toutes ses dents en ricanant. Ace sourit à son tour en ricanant.


"C'est vrai, ça? Moi aussi j'ai quelque chose".


Il monte alors à l'arbre et Sabo et Ace montre chacun leur sac pour comparer et Sabo était impressionné par ce qu'avait ramené Ace.


"Waho! Tout ça?! T'en as plus que moi! Mais comment t'as fait? C'est une fortune".


"Ho, je l'ai volé à deux voyous. Ils trainaient pas loin de la grande porte".


Sabo prend une liasse de billets et se met à les compter en souriant.


"Whoa! C'est pas vrai! J'ai encore perdu! C'est sûr!"


"Ça n'a pas d'importance, tu le sais bien. Un jour, on utilisera nos économies de pirate ensemble. Ça fait 5 ans qu'on accumule tout cet argent".


Ace regarde la cachette de leur trésor qui était dans une trappe secrète d'une branche d'arbre, l'air satisfait.


"C'est du bon travail".


Sabo hoche la tête en souriant de toutes dents.


"Je trouve aussi".


Il se lève et regarde droit devant lui en disant :
"On partira explorer East Blue pour aller vers un monde totalement inconnu. Je nous vois déjà sur les flots. Comme j'ai hâte d'y être".

Ace sourit, l'air d'accord, avant d'afficher un air méfiant et se tourner vers Sabo.


"Tu devrais refermer ça, quelqu'un va finir par le voir".


"Il y a une chose que j'aimerais savoir, combien ça coûterait d'acheter un bateau pirate?"


"Heu...des dizaines de millions?...Ou alors des centaines, on en est encore loin".


Soudain, Luffy qui les avait entendu, se met à crier :
"Un bateau pirate?!"

Sabo est surpris et referme de suite la cachette de leur argent d'un air paniqué. Les deux garçons regardent en bas et voit Luffy agiter ses bras en souriant et en criant :
"Pourquoi vous en voulez un?! Est-ce que vous voulez devenir des pirates tous les deux?! Je veux en être un aussi! C'est super! C'est génial!"

Ace se met à serrer les dents à grogner de colère en voyant que Luffy avait réussi à le suivre jusqu'ici, alors que Sabo, lui, ouvre la bouche d'un air paniqué que quelqu'un ait découvert la cachette de leur trésor. Luffy se met à rire et Sabo et Ace se regardent mutuellement, hochent la tête comme s'ils se mettaient d'accord sur un truc et descendent rapidement de l'arbre avant de courir vers Luffy en criant :
"Tu vas la fermer?!"

Ils lui donnent en même temps un bon coup de poing au-dessus du crâne qui l'assomme. Puis, ils l'attachent à l'arbre, mais ça ne semblait pas déranger Luffy qui avait toujours un immense sourire aux lèvres alors que les garçons le regardaient d'un air sévère.


"Alors, comme ça, c'est là que tu viens tous les jours en cachette?! C'est trop cool!"


"Tais-toi".


"C'est lui Luffy? C'est le gamin dont tu parlais l'autre fois?"


"Hein?! Tu lui as parlé de moi?! C'est la vérité?!"


Ace met ses poings à sa taille et lui répond :
"J'ai dit que t'étais collant, que tu me suivais partout".

"Il a aussi dit que tu avais le cerveau atrophié".


Luffy se met alors à rigoler.


"Ha! D'accord!"


Il continue à rire alors.


"Il ne comprend même pas que je viens de l'insulter".


"N'empêche que ce petit idiot m'a suivi jusqu'ici! Et pourtant, j'ai fait attention de prendre des chemins compliqués".


Luffy regarde ensuite Sabo et lui demande :

"Tu t'appelles comment? T'es un ami à d'Ace? C'est ça? Je pourrais être ton ami si tu veux".


"Ferme-la. Je t'ai pas autorisé à m'adresser la parole".


Luffy fait la moue sur le coup avant de sourire à nouveau.


"Ha! Alors comment tu t'appelles?"


"Ça..."


Sabo sert les poings, énervé, en se penchant en avant.


"Je te le dirais pas!"


Il se redresse et dit à Ace :
"J'avais raison finalement. Tu devrais vivre ici. Les allés et retour que tu dois faire tous les jours ont fini par nous attirer des ennuis. Qu'est-ce qu'on fait?"

Ace se met à lancer à Luffy un regard noir.


"Il a découvert notre secret...Si on fait rien, il va le raconter à tout le monde...On doit le tuer..."


Sabo hoche la tête et affiche un air sombre en disant :
"T'as raison...avant qu'il parle..."

"Hein?!"


En les entendant dire ça, Luffy arrête de sourire et affiche un air surpris et choqué, se met à trembler avant de se mettre à hurler, ce qui surprend les deux autres gamins. Luffy se met ensuite à s'agiter et à pleurer.


"Non! Ne me tuez pas! Je veux pas mourir! Pas ça! Non!"


Sabo pose sa main sur sa bouche pour essayer de le faire taire.


"Ferme-la, espèce de crétin!"


Ace regarde Sabo et dit :
"Et qu'est-ce que t'attends?! Tues-le! Vite!"

Alors que Luffy continuait de crier à l'aide, Sabo regarde Ace en s'énervant, commençant à se disputer avec lui.


"De quoi tu parles?! C'est toi qui doit le tuer!"


"Mais tu rigoles?! J'ai jamais tué personne moi!"


"Mais moi non plus! Je sais pas comment on fait!"


"Je vous en supplie! Surtout, ne me jetez pas dans l'eau!"


Les deux garçons arrêtent alors de se disputer et Ace dit :
"Parfait! On l'emmène à la rivière!"

"Une seconde...pourquoi il nous l'a dit? C'est peut-être un piège!"


"Non, il est juste idiot".


"Aidez-moi! Au secours!"


Commençant par être énervé par ses cris, ils crient :
"Ferme-la!"

Luffy arrête alors de crier et mais avait l'air toujours effrayé, pendant un instant, puis il se recommence.


"Je veux pas mourir! Au secours!"


Non loin de là, une bande de pirates entend les cris de Luffy, l'un d'eux dit :
"Vous entendez? Ça vient de la forêt. On dirait un enfant".

Ace et Sabo les entend et Luffy arrête crier.


"On a tout gagné, quelqu'un vient par là".


"Tant pis, on n'a pas le choix, il faut le détacher et partir d'ici. Sinon, ils risquent de découvrir notre cachette secrète".


En entendant ça, Luffy sourit à nouveau, soulagé qu'on le tue pas. Après qu'on l'ai détaché, les trois gamins se cachent dans un buisson tandis que le groupe de pirates commencent à approcher. Il étaient dirigés par un homme très grand et aux longs cheveux gris hérissés armé d'un sabre et il était accompagné des deux types que Ace avait attaqué un peu plus tôt et qui étaient bien amochés. Ce dernier se met à parler.


"Ces deux gamins, Ace et Sabo, tout le monde les connaît ici. Ils traînent souvent près de la forêt. C'est juste une bande de morveux. Est-ce que t'es sûr que c'est le petit Ace qui t'a volé le magot?"


"Certain, il a réussi à me prendre par surprise, c'est un peu gênant".


"Il doit être complètement fou. Il n'y a qu'un fou pour oser s'emparer de notre argent comme ça. Il faut surtout pas que le capitaine Bluejam l'apprenne, sinon, il serait tellement fou de rage qu'il va nous exterminer jusqu'aux derniers".


Ace, Sabo et Luffy lèves la tête hors du buisson pour les regarder.


"Ho, la poisse. Ces voyous travaillaient pour Bluejam".


"C'était ces voyous-là? C'est à ces types que t'as piqué l'argent?".


"J'ai volé de l'argent sale".


"Il a une véritable épée. C'est Porchemy, l'homme de main de Bluejam...tout le monde dit que c'est un malade. Il y a des rumeurs...il parait que si tu l'affrontes et que tu perds, il t'arrache la peau du crâne pendant que t'es encore en vie".


Luffy les observe un moment, avant de filer en douce. Ace et Sabo s'enfoncent à nouveaux dans les buissons.


"Il faut qu'on arrive à sortir de là discrètement".


Sabo remarque alors l'absence de Luffy et dit :
"Et Luffy? Il est où?"

Ils affichent alors un air choqué en voyant que Luffy s'est fait attraper par Pochemy. Il était en train de se débattre en criant :
"Arrêtez! Lâchez-moi!"

"Mais
qu'est-ce qu'il fiche là-bas?"

"Bas les pattes! Vous allez me relâcher immédiatement!"


Il se met à cirer de colère, Porchémy le regarde d'un air blasé et dit :
"Mais c'est qui ce gamin?"

Luffy se débat à nouveau en criant :
"Au secours, les gars! À l'aide! Ace!"

Ace et Sabo ouvre grand la bouche, choqués et paniqués d'entendre Luffy dire le nom de Ace et ils se baissent bien pour pas qu'on les voit alors que Luffy continuait de crier.


"Viens m'aider! Ace!"


Ace commence à être énervé que Luffy l'appelle tout le temps.


"Quel imbécile celui là. Il faut qu'il cri mon nom".


Et ceci n'est pas tombé dans les oreilles d'un sourd car Porchémy l'avait très bien entendu et il dit :
"Quoi? Je rêve ou tu viens d'appeler Ace?"

"Qu'est-ce que ça peut faire?"


"Ne fais pas le malin. Est-ce que tu connais Ace? Répond".


"Oui, c'est mon ami...Enfin...je crois, mais il a essayé de me tuer toute à l'heure".


Ace commence à serrer les poings, de plus en plus énervé par les paroles de Luffy.


"J'y crois pas...il peut pas la fermer?".


"Je sais pas si t'es au courant, mais je te demande quand même. Aujourd'hui, ton ami s'est enfui avec un paquet de frique à nous. Est-ce que par hasard tu sais où il l'aurait caché?"

Alors que Luffy regarde Porchémy en restant silencieux, Ace et Sabo continuent de regarder la scène en pensant que Luffy allait tout dire.

"Ho non...ils vont prendre toutes nos économies".

"Il a pas intérêt à parler sinon on est mal".

Porchémy s'adresse à nouveau à Luffy, mais cette fois-ci, il lui lance un regard menaçant.

"Alors? Tu sais où est l'argent?"

À la grande surprise des pirates qui sortaient les yeux de leurs orbites, Luffy détourne le regard et ses lèvres avant de répondre d'une voix peu convaincante : "Non...je sais pas...du tout..."

*Quel mauvais menteur*.

Porchémy met son épée sur son épaule avant de se mettre à rire ainsi que les autres pirates qui l'accompagnaient. Luffy se met alors à les regarder en fronçant les sourcils avant de regarder à nouveau Porchémy.

"Tu sais rien du tout? Tu n'en as pas la moindre idée?".

Luffy secoue alors la tête négativement, ce qui fait rire encore Porchémy qui dit : "C'est pas grave, je vais te rafraichir la mémoire".

Il emporte alors Luffy qui continue à se débattre en leur demandant de le relâcher sous les regards surpris de Sabo et Ace qui les regarde partir. Ils se regardent ensuite.

"Et maintenant, on fait quoi?"

"Je sais pas, à ton avis? Tu crois qu'on devrait...?"

Ils lèvent la tête ensuite pour regarder la cachette de leur trésor. Pendant ce temps, Luffy était attaché à un poteau de la maison de Porchémy et criait : "Relâchez-moi! Je vous dirais rien! C'est compris?!"

Porchémy s'approche de lui avec un énorme marteau en bois et le lève au-dessus de lui.

"Espèce de morpion!"

Il écrase alors Lufy avec à la grande surprise des autres pirates, puis, il lâche son marteau qui rebondit sur Luffy qui n'avait rien.

"Ha! Au fait, j'ai mangé le fruit du gumgum et je suis une homme élastique".

Les pirates se mettent alors à paniquer en criant alors que Porchémy affiche un air impassible. Il regarde ses hommes et leur dit : "Fermez-la".

Ils s'arrêtent alors et se mettent au garde à vous. Il regarde alors Luffy.

"Un fruit du démon, hein?"

Il sourit alors de toutes ses dents et s'approche de Luffy.

"Cette fois, tu dis la vérité. Que quelqu'un aille me chercher mes gants".

Les pirates eurent un mouvement de recule quand il dit ça avant que l'un d'entre eux

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'héritage de la fille de l'eau   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'héritage de la fille de l'eau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'héritage de la fille de l'eau
» probleme skin La fille d'Orient. V3
» L'amitié garçon-fille
» Demande Fille Manga Rousse
» Petite partie en 4 points avec ma fille de 10 ans.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece RPG :: Avant-tout :: Fiches :: Fragments d'Histoire-
Sauter vers: