AccueilRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Expérience S-5.1 dit Lucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Expérience S-5.1 dit Lucky   Dim 13 Sep - 15:28

Chapitre 1
Le projet

Après avoir été forcé par l'équipage du chapeau de paille à réparer les cultures de mandarine de Belmère et réparer tout les dégâts provoqués par Arlong, Nezumi était très en colère contre l'équipage, en particulier contre Luffy qui l'a humilié devant ses hommes et il a juré de faire payer à ce sale gamin ce qu'il lui avait fait. Alors qu'il était en train de faire du nettoyage à l'endroit où il y avait Arlong Park, il vit une tâche de sang, le sang de Luffy qui s'est échappé quand lors de son combat contre Arlong. Luffy était très fort et Nezumi savait que Vegapunk faisait des expériences sur des humains, des senshus, des humains génétiquement modifiés pour servir de super soldats à la Marine afin chasser les pirates et peut-être que les gênes de Luffy pourraient servir pour créer un guerrier ultime et dont il pourrait se servir pour détruire Luffy lui-même. À cette idée, Nezumi affiche un sourire mauvais, prend un mouchoir et nettoie le sang avant de le mettre précieusement dans sa poche. Quand il finit ce qu'il avait à faire au village de Cocoyashi, il se rend dans sa base pour dénoncer Luffy comme pirate et faire imprimer une prime sur lui de 30000 de berrys. Après ça, il quitte la base sous les regards curieux de ses hommes qui se demandaient où il allait. L'un d'eux ose le lui demander.


"Où allez-vous Colonel Nezumi?"

"À Karakuri".


Tout les soldats furent alors choqués parce qu'il venait de dire.


"Quoi? Mais c'est sur Grand Line ça".

"Je sais, je dois aller voir Vegapunk pour régler une affaire".


Après avoir dit cela, il prend la mer pour se rendre à Karakuri, là où se trouvait un laboratoire où Vegapunk mebait des expériences secrètes. Il finit par arriver sur les lieux. Après avoir demandé à voir Vegepunk, ce dernier le reçoit.


"Bonjour, Colonel Nezumi, que me vaut cette visite".


"J'aimerais me demander si vous pouvez faire quelque chose avec ça".


Il sort de sa poche un mouchoir couvert du sang de Luffy et le donne au scientifique qui dit :
"Du sang? Mais à qui appartient-il?"

"Au jeune pirate Monkey D Luffy. J'ai entendu dire que vous faisiez des expériences sur des humains pour en faire de puissants guerriers, les senshus. J'aimerais savoir si vous pourriez utiliser ce sang sur de ces humains afin que j'ai un senshu sous mes ordres, ce jeune pirate est très puissant et je pense que si nous avons un guerrier aussi puissant dans la Marine, cela nous serait utile".


"Ce sang est trop sec pour que je l'injecte dans celui d'un senshu, mais je pense pouvoir tenter de faire quelque chose avec. Je vais ouvrir la cinquième expérience sur les senshus et créer des humains à partir de cellules humaines comme le sang ou les cheveux. Si vous préférez, je vais cloner ce Monkey D Luffy et améliorer son patrimoine génétique pour qu'il soit encore plus fort".


"Vous pouvez faire cela?"


"Tout à fait, bien sûr, il me faudra du temps".


"Je n'ai pas de temps à perdre, il me faut le plus rapidement possible".


"Très bien, je vais m'y mettre de suite alors".


Satisfait, Nezumi quitte la pièce.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Lun 14 Sep - 9:00

Chapitre 2
La création

Après avoir fait part de son projet à l'amiral en chef de la Marine de son projet et avoir eu sont feu vert, Vegapunk n'avait pas tardé à se mettre au travail. Pour fait ce qu'il avait à faire, il a d'abord étudié comment évoluaient les bébés dans le ventre de leur mère et apparemment, les bébés seraient dans de l'eau et accroché à un cordon ombilicale pour se nourrir. Voilà, pour le développement du clone, il avait les bases, mais il devait à présent trouver un moyen pour le créer et ça, ce n'était pas une mince affaire. Pour le sang et la chair, ça allait grâce au sang qu'il avait, mais pour le reste des gênes, ce serait plus dure. Il restait une solution, prélever d'une de ses senshus un ovule pour pouvoir créer le clone. Une fois l'ovule prélevé, il le congèle. Suite à cela, il prépara une cuve avec un liquide verdâtre à l'intérieur. Il s'agit d'un liquide spécial qu'il a préparé, c'est un mélange des diverses compositions qu'il injectait sur les senshus pour modifier leur ADN et espérait que durant son développement en contact avec cette substance, le clone sera beaucoup plus fort qu'un humain normal. Après ça, il a a injecté dans l'ovule le sang de Luffy avant de le brancher à un tuyau et le plonger dans la substance. Au bout de 3 semaines, l'ovule forme un petit embryon que Vegapunk nourrissait avec de la nourriture liquéfiée pour son développement. Cependant, l'embryon se formait lentement, un peu comme un embryon dans le ventre d'une mère. Ce qui fait que s'il voulait créer de nouveaux soldats de cette manière, il devra se montrer patient, très patient. Un jour, Nezumi passe pour voir où ça en était.


"Alors, ça avance?"


"Oui, j'ai réussi à créer un embryon à partir des gênes de ce Luffy, cependant, il vous faudra patienter longtemps. L'embryon ne pourra sortir de sa cuve avant 9 mois, comme un bébé normal et vous devrez attendre plusieurs années pour qu'il grandisse".


Nezumi s'exprime alors vivement en ne semblant pas du tout content.


"Comment?! Il n'est pas question que j'attende plusieurs années!"


"Mais, comprenez, la création d'humain est délicat et pour que ce soit réussit, j'essaie de reproduire le processus de développement d'un humain normale".


"Et bien faites en sorte que le processus s'accélère! Je le veux dans quelques semaines à l'âge du vrai Luffy en apparence!"


Nezumi ne laisse pas Vegapunk répliquer et s'en va en étant toujours en colère. Vegapunk trouve alors un moyen pour accélérer la croissance de l'embryon en fabriquant une composition de sa création qui permettait d'accélérer la croissance d'un individu jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge de l'humain duquel il provient. Après avoir injecté cette composition, l'embryon grandi pour devenir un nourrisson, un autre jour, il grandissait pour devenir un enfant de 7 ans, un troisième jour, il devient une gamin de 10 ans, la quatrième jour il atteint on âge maximum, 17 ans. Le clone n'était plus dans une position foetale et se tenait debout, la tête baissée, flottant un peu à cause du liquide qui l'entourait et avait les yeux fermé, semblant dormir. Le jour de le sortir arriverait bientôt, mais Vegapunk voulait d'abord vérifier s'il était vivant et si toute ses cellules étaient intactes.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Lun 28 Sep - 23:15

Chapitre 3
Le réveil

Nezumi arrive dans le laboratoire de Vegapunk accompagné de plusieurs de ses soldats, voulant voir où en était Végapunk dans sa commande. Il arrive là où Vegapunk travaillait sur le clone de Luffy. En voyant que dans la cuve, le clone avait atteint l'âge qu'avait Luffy, il affiche un sourire satisfait sur son visage et dit :
"Et bien, je vois qu'il est enfin prêt".

Vegapunk se retourne et dit :
"Presque, nous vérifions son état vital pour être certain que ce corps créé artificiellement prendra vie".

Nezumi affiche un air mécontent.


"On n'a pas de temps à perdre avec ça, sortez-le de sa cuve immédiatement!"


"Très bien, mais je vous préviens, s'il arrive quoi que ce soit, je ne serais pas responsable".

"Faites ce que je vous demande!"


Vegapunk tape sur des touches d'un clavier d'ordinateur et la cuve se vide doucement du liquide. Lucky était d'abord endormi, puis, doucement, il ouvre les yeux, comme sortant d'un long sommeil. Il prend une longue inspiration et expire. Il regarde autour de lui toute les personnes qui l'entouraient en semblant effrayé. Il voulu tendre ses mains, mais il se cogne à la vitre. Curieux, il regarde ses mains qu'il se mettait à faire bouger doucement d'un air curieux, puis, il se met à tapoter la vitre de sa cuve dans tout les côté en tournant sur lui-même et en s'agitant dans tout les sens, semblant paniqué et apeuré. Nezumi le regarde d'un air émerveillé avant de s'approcher en ayant un sourire mauvais. Ce clone l'aidera à se venger de ce sale Luffy, il en était certain.


"Hahaha! Il vit! À présent, avec lui sous nos ordres, plus aucun pirate nous filera entre les doigts!"


Il regarde Lucky qui semblait toujours craintif.


"Tu vas à présent me suivre et tu feras tout ce que je te demande, d'accord?"


Lucky le fixe intensément, il ne comprenait pas vraiment ce qu'il lui voulait, ni qui était cet homme, mais il lui semblait bien antipathique et il ne l'aimait pas. Sans explication, il s'énerve, sert les poings et frappe la vitre de la cuve. Il avait mis tellement de force que son poing traverse la vitrine et donne un coup de poing à la figure de Nezumi qui est propulsé plus loin à moitié assommé. Lucky continue à briser la vitrine en donnant plusieurs coups de poings. Vegapunk était surpris car normalement, ce verre était indestructible à toute épreuve. Bon, il avait bien modifié génétiquement Lucky pour qu'il soit plus fort qu'un humain normal, mais il ne pensait pas à ce point. Et cette soudaine agressivité...c'était loin de ce qu'il avait prévu. Après avoir détruit la vitrine de sa cuve assez pour se frayer un passage, il saute et regarde les soldats foncer sur lui pour essayer de l'attraper. Il affiche alors un air effrayé et cours dans un coin du labo, mais se retrouve piégé car il n'y avait pas d'issue. L'un des soldats prennent une corde alors l'attrape au cou, ce qui l'étouffe et le fait tomber au sol. Il s'agite alors pour essayer de se retirer cette corde, mais on lui attache les bras et les pieds. Une fois capturé, Nezumi s'approche en ayant le nez qui pissait le sang, il était dans une rage folle.


"Toi! Tu vas de suite t'excuser ou ça ira mal!"


Lucky le regarde, il remue légèrement des lèvres, mais sort que des babillement inaudible et se mettait à trembler, ce qui énerve encore plus Nezumi.


"Non, mais c'est quoi ça?! Non seulement tu m'as agressé et agit comme un petit sauvage, mais en plus tu sais pas parler?! C'est indigne pour la Marine!"


En l'entendant crier, il prend encore plus peur et se met à pleurer en hurlant comme un bébé. Cela énerva encore plus Nezumi qui sort un pistolet et le braque sur le clone. Végapunk s'approche alors en disant :
"Mais qu'est-ce que vous faites?!"

"Votre création est ratée! Je vais m'en débarrasser!"


"Non! Elle ne l'est pas, il agit juste comme un enfant effrayé! Il fallait s'y attendre! Si physiquement il est adulte, son cerveau ne s'est pas adapté à son corps d'adulte et est resté celui d'un enfant. C'est un enfant dans un corps d'adulte".

"Je ne veux pas d'un attardé moi!"


"Vous avez voulu que j'accélère sa croissance? J'ai fait ce que vous avez demandé. Vous m'avez demandé à ce que je le sort de sa cuve sans vérifier son état mental? Je l'ai fait. Vous n'avez qu'à vous en prendre à vous-même et non à lui qui n'a rien demandé. Vous n'avez pas le droit de le tuer car il ne répond pas à vos attentes".

"Je vais me gêner".


Il regarde Lucky qui avait arrêté de hurler et de pleurer et qui tremblait en ayant un regard d'enfant apeuré.


"Adieu, vermine!"


Il appuie sur le cliquetis du son pistolet pour le charger et s'apprête à appuyer sur la détente quand il entend un voix féminine derrière lui dire :
"Arrêtez, colonel Nezumi!"

Pensant reconnaître cette voie, il arrête son geste et tourne la tête pour voir Rias Gremory, l'amiral commandante chef de la Marine ayant pris la suite de Sengoku. Il fut surpris de la voir et reste figé tellement il était surpris.


"A...amiral commandante chef Rias Gremory?"


"Elle-même. Lâchez votre arme, maintenant".


Le regarde Rias était à la fois dure et sévère et cela effrayant Nezumi qui ne savait pas vraiment quoi faire. Il ne pouvait pas désobéir à un ordre de la grande supérieure de la Marine, mais en même temps, il sentait que ce Lucky allait leur attirer des ennuis s'il le laissait en vie, sans oublier qu'il était dégoûté de ne pas avoir un parfait petit soldat, mais un gamin sauvage à la place.


"Mais...mais vous avez vu comment il a réagit? C'est un véritable monstre! On doit le détruire avant qu'il nous détruise!"


"Comment voulez-vous qu'un enfant nous détruise?"


"Hein?"


"Vous avez entendu Vegapunk? Il agit comme un enfant apeuré".


Nezumi montre la cuve dont la vitre est brisée et dit :
"Et ça alors? Un enfant est capable de faire ça peut-être?"

Rias roule des yeux en ayant l'air exaspéré.


"Voyons, Colonel, c'est aussi un Senshu et les Senshus sont faits pour être plus forts que les humains normaux, donc c'est un enfant plus fort que les autres, c'est tout".


"Il n'empêche qu'il nous est inutile!"


Rias regarde Lucky qui lançait un regard incompréhensif car il avait du mal à comprendre ce qu'il se passait autour de lui. L'amirale en chef lâche un soupire et dit :
"Je vais vous prouver qu'il n'est pas si inutile que vous le pensez. Voilà ce que je vous propose, confiez-le moi pendant une semaine pour que je lui fasse une éducation de base et venez voir ce qu'il en est à la fin de cette période, chez moi".

Nezumi baisse son arme alors et affiche un air songeur, réfléchissant à sa proposition, puis il regarde sa supérieure et dit : "Très bien, mais je crains que vous perdiez votre temps".

"C'est à moi de décider cela".

Elle regarde les soldats qui tenaient Lucky avec une corde et dit : "Écartez-vous".

Les soldats se regardent, lâche les cordes et s'écartent alors que Rias s'approche de Lucky. Apeuré, il recule jusqu'à être contre le mûr, Rias s'agenouille pour être à sa hauteur et lui parle d'une voix qui se voulait rassurante.

"Bonjour, je suis l'amirale commandante chef Rias Gremory, n'aies pas peur, je ne te veux aucun mal. Comment tu t'appelles?"

Lucky remue des lèvres pour essayer de l'imiter et de parler, mais sors que des babillements. Vegapunk dit alors : "Il ne peut pas encore parler. Il s'appelle S-5.1".

"S-5.1, vous n'avez pas un nom moins scientifique pour lui?"

"Je l'ai aussi surnommé Lucky".

Rias affiche un tendre sourire en regardant le clone.

"Lucky...ça te va bien et tu as besoin d'un nom comme ça pour avoir de la chance dans la vie. Tu en as déjà en étant tombé sur moi".

Lucky fait rien et reste craintif. Rias sort un couteau de sa poche, ce qui l'effraya et il ferme les yeux, de peur qu'on lui fasse du mal, mais Rias n'en fait rien lui retire ses liens. Voyant que rien ne se passait, il rouvre les yeux et voit qu'il était libre, qu'il n'avait plus rien qui lui serrait le cou, les poignets et les chevilles. Il regarde alors Rias d'un air curieux. Elle se contente d'enlever sa veste blanche de Marine et la pose sur son épaule avant de lui tendre la main.

"Viens, tu vas venir avec moi pendant un temps".

Lucky continue de la fixe, regarde ensuite sa main et regarde la sienne, voyant que c'était la même forme. Il la tend alors, tremblante et hésitante avant de prendre la main de Rias. Elle sourit alors et l'aide à se relever. Il voulut faire un pas, mais tombe par terre, ne sachant pas marcher non plus. Cela énerve Nezumi qui fait une remarque.

"Il ne sait même pas marché! Ce qui est étonnant vu qu'il s'est mis à courir toute à l'heure".

"Sûrement l'adrénaline de la peur, je vais lui apprendre à marcher aussi".

Rias lui prend les deux mains, l'aide ainsi à se relever, elle entoure ensuite ses épaules avec son bras et l'aide à se tenir debout et à avancer ainsi. Lucky se laisse faire, se sentant plus rassuré. Elle s'arrête d'un coup, surprenant Lucky qui faillit tomber à nouveau, mais qu'heureusement elle retenait, quand Vegapunk s'adresse à elle.

"Puis-je vous accompagner? J'aimerais pouvoir observer son évolution ainsi que vérifier qu'il aille bien, je ne sais pas comment il réagira à l'air extérieure et Nezumi ne m'a pas laissé vérifier son état de santé et ce serait dommage qu'il y ait des complications".

En entendant cela, Rias lance un regard sévère à Nezumi qui dégluti.

"Vous êtes idiot ou complètement inconscient? Non seulement, vous demandez aux scientifiques de dépenser l'argent de la Marine pour vos affaires personnelles, mais en plus, vous ne laissez pas le temps nécessaire à l'utilité de cette dépense d'être en bonne condition physique au risque de nous faire perdre de l'argent pour rien! J'ose espérer que ce senshu sera en bonne santé et qu'il ne lui arrivera rien, sinon, je vous en tiendrais personnellement responsable!"

Nezumi ne dit rien et se contente de se braquer alors que Rias s'adresse à Vegapunk.

"Faites comme bon vous semble. Je pense que vous êtes la personne la plus qualifié pour nous dire ce qui est bon ou non pour Lucky".

Alors qu'elle avance pour se rendre à son navire et quitter Karakuri, Vegapunk hoche la tête et la suit en laissant Nezumi en plan et qui ne tarde pas à repartir de son côté.

Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Sam 3 Oct - 20:27

Chapitre 4
Premiers pas

À peine après que le navire de Rias ait pris la mer, Rias a décidé d'apprendre à marcher à Lucky, pensant qu'il en était tout à fait capable si elle croyait les dires de Nezumi qui a dit comme quoi il se serait mis à courir après son réveil. Il était assit sur une chaise, habillé d'une tenue de simple soldat de la Marine car il avaient que ça à lui faire porter. Rias lui prenait les deux mains et essayait de le persuader d'essayer de marcher, mais il ne semblait pas trop vouloir.


"Allés, lève-toi maintenant, fais comme moi".


Lucky secoue la tête en faisant la moue, ne voulant pas.


"Tu as peur de tomber? Tu ne dois pas, c'est normal de tomber la première fois. Tout le monde tombe la première fois qu'ils essaient de marcher, ça demande juste de l'entraînement pour pouvoir marcher normalement comme nous".


Lucky retire ses mains de celles de Rias, croise ses bras et secoue la tête, refusant toujours. Vegapunk était quand même un peu surpris, Lucky avait beau avoir le mental d'un enfant, il commençait déjà à comprendre ce qu'on lui disait, à croire que son développement mental était plus rapide qu'il l'aurait pensé. Rias soupire, s'agenouille pour être à sa hauteur et dit :
"S'il te plaît, fais-le pour me faire plaisir".

Lucky détourne la tête en lui faisant la mou. Akeno, qui observait ce qu'il se passait depuis l'arrivée du jeune homme, s'approche en affichant un immense sourire taquin.


"Si tu ne fais pas ce qu'on te demande, on demande au vilain monsieur de toute à l'heure de venir et de t'emmener avec lui".


Lucky hausse les épaules pour montrer qu'il s'en fichait, ce qui fait soupirer Rias qui ne savait plus quoi faire. C'est alors que les cuisiniers arrivent avec des plateaux repas. Le chef cuisinier se tient au milieu d'eux en disant :
"Le repas est prêt!"

En entendant ce mot, cela fait tilter Lucky. À une vitesse impressionnante, il se relève et court à toute allure. Il passe devant chaque plateau qu'il vide à un temps record sous le regard ahuri de Rias, Akeno, des soldats et des cuisiniers qui n'ont rien eu le temps de faire tellement il avait été rapide. Il termine en prenant le dernier plateau, s'assit par terre et commence à le manger. Le chef cuisinier s'énerve, se positionne devant Lucky et dit :
"J'ai mis des heures à préparer ce repas et toi tu le dévores en quelques secondes sans rien laisser pour personne!"

Lucky le regarde puis lâche un énorme rot.


"Et malpoli par-dessus le marché!"


Akeno rigole et dit :
"Ho, mais c'est qu'il est vilain le petit Lucky! Il a tout mangé sans rien nous laisser! Hala Hala!"

Rias affiche un air songeur, ayant une idée. Elle affiche un mince sourire, s'approche de Lucky et lui retire le plateau des mains. Lucky fait la moue alors et tend ses mains pour essayer de les reprendre, mais Rias et va à l'autre bout du navire. Après ça, elle se tourne et dit :
"Si tu veux ce plateau, tu devras te lever et marcher pour le chercher comme tu viens de le faire".

Lucy fronce les sourcils en ne semblant pas du tout content qu'on lui retire son repas comme ça pour le forcer à faire quelque chose qu'il ne voulais pas faire. Cela amusa Akeno qui dit :
"Hala Hala! Rho! Il n'a pas l'air très content".

Rias regarde Lucky qui lui lançait un regard sévère, elle prend un pique, pique une boulette de viande et le met dans sa bouche pour le manger.


"Hmm! Que c'est bon! Si tu ne viens pas, je vais tout manger et tu n'auras plus rien".


Lucky regarde autour de lui et regarde Akeno, cette dernière recule en souriant et en disant :
"Ha non! Compte pas sur moi pour t'aider, tu dois te débrouiller tout seul. Hala Hala!"

Lucky souffle, pose ses mains à plat au sol, il tend doucement se jambes et tend ses bras, étant à présent à quatre pattes. Il retire un bras et retire l'autre avant de se redresser. Il écarte ses deux bras comme un équilibriste et écarte des jambes en espérant qu'il tienne mieux, cependant, il tremblait légèrement des jambes. Rias sourit et dit :
"Bien, avance maintenant".

Lucky tente de faire un pas, mais faillit perdre l'équilibre à nouveau, il agite alors ses bras avant de reprendre son équilibre et se remettre debout en étant essoufflé.


"Garde une jambe tendue au sol, plie l'autre et pose le pied de la jambe pliée devant toi".


Il plie sa jambe droite, mais sent qu'il est sur le point de tomber alors. De suite, il se penche en avant, tend sa jambe devant alors et elle se pose au sol. Il écarquille les yeux alors.


"Continue. Rejoins-moi maintenant".


Tant bien que mal, Lucky avançait ainsi. Il rigole alors comme un enfant ayant découvert un nouveau jeu, prenant de l'assurance et se mettant à marcher un peu plus vite. Il finit par arriver à la hauteur de Rias. Là, il voulu s'arrêter d'un coup, mais il perd alors l'équilibre et tombe. Rias l'attrape alors par les bras en disant :
"Hola, doucement. C'est bien, tu as bien travaillé. Tu mérites cette récompense".

Elle lui tend le plateau et dit :
"Tu l'as amplement mérité".

Lucky affiche un immense sourire, prend le plateau, s'assoit et le mange alors que le cuisinier se met à râler.


"Et l'équipage alors? Ils n'ont pas pu manger".


"Rho! Ce n'est pas si grave, on est arrivé de toute manière".


Elle montre du doigt une île où ils viennent de s'arrêter. Rias se lève et dit :
"Parfait, nous descendons ici. Vous, vous retournez à Marineford, je vous appellerais quand vous devrez venir me chercher".

Elle regarde Lucky qui la regardait en étant en train de mâcher avant d'avaler.


"Viens, on y va".


Elle lui fait signe de le suivre de la tête avant d'avancer. Lucky se lève alors doucement car il n'avait pas l'habitude de marcher encore. Rias commence à descendre du bateau avec Akeno. Il sort de la forêt deux jeunes filles, une aux courts cheveux bleus marqués par une mèche verte et habillée d'une robe en cuirs noir et l'autre aux longs cheveux blonds habillée d'une chemisette blanche et noire et d'une petite jupe rose. La première était Xenovia et la deux Asia, les filles de Rias. Toute les deux semblaient heureuses de voir leur mère et leur tante revenir. Asia sourit et dit :
"Ho! Maman! Je suis si heureuse de te revoir!"

Xenovia ajoute un peu plus sérieusement :
"Tu as fait bon voyage? Tu nous as ramené quoi cette fois?"

Rias sourit gaiement et dit :
"J'ai fait un très bon voyage, merci! Cette fois-ci, je n'ai pas ramené d'objet, mais un invité. Viens Lucky!"

Tous se tournent vers le pont du navire à l'endroit où il sont descendus. Lucky apparaît, essayant de rester debout en marchant. Seulement, il rate une marche, tombe et roule jusqu'à en bas où il se retrouve sur les fesse. Ayant eu mal, des larmes se forment dans ses yeux et il se met à pleurer comme un bébé. Xenovia et Asia approchent leurs visages du sien d'un air curieux.


"Heu...c'est qui, maman?"


Rias affiche un air gêné et répond :
"Et bien...c'est Lucky".

Elle s'accroupit pour être à la hauteur de Lucky qui continuait de pleurer. Elle prend un mouchoir en affichant un tendre sourire et lui essuie le visage en disant :
"Là, là. Arrête de pleurer, c'est rien".

Lucky arrête, reniflement et essuie son oeuil droit.


"Tu as mal?"


Lucky hoche la tête en faisant la moue. Rias lui fait un bisous au front, ce qui l'étonne et elle dit :
"Voilà, c'est un bisous magique et avec un bisous magique, toute les bobos s'en vont".

Lucky sourit et rigole légèrement alors que Rias se relève, lui prend la main pour l'aider à se relever et avance avec lui ainsi alors qu'il faisait balancer leur bras comme un enfant en riant sous le regard incrédule des deux jumelles.


"Tu...tu as vu? Il agit comme un bébé..."


"Oui, mais qu'est-ce qui a pris à maman de ramener un garçon pareil et comment ça se fait? Il doit avoir notre âge".


Elles entendent alors une voix dire :
"Parce que ce n'est pas un garçon comme les autres".

Elles sursautent et se retournent pour voir Vegapunk en train de descendre du navire.


"Heu...vous êtes qui?"


"Vegapunk, j'ai créé ce garçon".

"Heu...vous voulez dire qu'il est votre fils?"


"Non, pas du tout, je l'ai créé artificiellement à partir d'un échantillon de sang, c'est un senshu du programme de clonage de la Marine, bien sûr, c'est un prototype et il s'avère que si son corps est celui d'un jeune homme de 17 ans, sont esprit est celui d'un petit enfant. Cela n'a pas plu à Nezumi qui a tenté de s'en débarrasser donc votre mère a décidé de faire son éducation pendant un temps".

"Mais, ça risque de durer longtemps, non?"


"Je ne sais pas. Il a déjà un peu appris. Il comprend ce qu'on lui dit quand on lui parle et nous répond pas des signes de têtes, il a un peu appris à marcher aussi. On peu dire qu'il a déjà assez bien avancé et plus vite que je le pensais".

Akeno rigole et dit :
"Oui! Hala Hala! Il se montre déjà têtu quand il ne veut pas faire quelque chose! Hala Hala! Bon, on devrait rentrer car votre mère risque d'avoir besoin d'aide avec notre invité. Hala Hala!"

De leur côté, Rias et Lucky arrivent dans un maison assez luxueuse. Rias n'avait pas prévu l'arrivé de Lucky, mais a aménagé une chambre d'ami au cas où. Elle l'aide à monter les escaliers de sa maison et le mène jusqu'à une chambre. Elle était petite, mais spacieuse, avec un lit, une armoire et un coffre de rangement. Le stricte nécessaire quoi.


"Voilà ta chambre".


Elle lui lâche la main et le laisse entrer dans la pièce et l'explorer. Il regarde dans tout les sens, ouvrant les portes de l'armoire et du coffre et regardant sous les meubles sous le regard amusé de Rias.


"Je vais préparer à manger, je t'appellerais quand c'est prêt".


Elle referme la porte alors et descend en cuisine. Akeno, Asia et Xenovia arrivent à leur tour, accompagné de Vegapunk. Alors que Akeno le mène à une autre chambre d'ami, les deux jumelles vont vers la chambre de Lucky. Elles se penchent et essaie de regarde par la serrure de la porte. Elles se poussent un peu car l'une voulait voir et que l'autre l'en empêchait.


"Mais pousse-toi, je vois rien!"


"Moi aussi je vois rien si je me pousse".


"C'est pas mon problème".


"Bon, on regarde chacune notre tour".


"D'accord".


Elles font ce qu'elles ont prévu et elles voient Lucky s'amuser à sauter sur le lit. Puis, Rias cri : "Akeno, Vegapunk, les filles, Lucky! Venez tous! Le repas est prêt!"

Les filles voulurent s'éloigner, mais Lucky était plus rapide. Il ouvre d'un coup la porte en un coup de pied d'un air enthousiaste alors qu'elles étaient derrière. Elles se font alors écraser par la porte et Lucky descend les escaliers en courant sous les regards incrédules de Akeno et Vegapunk. Ils entendent ensuite la porte de la chambre de Lucky bouger et trouvent Asia et Xenovia écrasées et sonnées, ce qui amusa Akeno.


"Hala Hala! Les petites fouineuses! Venez avant qu'il dévore! Hala Hala!"


Les jeunes filles se remettent de leurs émotions alors et descendent dans le salon où la table était mise et les plats mis à disposition. Elles écarquillent les yeux en voyant Lucky qui commençait à tout manger et elle comprenaient mieux ce que Akeno voulait dire toute à l'heure. Après qu'elles se soient assises, Asia dit :
"C'est la première fois que je vois quelqu'un manger autant".

"Je sens qu'il va vider toutes nos réserves à ce train-là".


"Ce n'est pas grave, on chassera plus et puis c'est tout".


Rias regarde Lucky en souriant et en demandant :
"C'est bon, Lucky? Ça te plait?"

Lucky la regarde en mâchant, avale la nourriture, affiche un immense sourire et dit en levant un gros gigot  qu'il avait dans les mains :
"Viande! Faim!"

Il y eut alors un long silence, puis, Akeno applaudit en riant légèrement :
"Hala Hala! C'est mignon, il vient de dire ses premiers mots. Ça doit s'immortaliser ce genre de moment. Si on faisait une photo tous ensemble en famille?"

"Pourquoi pas".


"Je vais chercher l'appareil!"


Asia se lève, s'en va revient avec un appareil photo. Vegapunk se lève et dit :
"Je vais la faire, mettez-vous en place".

Tout le monde se met devant la table. Rias est assise sur une chaise en affichant un tendre sourire alors que Asia se tenait à droite d'elle et Xenovia à gauche, toute les deux debout et souriantes légèrement. Akeno se tient debout devant elle en ayant un immense sourire alors que Lucky était assis par terre devant en tenant toujours son gigot et en souriant de toute ses dents. Vegapunk prend la photo qui ressort et la montre à Rias.


"Voilà, c'est dans la boîte. Voyez".

"C'est réussit. Regarde Luck..."


Rias voulait la montrer à Lucky, mais voit qu'il était en train de dormir, ronflant avec une bulle sortant de sa narine.


"Il doit être fatigué, il a eu beaucoup d'émotion entre sa sortie de sa cuve, son apprentissage à la marche et son arrivée ici".

"Oui..Il doit se reposer. Je vais le monter dans sa chambre".


Elle le prend dans ses bras, le soulève et le monte dans sa chambre. Là, elle l'allonge sur le lit, retire ses chaussures et lui le met bien dans le lit sous les couvertures. Elle se penche vers lui et lui fais un bisous au front. Après ça, elle se redresse et se dirige vers la porte. Lucky rouvre ses yeux, la regarde et dit :
"Ma...maman..."

Elle écarquille les yeux en entendant ce mot dit avec sa voix et se retourne vivement d'un air surpris pour le regarder. Il se contentait de l'observer en étant fatigué. Elle affiche un tendre sourire et dit :
"Bonne nuit, mon petit trésor".

Elle embrasse ses doigts et souffle avant de sortir de la pièce. Lucky ferme alors les yeux et s'endort. À peine était-elle sortie, que Rias voit tout le monde qui attendait devant la porte, ce qui la surprend un peu. Elle dit :
"Vous devriez aller dormir aussi. Il commence à se faire tard".

Tout le monde se souhaite une bonne nuit alors et s'en va dans sa chambre. Dans la sienne, Rias était assise sur son lit, en train de regarder la photo qu'ils venaient de faire, en ayant un regard tendre, elle caresse doucement du bout des doigt le visage de Lucky.


"Un fils, j'ai à présent un fils...Lucky..."


Elle range précieusement la photo dans un tiroir de sa table de chevet et s'endort dans son lit.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Jeu 8 Oct - 23:18

Chapitre 5
Premier jour

Le jour se lève à Rusukaina, Lucky dormait toujours paisiblement dans son lit, les volets étaient fermés pour ne pas laisser la lumière extérieur passer et laisser la pièce dans le noir complet. Rias fini par entrer dans la pièce en disant :
"Lucky, réveille-toi, il est l'heure de se réveiller".

Mais Lucky n'en faisait rien et continuait à dormir comme si rien n'était. La chef de la Marine s'approche alors de la fenêtre, l'ouvre ainsi que les volets pour laisser la lueur du jour illuminer la pièce, cela éblouit un peu Lucky qui gémit légèrement avant de prendre son oreiller, se le mettre sur le visage et se tourner pour faire dos à la lumière. Rias croise ses bras en affichant un air impassible avant de dire sur un ton strict :
"Ça suffit, Lucky. Tu te lèves maintenant".

Lucky reste dans la même position et secoue juste la tête en répondant :
"Non...Dormir..."

Rias soupire avant de se mettre à réfléchir au meilleur moyen de le faire lever de son lit pour de bon en tenant compte du fait qu'il était mentalement un petit enfant. Au bout d'un moment, elle affiche un mince sourire en ayant une idée derrière la tête. Elle s'approche alors du lit du jeune homme et une fois assez près, elle se met à lui faire des chatouilles au ventre, à la taille et sous les bras.


"Allé, petit coquin, lève-toi ou je te dévore!"


Rias avait parlé d'une vois taquine et rigolant légèrement tandis que Lucky roulait dans tout les sens, plié de rire à cause des chatouilles. Il finit alors par tomber de son lit en étant couvert par toute les couvertures et il agitait les bras dans tout les sens pour essayer de se dégager sous le regard amusé de la femme rousse qui lâche un léger rire avant de s'éloigner en disant :
"Allé, viens, le petit-déjeuner est servi".

À son grand étonnement, Lucky sort du tas de couvertures et sort de la pièce à une vitesse impressionnante. Il passe devant Vegapunk et Akeno qui écarquillent les yeux. Ils n'avaient pas vu ce que c'était tellement tellement il a été rapide.


"C'était quoi ça?"


"Aucune idée".

Rias avance alors après s'être remise de sa surprise en disant :
"C'est Lucky. Dès que je lui ai parlé du petit-déjeuner, il a foncé comme une fusée".

Akeno rigole alors.


"Hala Hala! Quel gourmand celui-là".


"On dirait qu'il aime beaucoup manger, peut-être qu'il a hérité ceci de l'humain à partir duquel je l'ai créé, il y a des chances".

"Bon, descendons".


Ils descendent et trouvent dans la salle à manger Lucky en train de tout manger sous les regard ahuris de Asia et Xenovia, cela amusa Akeno qui dit :
"Hala Hala! Si tu continues à manger autant, tu va finir par devenir un énorme éléphant".

Lucky s'arrête et regarde Akeno en ayant la bouche pleine et en affichant un air incompréhensif. Après qu'il ait avalé, il dit :
"É...éléphant?"

"Il ne sait pas ce que c'est. Je pense qu'on devrait commencer à lui apprendre à lire afin qu'il apprenne de nouveaux mots pour s'exprimer et préparer des fiches d'animaux avec leurs noms dessus pour qu'il apprenne ce que c'est".

"C'est une bonne idée, mais avant tout, nous allons prendre notre petit-déjeuner si ça ne vous dérange pas".

Après qu'ils aient terminé de prendre leur petit-déjeuner, Aisa et Xenovia sont sorties pour aller chercher de la nourriture car Lucky avait mangé toutes leur réserve. Rias débarrasse la table sous le regard curieux de Lucky et quand elle termine, elle s'installe en face de lui avec des fiches qu'elle a préparé sous les regards de Akeno et Vegapunk.

"Bon, nous allons commencer à t'apprendre l'alphabet. Tu es prêt, Lucky?"

Lucky hoche la tête.

"Oui, maman".

Vegapunk écarquille les yeux en l'entendant l'appeler ainsi alors que Akeno était amusée.

"Quoi? Maman?"

"Hala Hala. Ne faites donc pas cette tête. Elle s'occupe de lui depuis sa sortie de sa cuve, c'est normale qu'il l'appelle ainsi".

Rias commence l'apprentissage de Lucky. Elle avait préparé des fiches avec des lettres pour lui apprendre à les reconnaître pour pouvoir lire ainsi que les chiffres pour lui apprendre à compter. Elle lui montrait les images en disant quel lettre ou chiffre c'était et il le répétait. Parfois, elle ne disait rien pour voir si il avait retenu et il disait ce que c'était tout seul, sans se tromper. Cependant, au bout d'un moment, il s'ennuyait, alors il regardait par la fenêtre. Rias le remarque et dit : "Lucky, tu peux te concentrer, s'il te plait?"

Lucky souffle, se tourne vers elle et dit :
"Veut sortir jouer..."

Rias regarde par la fenêtre et ne pensait pas que ce soit une bonne idée car cette île était très dangereuse et elle avait peur qu'il lui arrive quelque chose.


"Non, Lucky, c'est trop dangereux pour toi".


"Asia et Xenovia sortir elles".


"Elles sont plus grandes".


"Pas plus grandes que moi, plus petites".


"En taille peut-être, mais pas en âge. Cette île est remplie d'animaux dangereux dont tu n'arriveras pas à faire face tout seul pour le moment".


Lucky affiche un air intrigué et dit :
"Animaux...Dangereux..."

Il affiche alors un immense sourire, bondit de sa chaise et court vers la sortie. Rias se lève en criant :
"Lucky! Reviens ici!"

Mais Lucky ne l'écoute pas et sort de la maison en claquant la porte et en étant tout excité. Rias regarde Vegapunk et dit :
"Mais qu'est-ce qui lui arrive?"

"Heu...je crois juste que le danger l'amuse".

"Hala Hala! Il a pas froid aux yeux au moins".


"Arrête, Akeno, ce n'est pas drôle. Il peut lui arriver n'importe quoi dehors, je vais le chercher".


Ainsi, Rias sort à son tour en courant en espérant retrouver vite Lucky. Elle croise alors Asia et Xenovia portant une antilope géante et qui étaient surprises de voir leur mère là.


"Maman? Tu n'es pas avec Lucky?"


"Ce petit imbécile est sorti car il voulait jouer au lieu d'apprendre et je ne vous dis pas comment il était enthousiaste quand je lui ai dit que cette île était dangereuse! Si je le retrouve, je lui fais passer un sale quart d'heure!"


"Bah, s'il est un enfant dans sa tête, c'est pas étonnant qu'il préfère prendre l'air plutôt que de rester à prendre des cours pendant des heures".


"Peut-être, Xenovia, mais ce n'est pas une raison de partir tout seul. On doit vite le retrouver. On va t'aider, maman, ne t'en fais pas".


Rias hésitait un peu. Elle savait que c'est fille avaient appris à vivre ici, mais le fait d'avoir à nouveau, d'une certaine manière, un enfant à protéger, fait que son  côté mère protectrice a ressurgit.


"Je ne sais pas si c'est une bonne idée, vous devriez plutôt rentrer".


"Non, on va t'aider. C'est notre rôle après tout en tant que soeurs".


Rias est surprise et dit :
"Soeurs?"

Asia sourit en hochant la tête.


"Oui. S'il t'a appelé maman, c'est qu'il est devenu ton fils, non? Donc d'une certaine manière il est notre frère et nous sommes ses soeurs et en famille on doit veiller les uns sur les autres".


"Et tu nous feras pas changé d'avis".


Les deux filles fixent leur mère qui les regarde l'une après l'autre avant de dire :
"Bon, très bien, mais soyez prudente".

Elles s'en vont alors à la recherche de Lucky. Ce dernier était en train de marcher d'un air enthousiaste dans la forêt et en regardant dans tout les sens comme s'il cherchait quelque chose répétant :
"Animaux dangereux, animaux dangereux, animaux dangereux..."

Alors qu'il marchait, quelque chose le suivait discrètement dans les épais feuillages. Ha un moment, Lucky entend du bruit, il se tourne alors d'un air intrigué et s'approche en disant :
"Animaux dangereux?"

De l'ombre des feuillages il voit des yeux brillants le regarder, mais cela ne l'effraya pas le moins du monde, ni même les rugissements qu'il entendait. Il restait là à regarder d'un air intrigué jusqu'à ce qu'un lion géant sorte en bondissant sur lui en rugissant. Lucky était tellement surpris qu'il n'eut rien le temps de faire. Le lion l'écrase avec un de ses énormes pattes et lève l'autre en sortant ses griffes. Lucky était totalement effrayé. Il ferme les yeux et cri :
"Maman! Au secoure, maman!"

Rias entend les cris alors qu'elle avait pris sa forme de succube pour voler. Elle s'envole en direction de là où elle a entendu le cri de Lucky et le trouve. Quand elle voit le lion s'apprête à frapper Lucky, son sang ne fit qu'un tour. Elle tire la queue du lion pour l'éloigner de Lucky. Le lion est surpris est se tourne, il voit alors Rias lui tenir la queue et affiche un air apeuré en la reconnaissant. Lucky, lui, se redresse pour s'assoir en souriant.


"Maman!"


Rias lance un regard sévère au lion, étant très en colère et dit :
"Laisse mon fils tranquille, sale bestiole!"

Le lion ravale alors sa salive en semblant très inquiet alors que Rias tire un peu plus sur la queue pour le jeter au loin. Elle atterrit ensuite au sol en reprenant son apparence humaine juste devant Lucky qui était heureux de la voir.


"Maman!"


Sans qu'il s'y attende, il se reçoit un coup de poing au-dessus du crâne. Il se tient alors le tête où une bosse est apparue en disant :
"Ouille!"

Il regarde à nouveau Rias qui lui lance un regard sévère et dit :
"Espèce d'imbécile! Je t'ai dit de ne pas sortir et que c'était dangereux! Que ce serait-il passé si je n'étais pas arrivée à temps?!"

Lucky la regarde fixement et était un peu perturbé de la voir si en colère. Puis, le comportement de la femme aux cheveux rouges change soudainement, elle prend Lucky dans ses bras en ayant les larmes aux yeux et semblant un peu soulagée.


"J'ai eu si peur qu'il t'arrive quelque chose. Ne recommence plus jamais ça, d'accord".


"Ou...oui, maman".


Lucky était un peu gêné et se sentait coupable d'avoir causé autant de soucis à sa mère. Il songea à ne plus recommencer à rester sage cette fois. Rias sèche ses larmes, se relève, lui tend la main et dit :
"Viens, on rentre à la maison".

Lucky affiche un immense sourire, prend sa main et se relève. Asia et Xenovia arrivent ensuite sur les lieux et semblaient soulagées de voir que Lucky allait bien.


"Ouf, il n'a rien".


"Qu'est-ce qu'il t'a pris de partir comme ça?"


Lucky sourit et dit :
"Animaux dangereux cools".

Les deux filles affichent un air dépités sur le coup, le trouvant vraiment bizarre et Xenovia réplique alors :
"Tu les trouverais moins cools s'ils t'arrachaient la tête".

Lucky se contente de hausser les épaules comme s'il s'en fichait, ce qui n'était pas tout à fait faux. Rias dit ensuite :
"C'est passé maintenant, allons-y".

Tout les monde rentre à la maison. En arrivant, Akeno ne put s'empêcher de taquiner Lucky.


"Hala Hala! Alors, Lucky, on part à l'aventure sans prévenir?"


Lucky répond pas et se contente de tirer la langue. Vegapunk dit alors :
"Je suis content qu'il ne lui soit rien arrivé, ça aurait été regrettable".

"Il s'en est fallut de peu, il a été attaqué par un lion géant. Si je n'étais pas arrivée à temps, qui sait ce qui lui aurait arrivé".


"Je vois, au moins il ne lui ait rien arrivé et c'est le principal".

Le soir même, ils sont allés dîner, comme d'habitude, Lucky avait tout dévoré rapidement avant d'aller se coucher. Mais avant qu'il dorme, dans sa chambre, Rias lui avait passé un livre sur l'histoire de Gol D Roger afin qu'il affine son apprentissage à la lecture et apprenne comme ça à mieux parler et il se débrouillait assez bien. Une fois ceci fait, Rias le fait se coucher dans son lit en le couvrant.


"Il est temps de dormir à présent, Lucky".


"Dis, maman. Tout les pirates sont comme cet homme?"


Rias s'assit à ses cotés et dit :
"Et bien, non, il en existe des méchants qui n'hésitent pas à tuer pour devenir riche".

"Ça veut dire qu'ils sont méchants?"


"Ils ne sont pas tous comme ça. Certains sont des gens bien qui sauvent des gens, mais ils sont considérés comme des hors-la-loi car certains de leurs actes, bien qu'elles soient honorables, défient le Gouvernement, et ça ne plait pas au Gouvernement. Mais, gentils ou méchants, les pirates ont tous le même but, vivre libre, parcourir la mer, sans qu'on leur dise ce qu'ils ont affaire. Vu qu'ils ne respectent pas les règles imposés par le Gouvernement en faisant cela, ils sont recherchés et punis".


Lucky affiche un immense sourire et dit :
"Ça me plairait d'être un pirate. Un jour, j'en deviendrais un, je deviendrais le roi des pirates".

Rias est surprise par ce qu'il disait, ne s'y attendant pas du tout. Lucky a été créé à la Base pour renforcer la Marine, mais on dirait qu'il voulait qu'il voulait suivre une toute autre voie. Normalement, elle ne devrait pas l'encourager, mais elle ne voulait pas le freiner, non, elle voulait qu'il croit en son rêve pour le réaliser un jour.


"Je suis sûre que tu es capable d'y arriver".


"Et si je deviens pirate, tu rejoindras mon équipage?"


Rias reste songeuse un moment. Elle? Une pirate? C'est une chose qu'elle avait jamais envisagée jusqu'à maintenant. Il est vrai que certaines actions que le Gouvernement lui poussait à faire lui paraissait si injuste par moment. Par exemple, le buster call qu'il y a eu à Ohara, elle n'était vraiment pas pour, mais malheureusement, elle n'était pas aussi gradée qu'aujourd'hui et c'était Sengoku qui dirigeait la Marine à l'époque. En tant que pirate, elle ne serait pas forcée de faire de telles choses, mais elle était la chef de la Marine, elle ne pouvait pas la quitter comme ça. Si elle voulait devenir pirate, elle devra attendre le bon moment. Elle regarde Lucky tendrement et dit :
"Oui, un jour, je serais pirate à tes cotés, mais pas de suite. Il est l'heure maintenant, tu dois dormir. Bonne nuit, mon petit trésor".

"Bonne nuit, maman".


Elle lui fait un bisous sur le front, se lève et sort de la pièce alors que Lucky s'endormait. En sortant, elle voit Vegapunk et cela la surprend.


"Vegapunk? Que faites-vous là?"


"Désolé, j'étais venu voir si tout allait bien avec Lucky et j'ai pas pu m'empêcher d'écouter. J'ai l'impression que les choses ne se passent pas vraiment comme c'était prévus".

"Que voulez-vous dire?"


"Il n'a pas été créé pour devenir un pirate et vous le savez".

"Oui, mais s'il ne veut pas rejoindre la Marine, je ne veux pas le forcer. Tout ce qui compte à mes yeux est qu'il soit heureux".


Après avoir dit sa façon de penser à Vegapunk, Rias s'en alla dans sa chambre avant que ce dernier fasse de même de son coté.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Ven 16 Oct - 9:17

Chapitre 6
La puissance de Lucky

Deux jours avaient passé déjà depuis l'arrivée de Lucky et sa sortie de sa cuve. Il ne se rappelait plus des évènements qu'il y a eu à son réveil et encore moins de Nezumi. Pour lui, il était un garçon normal vivant avec sa mère, ses soeurs et sa tante. Il parlait à présent beaucoup mieux et son esprit avait grandit, devenant celui d'un garçon d'à peu près 10 ans. Il rêvait de devenir le roi des pirates et toute sa famille le soutenait dans cette voie, seule Vegapunk était inquiet de ce que cette lubie pourrait entraîné à l'avenir. Akeno s'amusait parfois à le taquiner, ce qui agaçait le garçon et suite à l'incident qu'il y a eu le premier jour, Rias a décidé de laisser Lucky se détendre parfois dehors à condition que ses soeurs l'accompagnent toujours, ce qu'elles ont accepté avec joie. Aujourd'hui, discrètement, Lucky entre dans la chambre des deux jeunes filles qui dormaient avec un sourire espiègle sur le visage. Il marche à la pointe des pieds pour ne pas faire de bruit jusqu'à se retrouver pile entre les deux lits. Là, il se met à hurler :
"Debout là dedans!"

Les filles se réveillent en sursaut au point qu'elles ont faillit tomber de leur lit. Lucky éclate alors de rire en se pliant en deux. Elles lui lancent alors un regard noir en lui criant :
"Ce n'est pas drôle, crétin! Tiens, prends ça!"

Elles lui lancent chacune un oreiller en même temps, mais Lucky se baisse pour les éviter elles se le reçoivent alors en pleine figure. Lucky se relève ensuite et leur fait une grimace.


"Vous ne m'attraperez jamais!"


Il sort alors de la pièce en courant et en riant alors que les filles bondissent de leur lit pour le poursuivre.


"Ça c'est ce qu'on va voir!"


"Tu vas regretter de nous avoir réveillé!"


Ils se mettent alors à courir dans tout les sens dans le maison. Au bout d'un moment, ils se mettaient à courir autour de la table de la salle à manger où Rias, Akeno et Vegapunk étaient en train de manger en faisant comme si rien n'était. Mais parfois, Lucky piquait ce qu'il y avait dans les assiettes des trois personnes au passage. Rias ne dit rien trois fois, mais à la quatrième fois, elle donne un bon coup au-dessus du crâne du clone en commençant par être agaçant. Il s'écrase alors au sol, sonné, avec un bosse sur crâne alors que Rias se tenait debout devant lui, les poings à la taille et lui lançant un regard sévère et que les filles avaient arrêté de le courser.


"Lucky, combien de fois dois-je te dire de ne pas voler la nourriture dans les assiettes des autres? C'est impoli et ça donne l'impression qu'on te nourrit pas alors que tu manges à ta faim".


Lucky se met en position assise en se tenant la tête et en faisant une grimace de douleur.


"Mais courir ça creuse l'appétit et j'avais faim".


"Ce n'est pas une raison. Tu as toute la nourriture qu'il te faut sur la table, tu n'as pas besoin de prendre celle des autres dans leur assiette. Ça ne se fait pas".


Lucky baisse la tête, honteux, et dit :
"D'accord, maman, je ne recommencerais pas".

Rias affiche un beau sourire, lui frotte la tête et dit :
"C'est rien va, l'essentiel est que tu ais compris. Prend ton petit-déjeuner, après, on fera une nouvelle séance de lecture".

Lucky affiche un air enthousiaste en se relevant d'un coup.


"Un livre sur les pirates?"


"Fufufu. Oui, si tu veux".


"Chouette!"


Lucky saute de joie avant de se mettre à table et de manger une grande quantité de nourritures super rapidement. Après le petit-déjeuner, Lucky commença la lecture avec Rias sous les regards de Akeno et Vegapunk alors que Asia et Xenovia sont parties chasser. Vu que Lucky dévorait une quantité énorme de nourriture, elles étaient forcées de chasser plus pour pouvoir nourrir tout le monde et ça pouvait prendre du temps. Tout était calme quand, soudain, les filles rentrent en trombe dans la maison et se rendent dans la pièce étaient Lucky et les autres. Lucky stoppe sa lecture et relève la tête vers les filles qui semblaient exténuées. Rias semblait être intriguée.


"Qu'y a-t-il, les filles?"


"Les...les animaux..."


"Tout...tout les animaux de la forêt...


"Ils encerclent la maison, nous avons eu du mal à nous échapper".


Rias se lève d'un coup, surprise.


"Quoi?"


Elle se rapproche de la fenêtre tout comme Lucky qui affiche un air enthousiaste alors que Rias écarquille les yeux.


"Mais c'est vrai en plus! Qu'est-ce qui leur arrive à ces fichus bestioles?!"


"Wow! C'est cool!"


"Lucky, ne commence pas".


Quand Lucky exprime son enthousiasme, Rias le remet à l'ordre, il baissa alors la tête en comprenant qu'il venait de dire une bêtise. Akeno s'approche pour voir également la situation.


"Tu penses que ça a un rapport avec ce qu'il s'est passé il y a deux jours, quand tu as sauvé Lucky du gros lion?"


"Possible, peut-être qu'ils n'ont pas apprécié que je l'empêche d'attraper sa proie".


"Ça veut dire que c'est de ma faute?"


Rias se retourne vers Lucky qui avait la tête baissée, lui pose ses mains sur ses épaules et dit :
"Non, ce n'est pas ta faute. Les animaux d'ici sont imprévisibles, ça aurait finit par arriver un jour ou l'autre donc tu ne dois pas te rendre responsable de ce qu'il se passe".

"D'accord".


Lucky n'était pas vraiment convaincu par ses paroles, mais bon, que ce soit sa faute ou non, ils en sont là aujourd'hui et il n'y peut rien. Rias regarde les autres et dit :
"On va aller chasser ces sales animaux d'ici pour leur rappeler qui sont les maîtresses de cette île".

Le clone se reprend alors en affichant un air enthousiaste et en affichant un immense sourire.


"Chouette! De la baston! On va les éclater!"


"Toi, tu restes ici".


Le sourire de Lucky s'efface alors et il fait la moue.


"Hein? Mais pourquoi?"


Akeno rigole et dit :
"Hala Hala! Parce que tu n'as aucune chance évidemment. Tu es trop petit pour affronter des géants".

"Je suis pas petit d'abord! Je suis plus grand que Asia et Xenovia et mon poing est plus redoutable qu'une balle de revolver!"


"Hala Hala! Et bien je serais curieuse de voir ça".


"Te moques pas de moi, je suis sérieux!"


Lucky n'avait pas aimé que Akeno se moque de lui et ça se voyait, Rias, elle, reste sérieuse et dit :
"Lucky, tu es encore trop jeune pour affronter ces créatures".

"Mais je veux me battre! C'est ma maison aussi! C'est pas juste que je sois forcé de rester sur la touche au lieu de la protéger!"


"C'est pourtant ce que tu vas faire. Tu vas rester ici avec Vegapunk, un point, c'est tout, et pas de discussion".


Lucky la regarde alors et Rias pu lire alors de l'incompréhension, elle maintien son regard dont le sien était dure et impassible. Lucky finit alors par baisser la tête à regret alors que Rias lui tourne les talons et commence à se diriger vers la sortie suivit de Akeno, Xenovia et Asia. Quand elles sortent, Lucky sert les poings de frustration et dit :
"C'est pas juste...Moi aussi je veux me battre..."

Vegapunk ne dit rien et se contente de le regarder, lui-même se demandant de quoi était capable sa création en plein combat face à de telles créatures. Il s'approche de la fenêtre et regardent les trois jeunes femmes affrontaient les animaux avec Lucky. Au début, elles semblaient maîtrisaient la situation, mais au bout d'un moment, les animaux font preuve de stratégie, décidant de forcer les jeune femmes à se séparer et de les attaquer en plusieurs groupes et là, elles commençaient à avoir des difficultés. Les gorilles et les lions griffaient les deux jumelles ensemble, Akeno, qui affrontait les crocodiles, commence à perdre de l'énergie magique et se retrouve encerclée. Rias, elle, était sous sa forme de succube et affrontait les gorilles géants bleus. Mais l'un d'eux l'attaque par derrière avec un tronc d'arbre qu'elle n'eut le temps d'éviter et elle se retrouve coincée sous cet énorme tronc. En voyant cela, le sang de Lucky ne fit qu'un tour, la rage monta en lui et ses yeux froncèrent. De suite, il court vers la porte. Vegapunk le voit faire et demande :
"Lucky! Qu'est-ce que tu fais?! Ta mère a dit..."

"Je sais ce qu'elle a dit, mais je ne vais pas rester les bras croisé et je vais sauver ma famille!"


Il sort alors et quand il est dehors, il se met au milieu du champ de bataille. Aucun animal ne faisait attention à lui, concentrés sur leur proies. Il hurle alors :
"Laissez-les tranquille!"

Là, tout les animaux se tournent vers les lui et les filles le regardent. Rias écarquille les yeux en le voyant et cri :
"Lucky! Espèce d'imbécile! Retourne de suite à la maison! On va s'en sortir, ne t'en fais pas!"

"Non! Je vais chasser moi-même ces monstres! Et puis, c'est à cause de moi que tout ça à commencer alors je vais faire en sorte que ça se finisse! Et toi! L'autre lion là! Je sais que tu ais là et que c'est toi qui a manigancé tout ça alors montre-toi!"


"T'es vraiment cinglé!"


Lucky affiche un immense sourire et dit :
"Si c'est ça être cinglé, alors j'adore ça".

Il entend alors un grand rugissement, les animaux se mettent sur le côté pour laisser passer un immense lion qui avait une cicatrice à un de ses yeux, le même qui avait attaqué Lucky le premier jour. Le lion s'arrête juste devant lui en lui lançant un regard menaçant qui n'intimide pas le jeune homme.


"Alors c'est toi qui a dirigé tout ça, je suppose que c'est parce que t'as pas aimé qu'on te retire ton futur repas que je devais être. Moi non plus j'aime pas qu'on me pique mon assiette, mais c'est pas une raison pour agir de cette façon".


Le lion se met à grogner et un crocodile géants, un tigre géant et un gorille bleu géant arrivent pour se mettre à ses côté. Akeno cri alors :
"Pars vite, Lucky! Ce sont les quatre dominants!"

"Oui! Je t'en pries! Tu n'as aucune chance contre eux!"


Lucky fait comme si elle ne les avait pas entendu et affiche un air calme et impassible.


"Alors c'est comme ça, tu ramènes tes copains avec toi. Très bien, je vais vous prendre tout les quatre. Si je perds, je vous suivrais et vous ferez ce que vous voulez de moi..."


Rias écarquille les yeux en entendant cela, son coeur battant à toute allure de peur de perdre son fils.


"Lucky, non!"


Lucky sourit et fait craquer son poing.


"Mais si c'est moi qui vous bat, vous devrez partir de ce lieu avec vos copains et ne plus jamais revenir. D'accord?"


Les trois gros animaux se regardent mutuellement avant de hocher la tête.


"Parfait. Je vous laisse commencer".


Sans attendre, tout les quatre foncent sur le jeune garçon qui recule à une vitesse impressionnante, tellement qu'ils ont eu l'impression qu'il avait disparut et réapparut un peu plus loin.


"Bah alors? Vous êtes lents".


Les animaux s'énervent, le gorille et le premier à courir vers Lucky pour lui donner un bon coup de poing, Lucky sert le poing et à une vitesse impressionnante, il saute pour donner un violent coup de poing au gorille qui le projette plus loin, lui faisant arracher plusieurs arbres au passage. Les autres le regardent et furent surpris de voir qu'il avant un blessure au ventre, ils regardent Lucky qui avait le bras couvert du sang du gorille. En fait, son coup avait été tellement puissant qu'il a traversé la peau du gorille. Les trois carnivores décident alors d'attaquer en même temps cette fois et sautent sur le garçon. Ce dernier disparaît, ils le cherchent dans tout les sens et Lucky réapparaît sur derrière eux.


"Je suis là!"


Il se saisit du crocodile par la queue et le fait tourner autour de lui pour faucher les deux fauves qui son propulsés plus loin et jette le crocodile sur le gorille. Alors que les deux fauves reprenaient connaissance, Lucky s'approchait de Rias qui était abasourdie par ce qu'elle venait de voir.


"Co...comment tu as fait ça?"


Lucky hausse un sourcil, ne comprenant pas vraiment.


"Comment j'ai fait quoi?"


"Comment as-tu réussit à les battre? Tu n'as jamais subit le moindre entraînement".


"Heu...Je sais pas...Bon, je vais maintenant te sortir de là".


Lucky ne se pose pas longtemps de question et positionne ses bras sous le tronc avant de se mettre à tirer pour essayer de soulever le tronc, serrant des dents car c'était dure. Là, Rias voit les deux fauve s'approcher dangereusement et cri alors :
"Lucky! Attention!"

Lucky tourne juste la tête et voit le tigre et le lion foncer sur lui, d'un coup, il soulève alors le tronc et le jette sur le tigre qui se retrouve assommé avec les deux autres. Lucky fait face au lion qu'il regarde droit dans les yeux.


"À nous deux à présent..."


Le lion lâche un rugissement menaçant alors que Lucky lui lance un regard noir.


"Barre-toi d'ici avec tout tes copains et laissez ma famille tranquille pour toujours".


Le lion le fixe droit dans les yeux et pris alors peur, il lâche un grand rugissement et s'en va en courant avec tout les autres animaux qui laissent Akeno, Ais et Xenovia. Les plus mal en point étaient les deux jumelles qui avaient des griffures partout, mais cela ne semblait pas les déranger plus que ça. Elles s'approchent de Lucky en le regardant avec admiration.


"Wow! Tu as été génial!"


"C'est vrai. Où as-tu appris à te battre comme ça? C'est maman qui t'a appris?"


"Heu...non, j'ai jamais appris à me battre, j'ai fait comme je le sentais".


"En tout cas, à présent, je vais te prendre au sérieux quand tu dis que ton poing est aussi puissant que celui d'un revolver. Transpercer la peau d'un gorille géant ce n'est pas rien. Hala Hala!"


Rias ne dis rien pendant un moment et se relève. Soudain, elle donne un bon coup de poing au-dessus du crâne de Lucky à la surprise de tout le monde. Lucky tombe alors sur les fesses en ayant un bosse au-dessus du crâne et redresse la tête avec le visage qui exprimait de l'incompréhension car il ne voyait pas ce qu'il avait fait de mal. Rias lui lance un regard sévère et dit :
"Espèce d'imbécile! Je t'ai dit de rester à l'intérieur! Pourquoi m'as-tu désobéi?"

Lucky comprend mieux sa réaction, se relève en affichant un air sérieux et dit :
"Parce que vous aviez perdu le contrôle de la situation et j'ai voulu agir en renfort".

"Tu aurais pu te faire tuer, crétin!"


"Je ne serais pas mort, je savais que je pouvais les battre, tous autant qu'ils étaient".


"Tu savais que tu pouvais les battre? Et comment? Je serais curieuse de savoir ça!"


Lucky affiche un air sévère et se met à crier :
"Parce que je veux devenir le roi des pirates!"

Rias eut les yeux ronds comme des soucoupes en entendant cette réponse, lui rappeler ce rêve qu'il lui avait confié le deuxième soir.


"Mais qu'est-ce que ça à avoir?"


"Si je ne montrais pas de quoi j'étais capable et que je ne tentais rien pour sauver ma famille, j'aurais été indigne de devenir roi des pirates. Et si je mourrais, jamais je ne pourrais le devenir. Crois-moi, mourir était loin d'être mon intention et regarde, je me suis battu, je vous ai sauvé et je suis vivant. Donc mon rêve peut se réaliser, mais tu dois me faire confiance".


Il baisse la tête et ajoute :
"Tu m'as dit que tu rejoindrais mon équipage quand je serais pirate, dans cet équipage, je compte bien être le capitaine et à ce moment-là, tu devras bien me faire confiance pour que je te protège par moment et me laisser faire face aux dangers".

La chef de la Marine reste silencieux un moment, songeuse, commençant à réaliser que Lucky avait grandit mentalement et qu'il n'avait plus rien avoir avec le petit enfant craintif qu'elle avait recueillit il y a quelques jours à peine. Elle trouvait ça injuste, c'est passé trop vite, plus vite que de voir grandir ses filles. Elles ont mis plusieurs années à grandir alors que lui à mis à peine 4 jours. Elle avait tellement l'habitude qu'il agisse comme un petit garçon curieux et gourmand qu'elle en oubliait qu'il avait le physique d'un jeune homme de 17 ans et qu'il atteindrait cet âge plus vite que ce qu'elle pensait et ça avait déjà commencé. Les larmes commencent alors à lui monter aux yeux sous le regard surpris de Lucky qui ne comprenait pas.


"Maman? J'ai dit quelque chose de mal?"


Rias le prend dans ses bras et dit :
"Non, non, tu n'as rien dit de mal et tu n'as rien fait de mal...C'est moi...je viens juste de réaliser que tu deviens un homme et j'aurais tellement voulu que tu restes encore mon petit garçon, mon petit trésor à moi".

Asia et Xenovia se regardent alors mutuellement alors que Akeno souriait. Lucky affiche un air surpris sur le coup avant de sourire tendrement en resserrant ses bras autour d'elle en disant :
"T'en fais pas, maman, quoi qu'il arrive, je serais toujours ton petit trésor".

Rias s'écarte alors en séchant ses larmes et en le regardant tendrement avant de dire :
"Rentrons à présent".

Elle regarde Asia, Xenovia et Akeno avant de dire :
"Rentrons tous".

Lucky affiche un immense sourire et ils rentrent chez. Le soir, au moment d'aller dormir et après que Rias lui ait fait sa lecture, elle le fait se coucher en disant :
"Ça a été une dure journée aujourd'hui".

"Je trouve pas tant que ça".


"Tu t'es très bien débrouillé contre les animaux dominants aujourd'hui, ce n'est pas donné à tout le monde d'être capable de les battre en même temps tout seul".


"Je l'ai fait car je voulais sauver ma famille".


Rias affiche un beau sourire.


"Je le sais. J'ai d'ailleurs eu une idée, ça te dirait je t'entraîne à mieux te battre?"


Lucky se redresse d'un coup, surpris.


"T'es sérieuse?"


"Bien sûr".


Il affiche ensuite un air enthousiaste et dit :
"Ho ça oui alors! J'adorerais ça! Surtout si ça me permet de passer du temps avec toi!"

"Fufufu. Et bien c'est parfait, nous commencerons demain donc tu as intérêt de bien dormir car tu auras besoin de beaucoup d'énergie"


"D'accord, je dors de suite alors".


Lucky s'allonge alors et met bien ses couvertures sur lui. Rias se penche alors pour lui faire un bisous en disant :
"Bonne nuit, mon petit trésor".

"Bonne nuit, maman".


Elle sort alors de la pièce et traverse les couloirs, mais au lieu de se rendre à sa chambre, elle se rend vers celle de Vegapunk, voulant alors quelques éclaircissements. Elle frappe à la porte et entend alors la voix du scientifique qui lui dit :
"Entrez".

Elle rentre dans la pièce et voit le scientifique assis devant un bureau et se tourner vers elle.


"Pourquoi venez-vous me voir à une heure si tardive?"

"Et bien...je voudrais comprendre. Comment se fait-il que Lucky possède une aussi grande force sans avoir subit le moindre entrainement? Est-ce génétique? Est-ce que parce que Monkey D Luffy était aussi fort?"


"Il est vrai que Monkey D Luffy, l'humain à partir duquel j'ai créé Lucky, est très fort au point d'avoir pu battre un homme poisson, mais il n'est pas fort au point de vaincre les animaux de cette île".

"Comment ça se fait alors?"


"Je ne me suis pas contenté de créer Lucky, je l'ai également modifié génétiquement afin qu'il soit plus fort et plus rapide qu'un humain normal, comme les S-4, les senshus du quatrième programme qui consiste à modifié génétiquement des humains pour qu'ils soient plus rapide et plus forts que la normale. Lucky et les S-4 sont tellement forts et rapides qu'ils sont capable de rivaliser avec les utilisateurs des six pouvoirs du Rokushiki".

Rias écarquille les yeux en entendant cela.


"Les...les pouvoirs du Rokushiki?"


"Oui".

"Mais pourquoi vous avez fait ça?"


"Parce que le but du programme S-5 est de créer des supers guerriers afin de renforcer la Marine, je vous l'ai dit et vous m'aviez donné votre accord pour que je commence cette expérience de clonage".

"Mais je ne pensais que les choses évolueraient ainsi".


"Que vous deviendrez la mère de l'expérience S-5.1?"

Rias ne dit rien et détourne la tête, ayant l'impression qu'à cause d'elle, Lucky ne pourrait jamais avoir de vie normale. Vegapunk s'approche de la fenêtre, faisant dos à l'amiral en chef de la Marine en mettant ses mains derrière son dos.


"C'est assez préoccupant. S'il devient pirate en possédant une telle puissance en lui, il deviendra une grande menace pour le Gouvernement Mondial et la Marine. Vous feriez mieux d'arrêter de l'encourager dans cette voie et le faire se tourner vers le Gouvernement, c'est votre rôle en tant qu'amiral commandante chef de la Marine".

Rias lance alors un regard noir au scientifique.


"En effet, je suis l'amiral commandante chef de la Marine, ce qui veut dire que je suis votre supérieure et en tant que tel, je ne vous permets de dire ce que j'ai à faire. Si je veux encourager Lucky à réaliser son rêve, c'est mon droit et je ne vous permets pas de me l'interdire. Compris?"


"Comme vous voudrez".

Rias quitte alors la pièce avant d'aller dormir, assez contrariée.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Mar 20 Oct - 19:26

Chapitre 7
L'entraînement

Le jour vient de se lever à Rusukaina et Lucky était le premier levé de toute la maison. Mais cette fois-ci, il n'alla pas réveiller ses soeurs et les embêter, non, il se rend dans la chambre de Rias qui dormait encore paisiblement. Il affiche un immense sourire et jette sur le lit avant de se mettre à secouer Rias en riant.


"Allés! Réveille-toi!"


Rias ouvre les yeux, se redresse en ayant une tête de déterrée et de les cheveux qui sont dans tout les sens. Vu que c'est la première fois que Lucky la voyait comme ça, il rigolait.


"Hahaha! T'es trop drôle! On dirait un gros hérisson rouge! Hahaha!"


Rias fait la moue en disant sur un ton ironique :
"Très drôle".

Elle regarde son réveille et voit qu'il était 4 heures du matin, ce qui la surprend, mais en même temps l'agace un peu car il était vraiment tôt pour se lever.


"Mais tu as vu l'heure?"


"Bah, tu as dit qu'on commencerait l'entraînement aujourd'hui".


"Ha oui, c'est vrai, j'ai un peu oublié, désolée. Attends-moi, j'arrive".


Lucky sort alors de la chambre rapidement et descend les escaliers alors que Rias restait dans sa chambre à se préparer en repensant à la discussion qu'elle a eu avec Vegapunk, comme quoi Lucky a été créé pour renforcer la Marine. Ça, elle en avait parfaitement conscience, mais les choses ont changé aujourd'hui, elle n'allait pas forcer son fils à faire quelque chose qu'il ne voulait pas. S'il voulait devenir pirate, elle le laisserait faire, un point, c'est tout. Une fois prête, elle descend les escaliers et retrouve Lucky à la cuisine en train de manger, ce qui ne surprend pas du tout Rias qui commençait à bien connaître le gros appétit de son fils. Elle mange aussi un petit peu histoire de ne pas avoir de petit creux. Vegapunk ne tarde pas à les rejoindre, ce qui surprend Rias.


"Vegapunk? Vous êtes déjà réveillé?"


"Oui, Lucky a fait un de ces bouquants, mais ce n'est rien, ça m'arrange. J'ai cru entendre que vous alliez entraîner Lucky?"

"En effet, c'est ce que je vais faire".


"Oui, et comme ça, je serais aussi fort que maman".


"Et bien je vais venir vous observer".

Lucky hausse un sourcil en disant :
"Pourquoi nous observer? Y a quoi d'intéressant là-dedans?"

Vegapunk semblait un peu confus et gêné par la question de Lucky, ne sachant pas s'il devait lui dire que c'était pour voir comment il évoluait, voyant le regard sévère que lui lançait Rias, il décide de ne rien dire et d'inventer une excuse.


"Et bien, je m'ennuie un peu à rester enfermé ici. Venir avec vous me permettra de prendre l'air et de m'occuper".

Lucky affiche alors un immense sourire.


"Ha d'accord, je comprends. Moi aussi je m'ennuie quand je reste enfermé. Ça ne me dérange pas du tout que vous veniez alors".


Vegapunk regarde Rias qui semblait songeuse, n'ayant toujours pas digérée la discussion qu'elle a eu avec le vieux scientifique la veille.


"Ça vous pose un problème?"

"Si ça ne dérange pas Lucky, je ne vois pas de raison à m'y opposer".


En réalité, ça dérangeait un peu Rias que ce scientifique ne cesse d'observer Lucky comme une bête de foire et le considère toujours comme une simple expérience. Elle aurait voulu passer un moment seule avec son fils, mais non, il a fallut qu'il s'incruste. Elle pense de plus en plus que c'était une mauvaise idée d'accepter qu'il vienne avec eux. Lucky, lui, n'avait pas du tout conscience des tensions qu'il y avait autour de lui, comme un enfant insouciant, ce qu'il était un peu, d'une certaine manière. Quand ils finissent le petit-déjeuner, ils se rendent à la seule zone sûre de l'île qui se trouve prêt d'un arbre entouré par des rochers. Vegapunk s'assit sur l'un d'entre eux alors que Lucky se tenait face à Rias.


"Bien, Lucky, pour commencer, tu vas me faire une série de pompes".


Lucky hausse un sourcil, penche sa tête sur le coté et se gratte le coin du front en disant :
"Heu...c'est quoi des pompes?"

"Tu ne sais pas?"


"Bah...non".


"Bon, je vais te montrer et après tu devras faire pareil".


Rias se met en position et se met à faire des pompes avant de se relever en disant :
"Voilà, essaie maintenant".

Lucky hoche la tête et se met en position à son tour et tente de plier ses bras, mais le faisait à peine, faisant mal les pompes.


"Tu dois descendre plus bas encore, jusqu'à ce que ton torse frôle le sol".


Lucky retente alors, mais il avait du mal. Au bout d'une dizaine de pompes, il avait l'impression qu'on lui avait arraché les bras. Rias affiche un air satisfait et dit :
"C'est très bien. À présent, fais-moi des abdos".

"C'est quoi?"


"Je vais te montrer".


Rias lui montre comment faire et il le fait. Toute la journée, elle l'entraîne ainsi, elle lui faisait faire des pompes, des abdos et même du jogging. Quand il arrive la fin de la journée, ils rentrent chez eux et Lucky était très fatigué. En chemin, Rias dit à Lucky :
"Tu as très bien travaillé aujourd'hui".

"C'était cool, mais c'est passé vite".


"Ce n'est pas si mal, tu as besoin de bien te reposer à présent".


"Avec cet entraînement, je suis certain que je deviendrais assez fort pour devenir le roi des pirates".


"Fufufu. Pourquoi pas".


Quand ils arrivent, ils n'ont pas tarder à aller manger avec Akeno, les jumelles et Vegapunk. Curieuses, les jumelles commencent à poser des questions.


"Comment s'est passé l'entraînement de Lucky?"


"Très bien, il a fait tout ce que je lui ai demandé et sans rechigné".


"Ça prouve qu'il était motivé".


Soudain, elles entendent un ronflement, elles se tournent et voit Lucky qui s'était endormi devant son assiette qu'il n'a pas terminé.


"Hala Hala! Et bien, Rias, tu nous l'as crevé notre Lucky".


"Ce n'est pas étonnant après tout les exercices qu'il a fait aujourd'hui. Je vais l'emmener dans sa chambre".


Rias se lève de sa chaise, prend Lucky dans ses bras et le porte à sa chambre où elle lui fait mettre son pyjama et l'installe à son lit. Elle lui fait un bisous sur le front en lui murmurant :
"Bonne nuit, mon petit trésor".

Elle sort alors de la pièce alors que Lucky dormait paisiblement.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Ven 23 Oct - 0:32

Chapitre 8
Révélation

Un nouveau jour commence à Rusukaina, comme la veille, Lucky s'est réveillé très tôt pour commencer son entraînement avec Rias, toujours sous l'observation de Vegapunk. Lucky avait eu plus de facilité à faire les exercices que Rias lui donnait, tellement, qu'ils ont pu rentrer le midi pour manger. Là, Lucky monte pour voir ses soeurs dans leur chambre et est surpris de les voir en train de faire des bouquets de fleurs. Il demande alors :
"Vous faites quoi?"

Les deux se tournent et semblent surprises de le voir là.


"Qu'est-ce que tu fais là? Tu ne t'entraînes pas avec maman?"


"Si, mais on a finit plus tôt ce matin, donc on a décidé de rentrer le temps de manger. Vous faites quoi avec ces fleurs? C'est pour maman?"


"Non, c'est pour notre père, il est enterré au fond de la forêt et on lui apporte ces fleurs pour lui rendre hommage".


"Ho, je vois? Je peux venir? Moi aussi je veux rendre hommage à notre père".


Les deux filles se regardent en semblant gênées.


"Heu...Lucky, désolée de te dire ça, mais ce n'est pas ton père".


Lucky penche sa tête sur le côté d'un air intrigué car il ne comprenait pas vraiment pourquoi elles disaient ça.


"Hein? Comment ça? Ce n'est pas possible, si vous êtes mes soeurs et que maman est notre maman à tout les trois, votre papa doit être le mien aussi, non?"


"On a la même mère, mais pas le même père".


"Comment ça se fait?"


Les filles semblaient gênaient et ne savaient pas trop quoi répondre. Devaient-elles lui dire ce qu'il était en réalité? Il valait mieux que leur mère décide de ça. Ainsi, elles quittent la pièce pour partir.


"Tu devrais demander à maman. Au revoir".


Lucky reste un moment sur place en ayant un air ahuri. Soudain, il entend Rias crier :
"Le repas est prêt!"

Pour une fois, Lucky n'accourt pas de suite vers la salle à manger comme il avait l'habitude de le faire, l'esprit préoccupé par ce que Xenovia et Asia venaient de lui dire. Quand il arrive, Akeno et Rias étaient assez surprises de voir qu'il était le dernier arrivé.


"Bah, alors, Lucky, c'est l'entraînement qui te ramollit pour que tu sois le dernier arrivé? Hala Hala".


Lucky se contente de s'assoir à sa place en disant :
"Je suis allé voir Asia et Xenovia qui viennent de partir pour déposer des fleurs pour rendre hommage à leur père".

"Ho oui, elles font ça une fois par semaine au moins".


Rias ne dit rien et sert Lucky qui ne touche pas son assiette et regarde en l'air en faisant la moue, pensif, ce qui étonne les personnes présentes.


"Lucky, quelque chose ne va pas?"


Lucky regarde Rias qui avait un regard inquiet. Il hésitait un peu. Devait-il dire ce qui le préoccupait tant au point de ne pas toucher à son assiette. Il valait mieux pour ne plus lui causer du soucis. Au bout d'un moment, il demande :
"Il est où mon père?"

Rias est surprise par sa question, tellement, que ses yeux étaient ronds comme des soucoupes car elle ne s'y attendait pas du tout.


"Quoi? Ton...ton père?"


"Oui. Asia et Xenovia ont leur père enterré, donc qui est mort, et elles disent que leur père n'est pas le mien, pourtant toi tu es ma mère et elles sont mes soeurs. Alors je voudrais savoir si j'ai un père et si oui où il est".


Pour une fois, Akeno ne souriait pas, car la situation était assez gênante et Rias ne savait pas du tout quoi dire. Vegapunk, lui, ferme les yeux comme s'il était résolu.


"Je pense qu'il est temps de lui dire la vérité".

Lucky affiche un air curieux en se tournant vers le vieux scientifique et demande :
"Quelle vérité?"

Rias lance un regard sévère à Vegapunk. Non, elle ne voulait pas qu'il sache ce qu'il était, elle ne voulait pas qu'il découvre la vérité. Elle voulait qu'il continue à penser qu'il était son vrai fils, ce scientifique n'avait pas le droit de faire cela, il n'avait pas le droit que lui retirer tout ça.


"Vegapunk! Je vous l'interdis!"


"On ne peut pas lui cacher éternellement ce qu'il est en réalité. Plus tôt il le saura, mieux ce sera".

"Ce que je suis en réalité? Qu'est-ce que je suis?"


Rias pose ses mains sur ses épaules et met son visage bien devant lui pour qu'il la regarde dans les yeux.


"Ne l'écoute pas, mon petit trésor. Il ne va dire que des bêtises. Tu es mon fils et c'est tout ce que tu as à savoir".


Lucky était totalement perdu et il ne savait pas trop où se mettre. Cependant, il sentait qu'on lui cachait quelque chose, quelque chose que Vegapunk voulait lui révéler, mais que Rias refusait qu'il l'apprenne.


"Mais il se passe quoi là? Pourquoi tu t'énerves tant après Vegapunk? Qu'est-ce qu'il a dit de mal? Et je sais que je suis ton fils, mais je dois bien être le fils de quelqu'un d'autre. Je dois bien avoir un père comme Asia et Xenovia".


"Ne fais pas attention à Vegapunk et ton père n'a pas d'importance. Tout ce qui importe c'est toi, moi, ta tante et tes soeurs".


"Je ne suis pas d'accord, si j'ai un père, je veux savoir qui c'est".


"Tu n'as pas de père...ni de mère d'ailleurs".

Lucky écarquille alors les yeux, choqué, et il se tourne vers Vegapunk en ayant les yeux ronds comme des soucoupes.


"Quoi?"


Lucky avait l'impression que le ciel lui tombait sur la tête par cette découverte. Rias était très en colère par ce que venait de faire Vegapunk.


"Vegapunk! Je vous ai dit de ne rien lui dire!"


"Mais...mais c'est pas possible, bon, de père à la rigueur, mais j'ai une mère tout de même puisque j'ai ma maman".


"Je suis désolé de te dire ça, Lucky, mais tu n'as pas de père et Rias n'est pas vraiment ta mère, elle t'a recueillit et élevé".

"Mais, je dois bien avoir des parents".


"Toi non, car tu n'es pas un humain comme les autres, tu es un clone".

Lucky affiche un air confus, ne comprenant pas.


"Un...clone?"


"Oui, un humain créé artificiellement. À partir de l'ADN d'un pirate du nom de Monkey D Luffy, je t'ai fabriqué dans une cuve à la demande d'un membre de la Marine. Tu es l'objet d'une expérience humaine, un senshu du programme S-5 qui a pour but de renforcer la Marine. Lucky est un nom que je t'ai donné, mais ton immatricule est S-5.1. En plus de ça, j'ai modifié tes gênes pour que tu sois plus fort et plus rapide qu'un humain normal, c'est pour ça que tu possèdes autant de puissance en toi. Tu n'as pas été conçu comme tes soeurs ou tout autre humain avec deux parents, tu n'en as donc pas".

Lucky était figé et avait du mal à respirer en entendant tout ça. Rias sert les poings et dit :
"Assez! Retirez tout de suite ce que vous venez de dire!"

"Je ne fais que de dire la vérité!"

"Vous venez de faire du mal à mon fils".


"Pour...pourquoi tu ne m'as rien dit?"


Rias arrête alors de montrer toute sa rage contre le scientifique, se calme d'un coup et regarde Lucky qui avait la tête baissée quand il s'est adressé à elle avec une petite voix. Il avait la tête tellement basse que l'ombre de sa frange dissimulait ses yeux.


"Lucky..."


"Pourquoi tu m'as menti pendant tout ce temps?"


Rias ne savait pas vraiment quoi dire et restait silencieuse, se sentant impuissante face à la détresse de son fils.


"Au fond...je...je m'en doutais, je savais que j'avais quelque de pas normal, je savais que j'étais différent des autres...Mais je ne pensais pas à ce point...Comment aurais-je pu imaginer une telle chose?"


Rias baisse la tête et ferme les yeux.


"Lucky...Je suis désolée...Je...Je voulais que tu sois heureux, que tu te sentes comme tout le monde...Je tiens à toi et je te considère comme mon vrai fils...Je ne t'ai peut-être pas porté dans mon ventre, mais cela ne m'empêche pas de te considérer comme tel".


Lucky sert les poings, relève la tête et là, Rias pouvait voir que son visage était couvert par les larmes.


"C'est pas vrai, si tu tenais à moi tu te serais montrée honnête dès le départ et ne m'aurais pas laissé croire que tu étais ma mère!"


Il se lève alors et sort de la pièce en courant pour s'enfermer dans sa chambre sous le regard à la fois surpris et attristé de Rias.


"Lucky! Attend!"


Mais Lucky était déjà parti. Rias se tourne alors vers Vegapunk en étant dans une rage folle.


"Vous! Qui vous a permis de faire une chose pareille?! Qui vous a permis de lui dire ce qu'il était?! Vous n'aviez pas le droit de faire ça! À cause de vous! Il me déteste!"


"Je n'ai fait que lui dire la vérité. C'était le mieux à faire, il commençait à se poser des questions sur ses origines. Plus vous tardiez à lui dire la vérité, plus il se serait posé des questions et là, il vous en aurait voulu de ne pas répondre à ses questions. Là, il est juste dans un état de choc, mais ça devrait lui passer".

"Je suis sa mère! Je suis la mieux placée que vous pour savoir ce qui est bon pour lui ou non!"


Vegapunk la regarde droit dans les yeux avant de dire :
"Désolé de vous dire ça, mais vous devez voir la réalité en face, vous avez beau l'aimer comme un fils, en réalité, vous n'êtes pas sa mère".

Rias sert les poings et donne un bon coup de poing à la table qui se brise en plusieurs morceaux, mais Vegapunk ne bronche pas.


"Je vous interdis de dire ça! Comment pouvez-vous dire une chose pareille?! Sous prétexte que vous êtes scientifiques vous pensez avoir tout les droits?! Si les choses ne s'arrangent pas avec Lucky, je ne vous pardonnerais jamais!"


Sur ces mots, elle s'en va à son tour dans sa chambre. Akeno avait gardé le silence tout au long de ces échanges, là, elle se lève et dit :
"Je suis sûre que vous n'aviez pas de mauvaises intentions, mais je pense que sur ce coup, vous vous êtes trompé. Tout ce que vous avez fait c'est rendre malheureux tout le monde".

"Je pense avoir fait bien au contraire. Comme je l'ai dit, Lucky commençait à se poser des questions et il continuerait à s'en poser avec le temps. Et vu qu'il est d'un naturel insouciant, ça aurait pu mal finir".

Akeno le regarde d'un air intrigué.


"Que voulez-vous dire?"


"Ce que je veux dire, c'est que s'il n'avait pas eu les réponses à ses questions ici, il aurait été capable de partir les chercher ailleurs par tout les moyens et il aurait été en danger car il serait parti tout seul explorer l'inconnu".

"Vous voulez dire que vous avez fait ça en partie pour le protéger?"


"Pour ça, mais aussi car il vous en aurait encore plus voulu que vous lui ayez caché la vérité et qu'il l'apprenne autrement. Il vous aime comme sa famille, il vous pardonnera".

"Je vois, je comprends mieux. Mais je ne pense pas que ça persuadera Rias. Elle est du genre têtue. Mais si elle voit Lucky lui pardonner, cela devrait la calmer. Je vais aller le voir".


Akeno sort alors de la pièce et se rend à la chambre de Lucky. Là, elle ouvre alors doucement la tête et voit Lucky pleurer à chaudes larmes sur son lit, recroquevillé sur lui-même. Akeno sourit et dit :
"Bah alors, Lucky, je croyais que tu étais un grand garçon? Les grands garçons ça ne pleure pas comme des filles. Hala Hala".

Espérant lui changer les idées, Akeno l'avait un peu taquiner, mais cela ne semble pas marcher. Lucky plaque son visage sur ses genoux et dit :
"Laisse-moi! Je suis pas d'humeur à écouter tes blagues idiotes".

Akeno fait la moue en mettant ses mains à sa taille et en penchant légèrement la tête.


"Mes blagues idiotes? T'es dure là. Si tu continues, je vais me mettre à pleurer à mon tour et ce sera ta faute".


Lucky ne répond rien. Elle soupire alors avant de s'assoir à ses côtés.


"Écoute, je comprends parfaitement ta colère".


Lucky relève alors la tête en affichant un air sévère.


"Non, tu peux pas comprendre. J'ai l'impression que tout s'écroule autour de moi. Que ma vie est une mensonge. Tu as entendu ce qu'a dit Vegapunk? Maman n'est pas ma mère...Enfin...je veux dire Rias...Je ne sais même plus comment l'appeler maintenant!"


"Appelle-la comme tu l'as toujours fait, c'est tout".


"Mais elle n'est pas ma..."


"Je sais, elle n'est pas ta mère biologique".


"Je n'en ai même pas! J'ai ni de père, ni de mère biologique! C'est limite si je ne suis pas un robot!"


"Hala Hala! Un robot, ce serait marrant à voir ça un Lucky robot!"


"Commence pas!"


"Bon, écoute, elle n'est pas ta mère biologique, mais dis-toi qu'elle est ta mère adoptive et toi son fils adoptif".


Lucky hausse un sourcil.


"Ça veut dire quoi ça?"


"Que je t'explique, quand une personne adopte un enfant, c'est quand elle le prend avec elle pour qu'elle fasse partie de sa famille. C'est ce que Rias a fait avec toi, non?"


"Si, mais..."


"Elle t'a menti sur ton compte, d'accord, mais est-ce que ça change ce qu'elle ressent pour toi? Est-ce que ça efface tout ces moment qu'elle a passé avec toi, qu'elle te borde et surprotège?"


Lucky baisse la tête, songeur, trouvant qu'elle avait pas tort. Rias a toujours agit comme une mère avec lui et elle a toujours été sincère là-dessus. Elle lui a même dit qu'elle voulait devenir pirate à ses côtés, qu'elle rejoindrait son équipage, elle avait toujours peur pour lui quand il sortait et elle venait tout les soirs le border en l'appelant son "petit trésor". Mais une chose le dérangeait.


"Si elle m'aime tant, pourquoi elle m'a menti?"


"Lucky, cela fait que quelques jours que tu es sorti de ta cuve et tu as grandi si vite mentalement, quand elle t'a recueillit, tu agissais comme un enfant de 2 ans. Tu as grandi tellement vite qu'elle n'a pas trouvé l'occasion de t'en parler. En plus, elle devait craindre que tu la rejettes et c'est un peu ce que tu as fait, non?"


Lucky affiche une mine attristée, regrettant ce qu'il avait dit et comment il avait agit avec elle.


"Tu sais, Lucky? Avoir le même sang n'est pas obligé pour faire partie d'une même famille. L'amour qu'on éprouve les uns pour les autres aussi compte et l'amour que ta mère éprouve pour toi et tes soeurs est encore plus grand qu'un roi des mers".


"Moi aussi je l'aime, je l'aime encore plus...J'ai pas été très gentil avec elle".


"Hala Hala. Arrête donc de faire cette tête d'enterrement, ça ne te va pas du tout, et va aller la voir, ça lui fera plaisir".


"Mais elle doit sûrement m'en vouloir".


"C'est ta mère et une mère pardonne toujours à son enfant".


Lucky affiche un faible sourire, hoche la tête et dit :
"Oui, tu as raison. Je vais aller la voir. Merci, tante Akeno".

Il bondit alors de son lit et court hors de sa chambre sous le regard ravie de l'amirale de la Marine. Il s'arrête alors la porte et entend alors de là Rias pleurer. Il eut alors une boule au ventre, se sentant mal de lui avoir fait de la peine. Il inspire un bon coup pour prendre son courage à deux mains et ouvre la porte. Il voit alors Rias face à la fenêtre de sa chambre, son visage dans ses mains, toujours en train de pleurer. Lucky s'approche alors doucement, Rias pleurait tellement qu'elle n'avait pas entendu la porte s'ouvrir, ni les pas de Lucky se rapprocher d'elle. Du coup, sans qu'elle s'y attende, Lucky lui fait un bisous au front, ce qui la surprend. Elle relève alors la tête vers Lucky, les yeux rougis par ses pleurs.


"C'est...c'est un bisous magique et avec un bisous magique, toute les bobos s'en vont".


Rias semble émue par ce geste, se souvenant que c'est ce qu'elle avait dit quand il était tombé du navire à son arrivée et qu'il s'était mis à pleurer. Des larmes se met à couler des yeux de Lucky qui pose ses genoux au sol et la sert part la taille en disant :
"Je...je suis désolé, maman. Je...j'ai été un méchant garçon car je t'ai fait pleurer...Si tu savais combien je regrette..."

Rias écarquille les yeux sur le coup, surprise. Elle sèche ses larme, baisse la tête pour regarde Lucky et dit :
"Lucky, regarde-moi".

Lucky relève légèrement la tête légèrement et la regarde en ayant toujours les larmes aux yeux.


"Si quelqu'un doit s'excuser ici, c'est moi. Je n'aurais jamais dû te cacher tout cela et me montrer honnête dès le départ quand tu as commencé à te poser des questions. J'a...J'avais si peur de te perdre et que tu ne sois plus mon petit trésor".


Lucky affiche un beau sourire, passe son bras au visage pour sécher ses larmes et dit :
"Je serais toujours ton petit trésor, quoi qu'il arrive, je te l'ai déjà dit".

Rias affiche un beau sourire tandis que Lucky se redresse et ils se prennent tout les deux dans les bras l'un de l'autre comme signe de leur réconciliation. Puis, il vient le repas du soir et tout était comme si rien ne s'était passé et Asia et Xenovia étaient rentrées.


"Alors, les filles, vous avez passées une bonne journée?"


"Assez oui".


"Aucun animal ne nous a attaqué aujourd'hui".


"Oui, depuis que Lucky les a battu, ils semblent nous laisser tranquilles".


"Hala Hala! On peut dire qu'il les a bien dressé".


Asia regarde Lucky qui continuait à manger une grande quantité de nourriture à toute vitesse.


"Au fait, Lucky, Akeno nous a raconté ce qu'il s'est passé".


"Oui, on est désolée que nous n'ayons pas le même père, mais sache que ça ne change rien".


"Oui, on te considère toujours comme notre frère adoré".


Lucky avale tout ce qu'il a dans la bouche avant d'afficher un immense sourire.


"Ho! Vous en faites pas les filles, j'ai bien compris que père ou pas père, vous restez mes soeurs car y a pas que les liens du sang qui compte, le lien du coeur aussi. Pas vrai, tante Akeno?"


"Hala Hala! Exactement, tu as tout compris. Bon, tu as été un peu long à la détente, mais on ne peut pas te le reprocher".


"Hey! Je suis pas long à la détente!"


"Hala Hala! Si tu le dis".


Quand Akeno répond à Lucky en le taquinant, il s'est énervé, puis il se calme en affichant un immense sourire.


"Au moins, toute cette histoire m'a permis de découvrir qui était mon père".


Les sourires de tous s'effacèrent alors en l'entendant dire ça, ne comprenant pas. Seul Vegapunk fait comme s'il s'en fichait, ne se sentant pas concerné par cette discussion, et boit une gorgée d'eau. Rias hausse un sourcil et dit :
"Comment ça, Lucky?"

"Bah, je sais qui est mon père maintenant".


"Hala Hala! Et c'est qui?"


"C'est pourtant facile".


Il montre Vegapunk du doigt et dit :
"C'est Vegapunk!"

Ce dernier est tellement surpris qu'il faillit s'étouffer avec sa gorgée d'eau et recrache tout d'un coup alors que Rias, Akeno, Rais et Xenovia étaient toute choquées.


"Quoi?!"

"Comment ça je suis ton père? Qu'est-ce que tu es allé inventé encore?"

Lucky croise ses bras en souriant.


"J'invente rien du tout. Vous êtes bel est bien mon père. D'ailleurs, je peux vous appeler "papa"?"


Alors que les jeunes femmes et les jumelles étaient abasourdies, ne sachant pas quoi dire, Vegapunk affiche un air sévère.


"Pas question! Je ne suis pas ton père!"

"Bien sûr que si, vous avez dit que vous m'avez créé, donc d'une certaine manière, vous êtes mon père".


"Ça n'a rien avoir. Si toute mes créations étaient mes enfants, j'en aurais pas finit".

Lucky eut alors les yeux en étoiles, fasciné.


"Parce qu'il y en a d'autre comme moi? Je dois avoir plein de frères et soeurs alors! Quand est-ce que je pourrais les voir?"


"Tu n'as pas d'autres frères et soeurs que Xenovia et Asia! D'accord?"

Lucky se calme alors.


"Bon, à la rigueur, mais vous restez mon père".


"Pas du tout! Je ne suis pas ton père!"

"Bien sûr que si puisque vous m'avez créé. Si c'était pas le cas, pourquoi vous vivez ici avec nous?"


"Bah, pour veiller à ce que tu n'es pas le moindre problème car tu es le tout premier clone que j'ai jamais créé".

"Exactement comme un papa!"


"Pas du tout, plutôt comme un médecin! Oui, c'est ça, un médecin!"

"En plus, c'est vous qui avez choisi mon prénom d'après ce que vous m'avez raconter et vous n'arrêtez pas de vous disputer avec maman à mon sujet comme le font de vrais de parents".


Rias se met alors à rougir, gênée, alors que Akeno s'est vite remise sa surprise et est la première à avoir retrouver l'usage de la parole pour rire.


"Hala Hala! Ça explique bien des choses, en plus, vous avez reconnu vouloir le protéger des dangers s'il devait partir explorer l'inconnu. Hala Hala! Une vraie réaction de papa poule".


"N'en rajoutez pas!"

"Bon, allé, arrête ton char et fais-moi un gros câlin mon papa!"


"Nooooooooooooooon!"

Vegapunk s'était énervé suite aux paroles de Akeno alors que Lucky s'est relevé de sa chaise et écarté ses bras en s'approchant de Vegapunk et en lui demandant de lui faire un câlin. Vegapunk s'est vite alors relevé et parti en hurlant, poursuivit par Lucky qui avait toujours les bras écartés. Rias, Asia, Xenovia et Akeno clignèrent alors plusieurs fois des yeux en les voyant courir ainsi dans tout les sens avant de se mettre à éclater de rire, amusées.


"Rias! Faites quelque chose!"

"Fufufu! Certainement pas! Vous avez décidé de lui révéler ses origines, vous assumez maintenant! Fufufufu!"


Rias était plus qu'amusée. Bon, elle n'aimait pas trop l'idée que Lucky considère ce scientifique dont elle n'appréciait guère les manière comme un membre de sa famille, mais d'un autre coté, voir Vegapunk gêné par cette situation lui plaisait, trouvant que c'était un juste retour du bâton. Et puis, si Lucky tenait à avoir Vegapunk comme figure paternelle, elle ne pouvait pas aller à l'encontre de ça, ni Vegapunk lui-même d'ailleurs. Alors que Lucky continuait à courir après Vegapunk, il lui dit :
"Pourquoi tu veux pas de moi comme fils? Je te fais honte?"

"Pas du tout! Au contraire, je suis fier de t'avoir réussi!"

"Comme un papa!"


"Non! Comme le scientifique que je suis qui a réussi une expérience!"

"Arrête de dire des bêtises et fais-moi un câlin mon papa!"


"Nooooon!"

Rias, Akeno et les jumelles continuaient de rire de plus belle à cette scène assez cocasse qui mettait beaucoup d'ambiance et leur faisait oublier les soucis de la journée.


"Hala Hala! Sacré Lucky, on peut dire qu'il met beaucoup de gaieté dans cette maison. Cela faisait longtemps qu'il n'y en a pas eu".


"Fufufu. En effet, pas depuis que les filles ont quitté l'âge de l'enfance".


"Au fait, maman, cela va faire une semaine demain que Lucky est arrivé à la maison".


"En effet, cela fait bizarre, j'ai presque l'impression que cela fait plus longtemps".


"On perd assez la notion du temps avec lui. Il a beaucoup évolué depuis qu'on l'a pris avec nous, mais est resté le même physiquement. En quelques jours, on a l'impression, en le voyant évolué, que plusieurs années se sont écoulés".


"C'est vrai".


"Dites, je viens d'avoir une idée, si demain on lui organisait une fête d'anniversaire? Le pauvre s'est vu grandir sans avoir eu l'occasion de le fêter et c'est triste car tout le monde à le droit d'avoir un anniversaire".


"C'est vrai, on fêtera ses une semaine au lieu de ses un an".


"Je trouve que c'est une excellente idée".


"Oui, et ça permettra d'officialiser son entrée dans notre famille. Je vous laisse préparer tout ce qu'il faut pour ça. Le gâteau et les décorations".


"D'accord!"

Après le repas, tout le monde est parti dormir, seul Lucky était réveillé, recherchant Vegapunk qui s'était caché. Il marche dans les couloirs en regardant dans tout les sens.


"Mais où est-ce qu'il est passé?"


Rias, elle, était dans son bureau avec une machine à coudre et du tissu, en train de coudre quelque chose. Lucky commençait à fatiguer et décide d'aller dormir. Il était donc dans les couloirs, se dirigeant vers sa chambre quand il la voit à travers la porte. Il entre alors, curieux.


"Maman? Qu'est-ce que tu es en train de faire?"


Rias sursaute, ne s'attendant pas à ce qu'il rentre et se retourne vers lui en lui faisant un beau sourire.


"Ho, rien, juste un peu de couture pour de nouveaux rideaux. Il est tard, tu devrais aller dormir".


"J'y allais. Tu peux venir avec moi pour me border comme d'habitude?"


"Encore? Mais tu es un grand garçon maintenant".


Lucky sourit de toutes ses dents.


"Peut-être, mais j'aime quand tu me bordes".


"D'accord, j'arrive alors".


Rias se lève et quitte le bureau avec Lucky. Ils se rendent dans la chambre du jeune garçon où il se fait border. Rias lui fait un bisous sur le front avant de dire :
"Bonne nuit, mon petit trésor".

"Bonne nuit, maman".


Lucky ferme les yeux et s'endort alors que Rias retourne au bureau pour continuer ce qu'elle faisait quelques minutes plus tôt.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Mar 3 Nov - 9:03

Chapitre 9
Un anniversaire de gâché

Rias était restée toute la nuit dans son bureau pour terminer ce qu'elle faisait avec sa machine à coudre. Quand elle termine en début de matinée, elle affiche un sourire satisfait et dit :
"Voilà, j'ai enfin terminé, j'espère que ça lui plaira".

De son côté, Lucky se réveille d'un coup de son lit aux premières lueurs du matin, s'habille rapidement avant de se mettre à courir dans les couloirs en criant :
"C'est le matin! Il est l'heure de se réveiller!"

Alors qu'il passa devant la chambre des jumelles, celle-ci s'ouvre et Xenovia sort son pied pour lui faire un croche-pied qui le fait tomber de tout son long au sol. Il se relève alors en lançant un regard sévère à sa soeur.


"Non, mais ça va pas la tête?! J'ai eu très mal!"


"C'est à toi qu'on devrait dire ça pour t'amuser à nous réveiller comme ça!"


"C'est pour pas qu vous fassiez la grâce mat, espèce de paresseuse!"


"Tu crois être mieux à bouffer toutes nos réserves de nourritures à toi tout seul, espèce de goinfre?!"


Asia sort de la chambre à son tour en ne semblant pas savoir où se mettre et dit d'une voix timide et hésitante :
"S'il vous plait, arrêtez de vous disputer".

Puis, Rias,, qui a entendu le remue-ménage provoqué par les deux jeunes, sort du bureau et va les voir.


"Qu'est-ce qui se passe ici?"


"Il s'est mis à courir partout en criant comme un malade!"


"Elle m'a fait un croche-pied et m'a fait tomber!"


"Je ne l'aurais pas fait si tu t'étais tenu tranquille!"


Voyant qu'ils allaient reprendre leur dispute, Rias donne un bon coup au-dessus du crâne de chacun avant de leur lancer un regard sévère.


"Ça suffit! Je ne veux rien savoir! Vous faites la paix et vous vous faites un bisous!"


Lucky et Xenovia affichent alors un air dégouté sur leur visage et détournent leurs têtes l'un de l'autre en croisant leurs bras et en faisant la moue.


"Pas question!"


"Ça ne va pas non?"


"Faites ce que je vous demande ou je vous prive de dessert et de sortie pendant un mois!"


Là, ils écarquillent les yeux et regardent leur mère d'un air suppliant.


"Ho non! Pas les desserts!"


"Pas les sorties! Je ne veux pas rester enfermée!"


Rias croise ses bras, impassible.


"J'attends".


Ils baissent alors la tête mutuellement en soupirant avant de se regarder et, réticents, se faire un bisous sur la joue chacun. Rias hoche alors la tête, satisfaite.

"Voilà, je préfère ça. Allons prendre le petit-déjeuner maintenant".


Lucky affiche un immense sourire alors et dit :
"Chouette! Le petit-déjeuner!"

De suite, il descend les escaliers en courant à toute allure jusqu'à la salle à manger où il s'installe. Quand le petit-déjeuner est servit, Akeno et Vegapunk se joignent à eux.


"Tiens, bonjour, papa. Où t'étais passé hier soir?"


Tout le monde se met à étouffer un rire, sauf Vegapunk qui affiche un air agacé.


"Pour la énième fois, je ne suis pas ton père et là où je suis passé ne te regarde pas".

Lucky se contente de hausser les épaules avant de tout manger à toute allure. Quand il termine, il se lève d'un coup de sa chaise avant de dire :
"Voilà, fini! On peut aller s'entraîner maintenant, maman?"

"Ha, Lucky, je suis désolée, mais je ne pourrais pas t'entraîner aujourd'hui car j'ai des choses importantes à faire".


Lucky écarquille les yeux, un peu surpris.


"Ha bon? On fait quoi alors?"


"Et bien, je pensais à ce que tu ailles t'entraîner tout seul pour une fois et que tu reviennes à l'heure du repas. D'accord?"


Lucky affiche un sourire enthousiaste sur son visage.


"D'accord! À toute à l'heure!"


Lucky court alors jusqu'à l'extérieur, à l'endroit habituel où Rias l'emmène pour s'entraîner habituellement. Vegapunk hausse un sourcil alors, surpris que Rias décide de laisser Lucky partir tout seul.


"Vous qui êtes si mère poule avec lui d'habitude que je suis surpris de voir que vous le laissez tout seul".

"Il est grand et puis, nous avons décidé de lui préparer une surprise en fêtant son anniversaire et je ne veux pas être mise à l'écart".


"Son anniversaire?"

"Il va faire une semaine aujourd'hui, ça se fête".


"Si vous le dites. Mais vous n'avez pas peur qu'il finisse par s'ennuyer et revenir à l'improviste?"

"Vous n'avez qu'à l'accompagner".


"Et qu'il me harcèle avec cette histoire de père? Pas question, je préfère encore rester ici pour vous aider".

Rias, Akeno et les jumelles rirent alors avant de se mettre à commencer les préparatifs. Pendant ce temps, Lucky était en train de faire des pompes, comme il avait l'habitude de faire quand Rias l'entraînait. Cela faisait plusieurs heures qu'il en faisait, il en avait fait plus de 1000 et il ne semblait pas très fatigué, preuve comme quoi il s'était beaucoup amélioré. Puis, il s'arrête en entendant un cri au loin. Il se relève et suit le bruit jusqu'à voir un homme se faire poursuivre la lion géant dominant. Lucky affiche un air dépité en voyant ça.


"Encore lui? Non, mais c'est pas vrai, ils peuvent pas se tenir tranquilles plus de trois jours ces animaux".


Il pause sa main droite sur son épaule gauche et s'avance pour en faisant tourner doucement son bras pour que se l'échauffer un peu. L'homme et le lion passent devant lui sans faire attention. Là, il se saisit de la queue du lion à une main. Le lion se met alors à courir sur place avant de se rendre compte qu'il n'avançait plus malgré le fait qu'il courait. Il se tourne et tressaillit en voyant Lucky.


"Alors, mon gros, on fait encore des bêtises on dirait. T'as pas retenu la leçon la dernière fois, laisse-moi te rafraîchir la mémoire".


Le lion affiche alors une mine inquiète alors que Lucky tire sur la queue  pour faire voler le lion au-dessus de sa tête et le faire s'écraser de l'autre coté. Il tire à nouveau et recommence, il fait se geste à plusieurs reprises avant de le lâcher. Il le regarde ensuite en disant :
"Bon, t'as retenu maintenant? Si tu vois un humain, tu le bouffes pas et le chasses pas, d'accord?"

Le lion se contente de hocher la tête avant de partir. L'homme s'approche alors en ayant un sourire ravie sur son visage.


"Et bien, impressionnant. Tu sembles t'être beaucoup amélioré et tu n'es plus le même que la dernière fois où je t'ai vu, Lucky".


Lucky se tourne vers l'homme et le regarde de haut en bas. C'était un hommes aux cheveux bruns avec de longues moustaches et une barbichette. Il était habillé d'un long manteau avec une ceinture noire à sa taille et une capuche sur laquelle il y avait des oreilles de rat. Enfin, son apparence rappelle beaucoup celle d'un rat. Étrangement, il avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, mais il ne sait pas où, peut-être qu'il se trompait.


"On se connaît? Au fait, pourquoi tu ressembles à un rat?"


L'homme affiche un air énervé et dit :
"Je ne ressemble pas à un rat!"

Il se calme ensuite et répond :
"Sinon, disons que oui, on se connaît, mais on dirait que tu m'as oublié. Ce n'est rien, nous aurons plusieurs occasion de se voir".

"Comment ça?"


"Tu ignores ça aussi. Pas grave, tu le sauras bientôt. Je vais te laisser, à très bientôt".


Il s'en va alors devant un Lucky complètement incrédule. D'ailleurs, il croise ses bras et penche sa tête sur le côté en disant :
"Il est bizarre ce type. Comment ça se fait qu'il me connaisse? Maman le saura. Justement, c'est l'heure de rentrer. Je vais y aller".

Lucky met ses mains derrière la tête et commence à se rendre à la maison, une fois arrivé devant, il hausse un sourcil en voyant que les rideaux étaient fermés.


"Tiens, pourquoi les rideaux sont fermés en plein jour? C'est la première fois que je vois ça".


Il entre à l'intérieur où il faisait tout noir, ce qui l'étonnait encore plus.


"Mais pourquoi tout est noir? Hé ho! Y a quelqu'un?"


Vu que personne ne répondait, il commençait par être inquiet et espérait que ce n'était pas un coup de l'autre lion pour se venger. D'un autre côté, ça l'étonnerait car il s'est arrangé avec lui pour qu'il ne s'approche plus de cette maison, mais avec ces animaux, il fallait s'attendre à tout. Ainsi, il se met à chercher partout en faisant attention à ne pas se cogner, même s'il n'avait pas pu éviter quelques collisions contre des mûrs et des meubles. Quand il finit par atteindre la salle à manger, elle s'allume. Là, il voit Rias, Akeno, Asia, Xenovia et Vegapunk derrière la table où était disposé un énorme gâteau au chocolat avec une bougie dessus et au-dessus d'eux il y avait une grande banderoles où il y avait écrit "Joyeux anniversaire Lucky!". Il écarquille les yeux en voyant ça, ne s'y attendant pas. Les deux Marines et les jumelles crièrent alors :
"Surprise! Joyeux anniversaire!"

Lucky est surpris et il dit :
"Anniversaire?"

"C'est une tradition qui consiste à faire la fêter quand un enfant entame une année supplémentaire, vu que tu grandis plus vite mentalement, on a préféré souhaiter ton anniversaire pour fêter tes une semaine au lieu de ta première année. Ça te fait plaisir au moins?"


Lucky eut les yeux légèrement embué, ému.


"Ho que oui, ça me fait plaisir".


"Hala Hala. Mais qu'est-ce que je vois là? Tu vas pas te mettre à pleurer au moins?"


Lucky se reprend, passe son bras à ses yeux et dit :
"Non. Bon, on le mange ce gâteau?"

"Avant tu dois souffler cette bougie en faisant un voeu. Fais-le dans ta tête, sinon, ça ne marchera pas".


"Ok".


Lucky se met devant le gâteau alors que Xenovia allume la bougie, il ferme les yeux et dit dans sa tête :
*Je souhaite devenir le roi des pirates et parcourir les mers*.

Il souffle alors la bougie qui s'éteint avant de rouvrir les yeux en affichant un immense sourire.


"Voilà, maintenant, si on mangeait le gâteau".


"Attends, avant, tiens, ouvre ce paquet".


Rias lui passe un paquet cadeau, Lucky affiche un air intrigué.


"C'est quoi?"


"C'est un cadeau, vas-y, ouvre, c'est pour toi".


"Vraiment?"


"Fufufu. Puisque je te le dis".


"D'accord alors".


Lucky déchire le papier et il voit alors une veste noir à manche longue qui avait aux niveau de la fermeture de la fausse fourrure blanche. Il la lève en étant fasciné.


"Ho! Chouette!"


"Rias a passé la nuit à faire cette veste".


"Ça te plait?"


"Ho oui! En plus, elle est noire, comme les pavillons des pirates! C'est la tenue parfaite pour quand je deviendrais le roi des pirates!"


"Fufufu! Décidément, tu ne perds pas le nord".


Soudain, ils entendent quelqu'un frapper à la porte. Tout le monde est surpris car ils ne s'attendaient pas à avoir de la visite.


"Tiens, mais qui ça peut bien être?"


"C'est peut-être le monsieur rat de toute à l'heure".


"Le monsieur rat?"


"Oui, toute à l'heure, j'ai sauvé un drôle de type qui ressemblait à un rat, il a dit qu'on se reverrait".


Rias affiche un air sérieux, pensant deviner qui était l'homme qui ressemblait à un rat que Lucky a vu et elle se demandait ce qu'il était venu faire jusqu'ici car ce n'était pas son genre de venir dans ce genre d'endroit. Lucky, lui, hausse un sourcil en voyant qu'elle ne bougeait pas et que l'expression de son visage avait changé.


"Maman, tu ne vas pas ouvrir?"


Rias se reprend alors et dit :
"Ho, si, j'y vais. Après on mangera la gâteau. D'accord?"

"D'accord".


Rias se lève de sa chaise, se rend à l'entrée et ouvre la porte. C'est là qu'elle voit Nezumi, comme elle le craignait. Celui-ci affichait un immense sourire.


"Bonjour, amirale commandante chef, c'est un plaisir de vous revoir".


Rias se contente d'afficher un air dure et impassible sur son visage, comme elle avait l'habitude de le faire en présence d'un de ses hommes, chose que Lucky n'avait jamais vu d'ailleurs.


"Arrêtez de tourner autour du pot et dites-moi pourquoi vous venez me déranger chez moi en plein repas de famille".


Nezumi rentre à l'intérieur et dit :
"Voyons, vous devez vous douter de la raison de ma présence, non?"

Il voit alors la scène dans la salle à manger qui était non loin du hall d'entrée.


"Ho, mais je vois qu'on organise une petite fête ici. C'est l'anniversaire de qui? De vos charmantes filles je suppose. Si j'avais su, j'aurais apporté un cadeau pour elles".


"Non, celui de mon fils".


Nezumi hausse un sourcil, ne comprenant pas car il lui semblait que Rias n'avait pas de fils.


"Pardon? Votre fils? Je ne savais pas que vous en avez un. Où il est?"


Rias se met derrière Lucky et pose ses mains sur ses épaules et répond :
"C'est lui, Lucky".

Lucky affiche un immense sourire.


"Coucou! Comme on se retrouve, vous voulez du gâteau vous aussi?"


"Quoi? Vous prétendez que ce garçon est votre fils, mais il n'est pas votre fils! C'est un senshu!"


"Qu'est-ce que ça peut vous faire que ce soit un senshu ou non? Je l'ai élevée et éduqué, il est donc mon fils".


"Voyons, vous êtes aussi bien placé que moi pour savoir à quoi doivent servir les senshus".


Lucky les regardait parler l'un après l'autre en ne semblant pas comprendre ce qu'il se passe. Il demande alors :
"Hein? Il se passe quoi là? À quoi un senshu est sensé servir?"

Rias regarde Lucky et dit :
"Monte à l'étage avec tes soeurs, je dois discuter avec lui".

"Quoi? Mais ça ne va pas recommencer avec tes cachoteries? Répond à mes questions".


"Je t'expliquerais tout plus tard, là, c'est ni le jour, ni le moment".


"Bon, d'accord dans ce cas".


Il enfile sa veste toute neuve, se lève avec les filles et quitte la pièce, mais contrairement à ce qu'elle lui a demandait, il ne se rendait pas à l'étage. Les filles le remarquent et se retournent.


"Lucky, tu ne viens pas?"


"Heu...non, je vais à la cuisine chercher quelque chose à grignoter, j'ai faim et j'ai pas pu manger avec toute cette histoire".


"D'accord, on t'attend là-haut".


Elles montent alors que Lucky s'adosse au mûr près de l'entrée de la salle à manger car il sentait que Rias lui cachait encore quelque chose et il ne voulait pas attendre pour savoir de quoi il s'agissait. Après que les jeune soient sortis de la pièce, Rias lance un regard sévère à Nezumi, furieuse qu'il soit venu gâché la fête d'anniversaire de Lucky qu'elle avait mis tout son coeur à organiser.


"Colonel Nezumi, je n'aime vraiment pas vos manières. Vous auriez pu au moins nous prévenir de votre arrivée au lieu de débouler comme ça à l'improviste".


"Sauf votre respect, amirale commandante chef, nous avons convenu que je devais passer voir le résultat de l'éducation de Lucky à la fin de la semaine, nous sommes la fin de la semaine, donc vous auriez dû prévoir ma visite".


Rias ne changea pas l'expression de son visage, mais intérieurement, elle pensa qu'elle avait un peu gaffée sur ce coup car avec tout ce qu'il s'est passé ces derniers jours, le fait qu'elle se sentait tellement bien avec sa famille et avec Lucky qu'elle en avait complètement oublié son arrangement avec Nezumi.


"En effet, mais cela n'excuse en rien votre comportement".


Nezumi ne semblait pas comprendre ce qu'elle lui reprochait.


"Mon comportement?"


"Votre comportement par rapport à Lucky. Lucky n'est pas qu'un senshu, c'est un humain également".


"Mais non, c'est un clone".


Rias se lève d'un coup, énervée, mais essayer de garder son calme, et dit :
"Il reste humain avant tout. Je l'apprécie beaucoup et le considère comme mon propre fils et je n'apprécie pas la manière dont vous parlez de lui".

"Mais, amirale commandante chef, je conçois bien que vous voulez que je le traite comme un humain, mais que vous le présenter comme votre fils me paraît inconcevable. Il doit devenir un soldat ultime de la Marine, et par conséquent, vous serez sa supérieur hiérarchique".

"Je suis votre supérieur hiérarchique aussi, alors je vous demanderais d'éviter de m'énerver. Si je veux présenter Lucky comme mon fils, je le ferais".

Nezumi se met alors à trembler en ravalant sa salive alors que Lucky a écarquillé les yeux en entendant Nezumi dire qu'il devait rejoindre la Marine. Voilà une chose que sa mère ne lui a jamais dit, elle ne lui a jamais dit non plus qu'elle était un membre important de la Marine. Peut-être que c'est pour ça qu'elle lui avait dit un soir qu'elle ne pourrait rejoindre son équipage de suite quand il deviendrait pirate. D'ailleurs, elle ne l'a jamais encouragé d'être Marine, mais d'être pirate, ce qui collait pas. Rias se rassit sur sa chaise et dit : "Bon, vous avez dit être venus pour voir le résultat de l'éducation de Lucky, c'est bien ça?"

"Oui, en effet".

"Et alors?"

"Et bien, je dois reconnaître que je suis très impressionné et que cela a même dépassé mes espérances. J'ai eu un petit aperçu de quoi il était capable en combat. C'était impressionnant. Je pense que je vais pouvoir le prendre avec moi dans ma base".

"Comment?"

Rias écarquille les yeux en entendant Nezumi dire qu'il voulait emmener Lucky avec lui. De son côté, Lucky aussi était choqué. Il comprenait mieux maintenant ce qu'il voulait dire toute à l'heure en disant qu'il aurait l'occasion de le revoir. Rias se lève d'un coup et fronce les sourcils.

"Il en est hors de question!"

"Pardon?"

"Vous m'avez bien entendu! Lucky restera avec moi! Et si vous contestez, je vous rétrograde!"

Nezumi était choqué par la réaction de la chef de la Marine, ne s'y attendant pas.

"Mais...mais, je pense qu'on n'est pas obligé d'en arriver là..."

"Cela dépend de vous, colonel".

"Mais...mais ce n'est pas ce que nous avions convenu. Vous deviez le prendre juste pendant une semaine pour l'éduquer et après, si j'étais satisfait, je pouvais le récupérer".

"Vous devriez avoir honte! La dernière fois, vous étiez prêt à le tuer parce qu'il ne vous satisfaisait pas et maintenant, vous voulez le prendre? Je trouve ça un peu trop facile. Lucky n'est pas un objet qu'on jette et qu'on reprend comme on en a envie! Vous n'avez aucune considération pour lui! Voilà pourquoi je refuse qu'il vienne avec vous!"

"C'est moi qui ait demandé sa création! Il m'appartient!"

"Il ne vous appartient pas! Il n'appartient à personne!"

Vegapunk ferme les yeux et baisse la tête en disant : "En fait, si".

En entendant ce qu'il se passait, Lucky souriait légèrement, heureux que sa mère fasse tout pour pas qu'il parte et qu'elle le défende face à Nezumi, mais son sourire s'efface quand Nezumi dit qu'il lui appartenait et que Vegapunk confirme. Rias regarde Vegapunk et dit : "Quoi? Qu'est-ce que vous voulez dire?"

"On ne peut pas vraiment dire qu'il appartient à Nezumi, mais il appartient malheureusement à quelqu'un, et personne ne peut rien y faire. Il appartient au Gouvernement Mondial lui-même".

"Mais c'est impossible, c'est un humain, un humain n'appartient à personne!"

"Malheureusement, le cas de Lucky est différent, il est un senshu. Tout comme les pacifista, qui font partie du premier programme de senshu, il n'est pas reconnu comme un humain ou une recrue de la Marine, mais comme une arme humaine".

Rias écarquille les yeux en entendant cela, tout comme Lucky. Tout deux avaient l'impression que le sol s'écroulait sous leurs pieds.

"Mais parmi les senshus, il y a aussi des humains et le Gouvernement ne les considère pas ainsi".

"Si, à partir du moment qu'un humain capturé ou non commence à subir des expériences dans un laboratoire de la Marine, il est considéré comme un senshu et donc une arme humaine du Gouvernement".

Rias sert les poings, voilà une chose qu'elle ignorait. Comment le Gouvernement pouvait prendre possession de la vie des gens ainsi. Elle qui avait passé sa vie avec sa soeur à servir ce qu'elle pensait être la justice en travaillant pour le Gouvernement, elle commençait à voir la face cachée de tout ça. Combien d'hommes a-t-elle arrêtée et tuée en pensant oeuvrer pour la justice alors que c'était en réalité une tyrannie?

"Et nous ne pouvons rien faire?"

"Non, en plus, vous avez vous-même signé le formulaire autorisant la création de Lucky et dans ce formulaire, il est clairement stipulé qu'il serait sous la responsabilité de Nezumi".

En entendant ça, là, Lucky était anéanti, il longe le mur de haut en bas, jusqu'à se retrouvé assis par terre en levant la tête désemparé. Nezumi dit : "Exactement, je l'ai mis en lieu sûr. Si vous refusez de me rendre mon soldat, je devrais faire mon rapport au Conseil des 5 Étoiles et votre place dans la Marine sera compromis. Mais j'espère que nous n'aurons pas à en arriver là. Vous êtes une femme honnête et responsable et vous tiendrez vos engagements".

Rias commençait à bouillonner intérieurement, comme sur le point d'exploser. Peu importe les conséquences, elle refusait de laisser Lucky entre les mains du Gouvernement. Elle avait toujours du mal à croire que le Gouvernement puisse traiter les gens ainsi. Elle comptait bien se battre pour garder son fils auprès d'elle, même si ça doit lui coûter sa place.

"Il n'y a plus d'engagement qui tienne! Je refuse de laisser Lucky entre les mains d'un type de votre espèce! Le Gouvernement est tombé bien bas pour traiter les gens ainsi! Et dire que j'ai combattu durant plusieurs années pour son compte en espérant servir la justice, j'avais tout faux sur toute la ligne! Je méprise le Gouvernement et j'emmerde le Conseil si ces vieux débris sont prêts à arracher un enfant de sa mère!"

Akeno, Vegapunk, Nezumi et Lucky étaient tous choqués en l'entendant dire de telles paroles, ne s'attendant pas à une telle chose de sa part. Akeno se lève de sa chaise et dit : "Rias, calme-toi, s'il te plaît, tu vas trop loin, tu risques de nous attirer des ennuis".

"Voyons, amirale commandante chef, surveillez vos paroles. En tant que chef de la Marine, vous devez montrer du respect envers le Conseils des 5 Étoiles plus que n'importe qui".

"Je vous interdis de me donner des leçons! Et je me fiche d'avoir des ennuis! Je me battrais pour ma famille! Je me battrais pour Lucky, quitte à y laisser la vie!"

En l'entendant dire ça, Lucky est touché et des larmes commencent à couler de ses yeux. Il murmure alors avec les lèvres tremblantes : "Maman".

Nezumi commence à déglutir, le sentant mal là.

"Vous...vous êtes prête à entraîner toute votre famille avec vous juste pour un senshu?"

"Lucky est mon fils! Pas un senshu! Et je suis prête à subir n'importe quelles conséquences pour qu'il vive sa vie comme il le veut et réalise ses rêves!"

Lucky lâche un hoquet de surprise en entendant ça. Elle est prête à tout pour lui, même à créer des ennuis à Asia et Xenovia? Là non, il ne pouvait accepter ça. Il dit alors bien fort pour que tout le monde l'entende : "Non, maman, ne fais pas ça!"

Rias écarquille les yeux et regarde l'entrée de la pièce avec tout les autres, là, Lucky sort de sa cachette et se tient au milieu de l'entrée.

"Lucky? Tu es là depuis longtemps?"

Lucky affiche un regard déterminé et répond : "En fait, je suis pas parti".

Là, Rias affiche un air sévère et dit : "Quoi? Mais je t'ai dit de..."

"Je sais ce que tu m'as dit, mais je voulais savoir ce que tu me cachais, voilà pourquoi je suis resté!"

"Tu n'aurais jamais dû entendre cette conversation!"

"Je pense que si au contraire, vu que cette conversation me concerne!"

Rias eut un mouvement de recul, étonnée de le voir lui parler ainsi avec tant d'assurance et d'audace. Puis, elle ferme les yeux et tourne la tête.

"J'essayais de te rendre ta liberté afin que tu puisses vivre ton rêve. Tu penses devenir un jour roi des pirates après avoir fait partie de la Marine, ennemi des pirates?"

Nezumi semble choqué par ce qu'il entendait.

"Quoi? Comment ça? Il rêve de devenir roi des pirates! Mais il n'en est pas question! Il doit rejoindre la Marine sous mes ordres!"

Rias et Lucky lui lancent un regard mauvais et lui gueulent en même temps : "Ho! Vous! C'est pas le moment! On ne vous a pas sonné!"

Lucky se calme, tout comme Rias, et la regarde alors.


"Je ne t'en veux pas de m'avoir caché tout ça. Je suppose que tu as fait ça pour ne pas que je renonce à mon rêve, mais je ne veux pas que tu gâches ta carrière et que tu mettes la vie de Aisa et Xenovia en danger vis à vis du Gouvernement à cause de moi".


"Mais nous sommes une famille et on affronte les épreuves ensemble".


"Il n'y a pas que ça. Tu as donné ta parole à cet homme et les gens d'honneurs respectent leurs paroles, même si elles font mal".


"Lucky..."


Lucky baisse la tête et dit :
"C'est pour ça que je vais suivre cet homme comme il le veut".

Nezumi affiche un sourire au coin de ses lèvres.


"C'est bien ça, c'est un bon garçon".


"Non!"


Rias court vers lui et pose ses mains et ses épaules en le regardant.


"Tu n'es pas obligé de faire ça. On trouvera un moyen pour que tu restes avec nous et puisse réaliser ton rêve".


Lucky affiche un faible sourire et relève la tête.


"Mais, le fait d'aller dans la Marine pendant quelques temps ne m'empêchera pas de réaliser mon rêve. Dès que j'ai l'occasion, je partirais, je monterais mon équipage et on se retrouvera".


"Tu sembles si sûr de toi".


"Je le suis".


Rias le sert fort dans ses bras alors que des larmes coulaient de ses yeux.


"Je t'aime si fort, mon petit trésor, j'ai peur de te perdre".


Lucky l'entoure de ses bras en souriant.


"Tu ne me perdras pas et je serais toujours ton petit trésor".


Lucky était vraiment triste à l'idée de quitter ce lieu où il a vécu, mais il pensait que c'était nécessaire pour le bien de tout le monde. Plusieurs minutes plus tard, Lucky, Rias, Vegapunk, Akeno, Asia et Xenovia se sont rendus au navire de Nezumi avec ce dernier. Le colonel de la Marine était déjà monté sur le navire alors que Lucky faisait face à toute sa famille qui le regardaient d'un air triste.


"Ça va beaucoup me manquer de ne plus te taquiner".


"Moi aussi, tante Akeno".


"Tu feras attention à toi, hein?"


"Oui, Asia, ne t'en fais pas".


Il regarde Xenovia, qui ne semblant pas vouloir montrer ses émotions, en affichant un immense sourire.


"Hé! Comme ça, je ne mangerais plus les réserves de nourriture et tu pourras faire la grâce matinée autant que tu veux. C'est déjà ça, non? Gnihihihi!"


Xenavia écarquille les yeux sur le coup avant qu'ils se mettent à s'embuer.


"Que tu es bête".


Elle se jette alors dans ses bras pour le serrer fort, ce qui le surprend car il ne s'y attendait pas du tout de sa part.


"Rien ne sera plus pareil sans toi, espèce de gros bêta".


Asia aussi craque et se jette sur lui pour le serrer fort en pleurant.


"J'aimerais tellement que tu restes avec nous".


Lucky est surpris sur le coup et ne semble pas quoi faire, avant de sourire tendrement en resserrant ses bras sur elles.


"Hé! Vous me faites quoi là? À vous entendre, je pars pour toujours. Quand je le pourrais, je reviendrais, vous en faites pas".


Les filles redressent leurs tête vers lui, les yeux rougies par les larmes.


"Tu...tu nous le promets?"


"Ce ne sont pas des histoires?"


"Oui, je vous le promets. Vous pensez vraiment vous débarrasser de moi aussi facilement? Gnihihi!"


Asia et Xenonia semblaient aller mieux et elles lâchent alors leur frère. Lucky regarde Rias qui semblait avoir du mal à contenir ses émotion. Elle lui passe un sac et lui dit :
"Tiens, j'ai mis beaucoup de morceaux de viande comme tu aimes. La route sera longue et je ne voudrais pas que tu sois en manque de nourriture".

"Merci, maman".


Il la prend dans ses bras en disant :
"On se reverra, j'en suis certain. Et puis, tu travailles pour la Marine toi aussi, donc on finira par se croiser".

"Oui, mon petit trésor. Prend soin de toi".


Lucky la lâche ensuite et met son sa sac son une de ses épaules alors que Vegapunk se met à côté de lui en disant :
"Je vais l'accompagner au cas où".

Lucky sourit alors en disant :
"Ha, bah, tu vois? Papa sera là, donc tu n'as pas à t'inquiéter".

"Pour la énième fois, je ne suis pas ton père! Alors arrête de m'appeler comme ça!"

Lucky se contente de rire légèrement alors que Nezumi se rapproche du bord du navire et dit : "S-5.1! Il est temps d'y aller!"

Lucky se tourne en ne semblant pas du tout content que Nezumi ne l'appelle pas par son prénom et dit :
"Je ne m'appelle pas comme ça! Je m'appelle Lucky!"

"Je m'en fiche! Tu m'as assez fait perdre de temps comme ça! Alors tu viens!"


Rias s'en mêle alors, lançant un regard sévère à Nezumi.


"Ça suffit! Il a le droit de nous dire au revoir tout de même!"


"C'est rien, maman. Il a raison sur un point, il est temps d'y aller. Au revoir".


Lucky monte alors sur le navire avec Vegapunk. Une fois dessus, il se tourne pour regarder sa famille une dernière fois alors que le navire commençait à s'éloigner de l'île. Rias, Akeno et les jumelles pleuraient à chauds larmes alors que Lucky retenaient les siennes pour essayer de rester fort. Quand ils étaient hors de vue, Lucky baisse la tête et se met à pleurer. De son côté, Rias était anéantie et elle se laisse tomber à genoux en cachant son visage dans ses mains. Pendant ce temps, Nezumi lance un regard sévère à Lucky quand il le voit pleurer, n'aimant pas du tout ça.


"Arrête de chialer comme un bébé! Tu n'as plus d'excuse pour pleurer ainsi maintenant que ton éducation est terminée".


Lucky sèche ses larmes, le regarde et dit :
"Mais je suis triste de quitter ma famille".

"Ta famille? Ce n'est pas ta famille, tu n'en as pas. Tu es un senshu, un humain créé artificiellement pour m'obéir. D'ailleurs..."


Sans prévenir, il lui donne un bon coup de poing à la figure. Lucky était tellement surpris qu'il tombe par terre au sol sur son dos. Cela ne lui avait pas fait mal car cet homme ne frappait pas fort par rapport à sa mère, mais cela l'avait un peu sonné. Il secoue la tête pour se reprendre et regarde Nezumi. Il allait demander une explication quand Vegapunk se met devant lui, face à Nezumi.


"Mais qu'est-ce qui vous prend?"

"Je n'ai toujours ma digéré le coup qu'il m'a donné l'autre jour et le punis donc pour avoir levé la main sur son supérieur, c'est à dire, moi".


"Quoi? C'est quoi cette histoire? Je ne vous ai jamais vu avant aujourd'hui!"


"Faux, j'étais là quand tu es sorti de ta cuve et là, tu m'as frappé".


Nezumi s'approche et le saisit par les cheveux et là, cela faisait très mal à Lucky qui serra des dents.


"Et si tu crois qu'en acceptant de me suivre gentiment je vais te pardonner aussi facilement cet affront, tu te trompes lourdement".


Lucky serre alors des dents de rage cette fois, et non de douleur, lançant un regard sévère à Nezumi. Vegapunk intervient alors :
"Ça suffit, vous n'avez pas le droit de le traiter ainsi. La dernière fois il a agit sous le coup de la peur et maintenant, il ne s'en rappelle pas, vous ne pouvez le blâmé pour ça".

"Ce senshu m'appartient et j'en fais ce que je veux et à la moindre erreur, je n'hésiterais pas à le punir et je veux que ce soit bien clair pour lui".


Nezumi lâche alors Lucky qui baisse la tête, ne desserrant pas les poings. Il ne se rappelle pas d'avoir donné ce coup de poing à cet homme, mais vu la façon dont il le traite aujourd'hui, il comprenait pourquoi il l'avait fait. Ce Nezumi était un sale type et il ne regrettait pas ce qu'il avait fait.


"Et pour être certain qu'il n'oublie pas ce qu'il est cette fois, nous allons le marquer".


Lucky relève la tête et écarquille les yeux.


"Me...me marquer? Comment ça?"


"Shishishi! Tu vas bientôt le savoir".


Puis, un Marine un peu plus costaud que les autres se saisit de Lucky et l'emmène à l'intérieur du navire. Là, il lui retire sa veste et le fait s'asseoir sur une chaise, l'y attachant pour pas qu'il bouge. Lucky se débattait, mais ne pouvait bouger que la tête et les pieds. Le soldats utilise alors un étrange appareil et trace quelque chose le bras gauche de Lucky. Se derniers sert les dents pour ne pas crier de douleur car ça le picotait. Quand l'homme à terminé, il le détache et quitte la pièce. Lucky regarde son bras et voit alors écrit dessus "S-5.1". Il se met à frotter pour essayer d'enlever, mais ça ne marchait pas. Nezumi entre alors dans la pièce en disant :
"Tu ne peux pas l'enlever".

"Que...qu'est-ce que c'est?"


"Un tatouage qui représente ton immatricule. Tu es un senshu, l'Expérience S-5.1, et je suis certain qu'avec cette marque, tu n'oublieras jamais ce que tu es. Prend ça comme un cadeau d'anniversaire. Shishishi"


Lucky lui lance un regard haineux et dit :
"Je vous déteste! Si vous pensez que cela m'empêchera de réaliser mon rêve, vous vous trompez! Je deviendrais roi des pirates, vivrais libre et vous ne m'en empêcherez pas!"

"Cris autant que tu veux, mais quoi qu'il arrive, tu m'appartiens et pour toujours. Quant à ton rêve, ce n'est pas le tiens mais celui à partir du quel tu as été créé, Monkey D Luffy. Tiens, je vais être gentil, je vais te donner un nom de famille, Monkey D Lucky. Ça sonne bien, non?"


Nezumi s'en va alors en riant alors que Lucky serrait son bras marqué à vie avec rage.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Dim 15 Nov - 1:01

Chapitre 10
Problème de mémoire

Cela faisait trois jours déjà que Lucky avait quitté Rusukaina et suivit Nezumi. Depuis ce jour, Rias était restée enfermée dans sa chambre et n'avait ni bu ni mangé. Elle était restée assise sur son lit et regarder la photo qu'ils avaient prise le jour où Lucky était arrivé et repensant sans cesse à lui. Il lui manquait vraiment beaucoup. Son sourire lui manquait, sa curiosité lui manquait, son appétit lui manquait, le voir lui manquait, le prendre dans ses bras lui manquait, sa voix lui manquait, sa joie de vivre lui manquait, le dorloter lui manquer... Même son insouciance lui manquait. Elle sentait comme un grand vide dans son coeur que rien ne pouvait combler. Akeno, qui se faisait du soucis, a frappé à la porte.

"Rias? Est-ce que je peux entrer?"


Rias ne répond pas, alors Akeno ne rentre pas et se contente de soupirer avant de dire :
"Rias...je sais ce que tu ressens...Moi aussi il me manque...mais ça ne sert à rien de te morfondre comme ça...Tu as toujours tes filles, elles sont inquiètes et elles ont besoin de toi..."

Rias reste où elle est, regardant toujours la photo. Akeno redescend alors sous les regards de Asia et Xenovia.


"Alors?"


"Il y a du changement?"


Akeno secoue doucement la tête en fermant les yeux.


"Non, toujours rien. Ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu dans cet état. Je crois que la dernière fois, c'était à la mort de votre père. J'espère que ça finira par aller".


Soudain, Rias sort de sa chambre, enfin, Akeno, Asia et Xenovia la regardent alors descendre les escaliers.


"Rias...Tu es enfin sorti?"


"Oui...Je...je suis désolée de vous avoir causé tant de soucis".


"Ne t'en fais pas, maman".


"On comprend ce que tu ressens, c'est une dure épreuve".


"Oui...Akeno, nous allons repartir au QG de la Marine".


"Tu pars déjà?"


"Oui, j'ai besoin de m'éloigner un peu, retourner travailler. Ici, j'ai trop de souvenirs. J'ai toujours l'impression de l'entendre courir dans les couloirs, de sentir sa présence en sachant très bien que ce n'est qu'une illusion et ça ne m'aide pas. J'espère que vous ne m'en voudrez pas".


Asia et Xenovia se regardent mutuellement, hochent la tête en souriant avant de prendre leur mère dans les bras.


"Ne t'en fais pas, on te comprend tout à fait".


"Et puis, on sait que tu reviendras, comme toujours".


"Merci beaucoup. Je ne sais pas ce que je deviendrais sans vous".


Pendant ce temps, Lucky ouvre les yeux, il était dans une toute petite chambre du navire de Nezumi qui n'est pas encore arrivé à East Blue. Il se redresse de son lit et regarde autour de lui, ne comprenant pas où il était car il ne se rappelait plus de rien.


"Mais où je suis moi? C'est pas mon navire".


Il se relève de son lits et marche dans les couloirs en regardant dans tout les sens et en criant :
"Hého! Zoro! Nami! Ussop! Sanji! Où êtes-vous?"

Il continue à marcher tout en criant :
"Sanji! Sérieux! Répond! J'ai faim moi!"

Il commence à monter les escaliers menant au pont tout en continuant de chercher en regardant dans tout les sens et en disant :
"Mais où sont-ils tous passés?"

Il s'arrête et se met à se gratter la tête d'un air curieux.


"Hmm...c'est bizarre cette histoire. Comment je me suis retrouvé là moi en plus? Et c'est bizarre, j'ai l'impression qu'il me manque quelque chose..."


En se grattant la tête, il remarque qu'il n'avait rien dessus et écarquille les yeux en hurlant :
"Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! Mon chapeau a disparu lui aussi!"

Puis, un des soldats de la Marine s'approchent de lui avec un balais en disant :
"Qu'est-ce qu'il t'arrive à toi? Arrête de parler tout seul et passe le balais".

Il lui jette alors le balais et un sceau que Lucky rattrape en ne comprenant rien du tout. Il se contente de lâcher tout sous le regard sévère du Marine.


"Mais qu'est-ce que tu fais? Je t'ai demandé de passer le balai il me semble".


"Heu...Je crois que tu me confond avec quelqu'un d'autre. Est-ce que par hasard tu aurais vu mon chapeau et mon équipage?"


"Hein? Mais qu'est-ce que tu racontes, Lucky? Quel équipage? Arrête tes bêtises maintenant et fais ce que je te demande".


"Lucky? C'est qui ça? Je ne suis pas Lucky, mais Luffy".


"Hein? C'est quoi ton délire là?"


Puis, une voix surgit derrière le Marine et dit :
"Qu'est-ce qu'il se passe ici?"

Le Marine se tourne et on voit alors qu'il s'agissait de Nezumi. Le Marine se met en garde à vous et dit :
"Lucky refuse de faire ses tâches et tiens des propos délirants, colonel Nezumi".

"Comment ça?"


"Il prétend s'appeler Luffy et rechercher son équipage".


Nezumi s'approche de lui en lui lançant un regard mauvais avant de dire :
"Alors, S-5.1, on essaie de pas faire ses tâches ménagère en simulant une amnésie? Bien joué, mais ça ne prend pas avec moi. Fais ce qu'on te demande ou ça ira très mal".

Lucky hausse un sourcil en regardant Nezumi et dit :
"Hmm...c'est pas toi que Nami a envoyé dans le décor à Arlong Park?"

Nezumi se crispe alors en entendant ça, choqué, car normalement, il n'était pas sensé être au courant de ça.


"Comment tu sais ça? C'est les soldats qui t'ont raconté ça?"


"Bah non, je l'ai vu, j'étais là".


"Tu n'étais pas là. Tu n'es pas Luffy, tu es Lucky!"


Lucky l'ignore et regarde autour de lui et voit alors qu'il se trouvait sur un navire de la Marine. Il se saisit alors de Nezumi par le col et dit en lui lançant un regard sévère droit dans les yeux : "Qu'as-tu fait de mon équipage? Où tu les enfermes? Je parie que c'est toi qui m'a volé mon chapeau".

"Hein? Mais t'es malade ou quoi? Relâche-moi de suite!"


"Tu veux pas répondre?"


Lucky sert un de ses poings et donne un bon coup de poing à Nezumi qui l'envoie valser dans le décor. Il fait craquer ses poings et s'approche en disant :
"Tant que tu refuseras de répondre à mes questions, je te frapperais. Ça ne me pose pas de soucis".

Nezumi recule avant de dire :
"Vite! Soldats! Neutralisez-moi ce senshu!"

Les soldats se mettent alors à l'encercler. Lucky saute alors en l'air et cri :
"GUM GUM RAFAL!"

Il se met alors à donner plusieurs coups de poings puissants et rapide, mais ne touche que le vide car il ne pouvait allonger ses bras. Il ne fut surpris et se met à regarder ses bras.


"Hein? Mais qu'est-ce qu'il m'arrive? Pourquoi mes bras ne s'allongent pas?"


Puis, il se rend compte qu'il était toujours en l'air et fait alors la moue en regardant droit devant lui et en disant :
"Hoho!"

Là, il se met alors à chuter et tombe violemment sur le sol au milieu des soldats. Certains foncent sur lui alors qu'il venait à peine de se relever. Il cri alors :
"GUM GUM FOUET!"

Il voulut allonger sa jambe et faire un balayage avec, mais tout ce qu'il faisait c'est tendre sa jambe. Ce qui le surprend alors.


"Quoi? Mais qu'est-ce qu'il m'arrive? Pourquoi ça s'allonge pas?"


Mais il n'eut pas le temps de se poser plus de questions car tout les soldats sautent sur lui et le ligotent avec des cordes. Quand ils s'écartent, il était au milieu, les bras attachés et assit par terre. Nezumi s'approche de lui et lui tire les cheveux en disant :
"Sale morveux! Tu vas regretter de m'avoir frappé!"

"C'est vous qui allez regretter de vous être attaqué à mes amis et m'avoir volé mon chapeau! Où sont-ils et que m'avez-vous fait?! Pourquoi j'ai plus de pouvoirs?!"


"Tu n'as pas d'amis et pas de pouvoirs! Tu n'es pas Luffy! Arrêtes de suite ton cinéma!"


"Non! C'est vous qui allez arrêter! Je sais mieux que quiconque qui je suis!"


Vegapunk, qui était en train de faire des calcules sur un carnet sur un coin du pont du navire, avait vu la scène. Il finit par tout laisser tomber pour s'approcher de Lucky et Nezumi. Il trouvait étrange que Lucky se prenne pour Luffy et ne sache pas ce qu'il faisait là. Nezumi pensait qu'il faisait du cinéma pour pas travailler, mais Vegapunk ne le pensait pas. Il a parlé des amis et du chapeau de paille de Luffy, or, personne ne lui a jamais parlé de ces détails avant. Quelque chose clochait. Il continue à avancer et quand il est assez prêt, il dit :
"Colonel Nezumi, arrêtez de le malmener, vous voyez bien qu'il ne se souvient de rien du tout".

Lucky affiche un air intrigué et dit :
"Hein? Me souvenir de quoi et vous êtes qui d'ailleurs?"

Vegapunk écarquille les yeux, choqué. Il ne se souvenait pas de lui et lui parlait comme s'il était un parfait inconnu alors que la veille encore il s'obstinait toujours à vouloir l'appeler "papa", à son grand dépit. Nezumi lâche Lucky, toujours aussi énervé, et dit :
"Votre invention est totalement détraquée! Il m'a encore attaqué! Ça commence à bien faire! Vous avez intérêt de vite régler ça!"

"Lucky est un humain, pas une machine, je vous rappelle".

"Je m'en fiche! Il est là pour travailler sous mes ordres! Il n'a pas à lever la main sur moi!"


Lucky ne put s'empêcher d'éclater de rire, ce qui énerve Nezumi.


"Qu'est-ce qui te fait rire comme ça?!"


"Hahaha! Toi alors, tu es bien comme mon grand-père! Tu veux absolument que je rejoigne la Marine! Hahaha! Désolé de te décevoir, mais je deviendrais roi des pirates et tu ne m'en empêcheras pas! Hahaha!"


"C'est pas ton rêve, mais celui de Luffy!"


"Mais c'est moi Luffy".


"Non! En plus de ça, tu n'as pas de grand-père!"


"Bien sûr que si j'en ai un, il m'a élevé au coté de mon frère, Ace".


Nezumi commençait vraiment à perdre patience. Vegapunk intervient alors.


"Il suffit. Je vais l'emmener à l'infirmerie du navire pour l'examiner et voir ce qui cloche".

Il s'approche de Lucky et le détache. Le clone bondit alors pour se remettre sur ses pieds et se met à étirer ses bras en disant :
"Ha! Ça fait du bien de pouvoir bouger à nouveau".

"Suis-moi à l'intérieur s'il te plaît".

Vegapunk commence à se diriger vers l'intérieur du navire, Lucky hausse les épaules et se contente de le suivre en espérant avoir des réponses à ses questions. Nezumi les suit pour avoir un oeil sur ce senshu qui commençait vraiment à l'énerver. Vegapunk s'arrête à l'infirmerie où il fait s'asseoir Lucky pour l'examiner. Avec une petite lampe, il regarde ses yeux pour vérifier s'il n'avait pas de problèmes au niveau du cerveau, principal acteur de le mémoire.


"Bon, je me présente, je suis le Docteur Vegapunk et je vais te poser quelques questions. Répond bien car c'est très important. Quelle est la dernière chose dont tu te souviens?"

"Bah, avec mon équipage, on venait de quitter le village de Kokoyashi, je me suis endormi et à mon réveil, j'étais ici".


"Je vois et où as-tu grandi? Qui t'a élevé?"

"J'ai grandi à Fushia, sur l'île de Dawn, au royaume de Goa et j'ai été élevé par Dadan et mon grand-père".


"Tu n'as pas le moindre souvenir d'une certaine Rias et Akeno?"

"Non, c'est qui?"


"Ce sont deux femmes que tu es sensé connaître. Bref, tu as dit toute à l'heure avoir un frère. Est-ce que par hasard tu aurais des soeurs?"

"Oui, j'en ai une. Elle s'appelle Ondine, elle est plus jeune que moi et est restée avec Dadan normalement. Elle rêve de devenir la reine des pirates, mais je compte bien devenir le roi des pirates avant. Gnihihi".


"Et tu n'as pas de soeurs du nom de Asia et Xenovia?"

"Non, du tout. Mais pourquoi vous me posez toute ces questions, Doc?"


"C'est Docteur Vegapunk. Je te pose ces questions pour expliquer comment ça se fait que tu penses être Luffy et je pense avoir ma réponse maintenant".

"Hein? Mais je suis Luffy. Vous n'allez pas vous y mettre vous non plus?"


Nezumi s'approche en disant :
"Bon, alors? Qu'est-ce qu'il a?"

Vegapunk se tourne vers le colonel après avoir éteint sa lampe et répond :
"J'avoue que je ne pensais pas qu'une telle chose arriverait et je ne sais comment ça se fait. En fait, les souvenirs de Luffy, le garçon à partir du quel j'ai créé Lucky, on fait surface dans sa mémoire. Tout ce qu'il a vécu la semaine précédente a sombré dans l'oubli et a été remplacé par les souvenirs de Luffy".

"Comment ça se fait?"


"Je vous l'ai dit, je ne sais pas comment ça se fait".

"C'est le pompom en tout cas, maintenant, je me retrouve avec un senshu qui se prend pour ce vaurien de Luffy".


En entendant ça, Lucky se relève, énervé, et dit :
"Hé! Ne parlez pas comme ça de moi! Vous voulez que je vous apprenne la politesse à ma manière?! Bon, c'est qui ce Lucky que j'aille le voir pour lui expliquer qu'il a mes souvenirs et non les siens?"

Vegapunk le regarde d'un air ennuyé et dit :
"En fait, c'est toi Lucky".

Lucky écarquille les yeux et dit :
"Quoi? Non, c'est pas possible!"

"Si, tu es le clone de Luffy, un humain que j'ai créé artificiellement à partir du sang de Luffy. Tu n'as pas trouvé bizarre de te retrouver ici sans explication? Le fait que tu ne sois pas avec ce que tu penses être ton équipage, que tu n'as pas ton chapeau et que tu ne possèdes plus tes pouvoirs? Comment tu expliques tout ça?"

Lucky reste figé sur place un moment, choqué, puis, il eut un mouvement de recule et dit :
"Non, c'est pas vrai, vous mentez".

Vegapunk soupire, prend un miroir et le tend à Lucky.


"Tiens, regarde. Tu ne vois pas une petite différence?"

Lucky prend le miroir et se regarde. À peine a-t-il fait ça qu'il a lâché le miroir qui se brise au sol et il fut tétanisé. Il passe une mains tremblante à sa joue gauche, ayant remarqué une chose qui est normalement impossible, il n'a plus de cicatrice sous son oeil. La cicatrice qu'il s'est faite lui-même pour prouver son courage à Shanks. Nezumi affiche un sourire au coin et dit :
"Alors? Tu as compris maintenant? Regarde un peu mieux ton bras droit maintenant".

Lucky regarde son bras et voit alors qu'il y avait écrit dessus "S-5.1". Il écarquille les yeux alors et eut des flash dans sa tête. D'abords, des flash de son réveil dans le laboratoire de Vegapunk où il a frappé Nezumi, a brisé la cuve dans laquelle il se trouvait et tentait de fuir avant que les soldats le capturent et que Nezumi s'apprête à lui tirer dessus, très en colère contre lui. Puis, tout est noir et il eut un flash de ce qu'il s'est passé il y a trois jours après que Lucky soit monté sur le navire, commençant pile au moment où Nezumi le frappe la première fois et se termine par après le marquage de Lucky. Ce dernier serre les poings et lance un regard haineux à Nezumi.


"Vous! Espèce d'or..."


Lucky commence à foncer vers lui, prêt à le frapper à nouveau, mais cette fois, Nezumi s'est bien équipé. Il s'arme d'un  pistolet à impulsion électrique et tire sur Lucky qui se retrouve électrocuté avant de s'écrouler au sol, incapable de bouger, totalement paralysé.


"Je savais que je devais prendre mes précautions avec toi".


Lucky voulu lui demander ce qu'il lui avait fait, mais il avait encore les membres tout engourdis pour ça. Vegapunk dit alors :
"Qu'est-ce qui vous a pris? Vous voulez le tuer ou quoi?"

"N'exagérons rien, je l'ai à peine effleuré".


"Il n'empêche que l'utilisation d'une telle arme contre lui est dangereux. Vous pouvez brûler son organisme et le tuer!"

"Peu chère, je vais le plaindre. Il n'avait qu'à réfléchit avant de vouloir m'attaquer, moi son supérieur".


Le colonel s'approche du clone de Lucky, s'accroupit et lui tire les cheveux.


"Tu n'as toujours pas compris bien que tu ais retrouvé la mémoire? Je vais te faire un petit rappel, S-5.1, tu es un senshu créé pour m'obéir. Tu es ma propriété et tu dois faire tout ce que je te demande. Compris?"


Là, Lucky finit par arriver à remuer ses lèvre et dit d'une voix faible :
"A...allez vous faire voir".

Nezumi fronce les soucils, énervé, le relâche sans délicatesse, se redresse et lui donne un bon coup de pied aux côtes.


"Sale petit ingrat! Comment peux-tu me parler sur ce ton?! C'est grâce à moi si tu existes aujourd'hui! Si je n'avais pas été là, Vegapunk ne t'aurais certainement pas créé!


Lucky ne répond pas et se contente de lui lancer un regard haineux, ce que Nezumi n'aimait vraiment pas. Il ouvre la porte de l'infirmerie et fait entrer deux soldats.


"Emmenez-le en cellule et attachez-le bien face au mûr. Je vais lui faire passer son envie de se rebeller contre moi".


Les soldats font un salut militaire, prennent Lucky par les bras et le trainent jusqu'à l'extérieur, car il était toujours incapable de bouger. Alors que Nezumi allait les suivre, Vegapunk dit :
"Attendez! Vous n'allez pas lui faire de mal tout de même! Il ne se rend pas compte de ce qu'il fait"!

"Je crois qu'il s'en rend parfaitement compte au contraire!"


"Il n'est pas tout à fait fautif, il agit ainsi car à cause des souvenirs de Luffy, il a hérité de son caractère!"

"Raison de plus pour le dresser comme il le faut!"


"Le dresser? Lucky n'est pas un animal, c'est un être humain!"

"C'est un senshu, une arme humaine qui doit m'obéir et donc me respecter".


"Mais, j'ai pas finit de l'examiner!"

"Vous l'examinerez plus tard!"


Ne laissant pas plus Vegapunk protester, il suit les soldats et Lucky jusqu'aux cellules du navire. Là, les soldats enchainent Lucky au mur de sorte à ce qu'il soit face au mûr. Il tire sur ses chaîne en espérant les briser, mais n'y parvient pas, toujours affaiblit par la décharge bien qu'il ait retrouvé sa mobilité. En plus, les chaînes étaient trop courtes pour qu'il puisse se retourner. Nezumi prend un jouet et dit :
"Bon, je vais être clément et je te laisse une chance de t'excuser. Si tu refuses, ça ira très mal pour toi".

"Allez crevez! Je ne regrette rien du tout!"


"Grrr! Très bien, tu l'auras voulu!"


Nezumi commence alors à donner de violents coups de fouet à Lucky. Vu qu'il n'y était pas habitué, cela lui faisait très mal et il se met à hurler de douleur, tellement fort qu'on pouvait l'entendre de loin. Pendant une demi-heure au moins, Nezumi donnait des coups de fouet à Lucky. C'était les minutes les plus longues de sa courte vie. À la fin, son dos était complètement ensanglanté et Lucky se contentait de serrer les dents, trop fatigué pour crier. Nezumi finit par arrêter. Là, Lucky se tenait sur ses genoux et était essoufflé. Les soldats s'approchent et lui retirent ses chaines. Il se laisse alors tomber de tout son long au sol sous le regard impassible de Nezumi. Il s'approche de Lucky, s'accroupit et le tire par les cheveux pour le forcer à relever sa tête.


"J'ose espérer que ça te servira de leçon et que je n'aurais pas à recommencer".


"Vous...vous n'avez pas...pas le droit de faire ça".


"Ho que si, j'ai tout les droits sur toi, tout simplement, car tu m'appartiens et tu dois faire tout ce que je te demande".


"C'est...c'est pas vrai...Sen...senshu ou non...je...je reste un être humain".


"Pour le Gouvernement, tu es une arme avant tout".


"Je...je ne suis...pas une arme...j'ai des sentiments...des...des rêves et vous ne pourrez jamais me les enlever".


Nezumi lui donne un bon coup de poing à la figure avant de le lâcher, se redresser et quitter la cellule qu'il referme derrière lui. Il dit à l'intention des soldats :
"Comme punition pour son manque de respect, il restera enfermé ici jusqu'à nouvel ordre et sera privé de nourritures jusqu'à demain matin".

Il remarque alors la présence de Vegapunk qui a assisté à la scène sans pouvoir rien faire et il ne semblait vraiment pas content du traitement que Nezumi infligeait à son invention qu'il traite comme un esclave. Nezumi affiche un sourire narquois sur son visage et dit :
"Vous pouvez finir de l'examiner à présent. Vous pourrez prendre tout votre temps. Shishishi".

"Je doute que l'amiral commandante chef Gremory apprécie la manière dont vous traitez Lucky".

"Ho! Mais je ne compte pas la mettre au courant et vous avez intérêt de faire de même, sinon, j'informerais le Conseil des 5 Étoiles que vous avez créé un clone qui refuse de travailler pour la Marine et veut devenir un pirate et il y a des chances qu'ils cessent de financer vos recherches. Réfléchissez bien".


Il s'en va alors que Vegapunk entre dans la cellule de Lucky qui était toujours à terre, à demi-conscient. Doucement, il le tourne en disant :
"Mon dieu, il t'a bien amoché".

Lucky regarde en l'air, le regard vide et dit :
"Pour...pourquoi vous n'avez rien fait?"

Vegapunk est surpris par sa question et dit :
"Comment?"

"Pourquoi vous l'avez laissé faire? Pourquoi avez-vous laissé Nezumi me faire autant de mal? Pourquoi m'avoir créé pour que j'appartienne à ce type?"


"Je ne t'ai pas créé pour ça, mais pour que tu renforces la Marine et l'aide à arrêter des pirates dangereux".

"C'est sensé m'aider à aller mieux? Vous venez de confirmer ce que vient de dire Nezumi. Pour vous et tout le Gouvernement Mondial, je ne suis qu'une arme et rien d'autre et parce que vous m'avez créé pour ça, je n'ai le droit de ne rien faire d'autre..."


Lucky sert les poings et ajoute :
"Je ne suis pas libre...je n'ai pas le droit de faire ce que je veux de la vie...une vie d'outil...d'esclave...voilà ce que vous m'avez offert en me créant...J'aurais encore préféré ne pas exister dans ce cas-là".

Vegapunk baisse la tête et dit :
"Je suis vraiment désolé, Lucky".

"Je m'en fiche de vos excuses...Je vous déteste, vous, Nezumi, le Gouvernement entier...Je vous déteste tous".


Vegapunk était choqué par les paroles de Lucky. Non seulement car il ne s'attendait pas à ce qu'il le déteste lui également, alors que la veille encore il voulait le considérer comme son père avant de perdre la mémoire, mais aussi car il a déjà entendu des paroles similaires de la bouche de Rias elle-même, ce qui le perturbait un peu. Il baisse ensuite la tête, sort une sorte de gélule et dit :
"Je comprends ton ressentiment. Prend ceci, ça soignera tes blessures".

Lui fait avaler la gélule et Lucky sent la douleur s’atténuer. Il se redresse, tourne la tête et voit les marques des coups de fouet disparaître, ce qui le surprend.


"C'est une gélule que j'ai créé et qui accélère la cicatrisation, c'est tellement efficace qu'il ne reste plus de trace".

Lucky regarde Vegapunk d'un air impassible, croise ses bras et dit :
"Ça ne change rien du tout".

"Je le sais. Bon, écoute, j'aimerais te poser d'autres questions encore. Tu n'as pas le moindre souvenir d'une femme aux cheveux rouges?"

"Non, j'ai le souvenir d'un homme aux cheveux rouges, Shanks le Roux, il a sauvé Luffy de la noyade quand il était petit. Maintenant, laissez-moi, je veux être seul".


Ayant à présent conscience que les souvenirs qu'il avait n'étaient pas les siens, mais celui de Luffy, il n'en parle plus comme s'il était Luffy, mais bien comme son clone qui a hérité de ses souvenirs. Vegapunk sort de la cellule en soupirant et en disant :
"Très bien, je te laisse".

Il s'en va. À la fin de la journée, Lucky était à un coin de sa cellule, recroquevillé sur lui-même. Son ventre gargouillait très fort car il avait faim, n'ayant rien mangé depuis la veille au soir à cause des restrictions de Nezumi. Mais il essayait de tenir le coup, il ne voulait plus se montrer faible face à Nezumi et ce, malgré toutes les tortures qu'il avait subit, rien pour ne pas lui donner ce plaisir. Et dès qu'il en aura l'occasion, il partira loin, très loin, montera un équipage de pirates et partira en mer pour vivre libre et devenir le roi des pirates. Alors qu'il avait ces pensée, il entend du bruit. Il redresse sa tête et voit une main glisser une assiette remplie de viandes entourant un gros gigot de viande dans la cellule. Il avance pour voir de qui il s'agissait, mais cette personne s'en alla en courant. Il regarde l'assiette par terre alors, la prend, la regarde de tout les angles avant de se mettre à la manger à toute vitesse. Cela l'avait un peu rempli, mais pas assez malheureusement, ayant trop l'habitude de manger une grande quantité de nourriture. Malheureusement, il se doutait qu'il n'aurait rien de plus. Il allait dans un coin de sa cellule, s'y allonge et s'endort.

Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D Lucky
Membre
Capitaine des Menshuus
Expérience S-5.1
Le Senshu Fou
MembreCapitaine des MenshuusExpérience S-5.1Le Senshu Fou
avatar

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 04/07/2012

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 188.455.000 B
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   Lun 30 Nov - 8:10

Chapitre 11
Nouveau pouvoir

Un jour venait de passer depuis que Lucky avait perdu la mémoire qui été remplacée par celle de Luffy bien malgré lui. Rias n'avait pas tarder à rejoindre Marineford où elle s'est installée pour s'occuper des divers traitements administratifs comme les déclarations primes de pirates dangereux. Il y en avait beaucoup car, étant partie un peu plus d'une semaine, son travail avait pris du retard, mais maintenant, elle allait prendre tout son temps pour ça, pour l'aider à oublier. Par contre, ce qu'elle ne savait pas, c'est que l'existence de Lucky a été révélée aux hauts gradés de la Marine et est donc parvenue aux oreilles de Garp lui-même. Ce dernier avait donc quitté la base d'entrainement qu'il dirigeait pour se rendre à Marineford. Portant son masque de chien et accompagné par deux hommes, un aux cheveux blonds coiffés en arrière et portant des lunettes de soleil et un cheveux roses partant sur les côtés et encadrant son visage et avec des lunettes de vu sur le front, il avancé dans les couloirs avant d'entrer dans le bureau de l'amirale commandante chef de la Marine en trombe, à sa manière, en explosant la porte d'un coup de pied. Cela faisait voler toute la paperasse de Rias et la surprend sur le coup. Quand elle reconnu le grand héros de la Marine, elle se relève en affichant un air sévère sur son visage.

"Mais qu'est-ce que ça signifie Garp? Vous venez de bousiller mon travail! Je dois tout recommencer!"


"Vous préoccupez pas de la paperasse! Y a les secrétaires pour ça! Et je suis ici pour parler d'un problème familial qui nous oppose!"


Rias hausse un sourcil, ne comprenant pas ce qu'il voulait dire par là.


"Un problème familial? Mais de quoi parlez-vous!"


Garp frappe sur le bureau violemment avec son poing au point de la faire trembler. Apparemment, il a été renforcé pour faire face à ce genre de problème sinon elle aurait finit en morceaux.


"Ne vous moquez pas de moi! Je sais que vous avez ouvert un nouveau programme de senshu et que ce programme consiste à créer des clones et que vous avez cloné mon petit-fils adoré!"


Rias écarquille les yeux, surprise.


"Votre petit-fils?"


"Monkey D Luffy est MON petit-fils adoré! Comment avez-vous osé cloner mon petit-fils adoré sans m'en informer avant?!"


"Et bien, je n'en savais rien du tout, Garp. J'avoue ne pas avoir fait le lien".


Rias semblait totalement confuse devant cet homme qui était bien plus vieux qu'elle et qui était une véritable légende, au point d'en oublier que c'était elle sa supérieur. Mais elle se reprend assez vite en se rappelant se détail, affiche un air impassible et dit :
"Et puis pourquoi devrais-je me justifier? Je suis l'amirale commandante chef de la Marine et vous n'avez pas à me faire la leçon au sujet d'une décision que j'ai prise! Vous n'avez rien à dire sur cette décision! Elle ne vous concerne pas!"

"La ferme, gamine!"


Rias ne put s'empêcher de tressaillir quand il lui dit ça, lui rappelant qu'il était plus âgé qu'elle malgré leurs rangs.


"Si elle me concerne car il s'agit un peu de ma famille tout de même!"


Rias le regarde un moment avant de soupirer en s’asseyant, l'air fatiguée et lasse.


"Vous n'avez pas tort, j'avoue ne pas avoir assuré à m'appropriant via les laboratoires le sang d'un autre, même s'il s'agit d'un pirate. Mais nous espérions grâce à ce sang créer un puissant soldat pour le Marine. Votre petit-fils a montré tellement de force que l'obtention de ce sang a beaucoup intéressé Vegapunk pour ouvrir un nouveau projet de senshus".


Garp inspire un bon coup pour se calmer, s'assit à une chaise qui se trouvait là, croise ses bras et dit :
"Bon, voyons le bon côté des choses. Au moins, quitte à ce que je n'ai pas réussi à faire de mon petit-fils un fier soldat de la Marine, au moins, un double de lui pourra l'être à sa place".

Rias lui lance un regard sévère, se redresse et dit :
"Sa place n'est pas dans la Marine! Son destin est d'être un pirate, de fonder un équipage et vivre libre!"

Garp cligne plusieurs fois des yeux, ayant du mal à croire ce qu'il venait d'entendre de la part de sa chef.


"Heu...pardon?"


Rias réalise qu'elle venait de faire une gaffe et se rassit en baissant la tête.


"Ne faites pas attention à ce que je viens de dire".


"Heu...Est-ce que vous allez bien? Vous n'êtes pas dans votre état normal".


Rias garde la tête baissée, serrant les poings que ses cuisses.


"Lucky n'est pas considéré comme un soldat par le Gouvernement, il est considéré comme une arme, au même titre que les Pacifista".


Garp écarquille les yeux, choqué.


"Quoi? Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire?"


"C'est la vérité. Il n'est pas considéré comme une personne comme vous et moi et je trouve ça injuste. Je l'ai vu grandir...si vite...lui aussi a des rêves et des sentiments...mais le Gouvernement s'en moque...et ils me l'ont arraché sans que j'ai rien pu faire..."


Pendant qu'elle disait ces paroles, les lèvres de Rias tremblaient car elle tentait de retenir ses larmes qui commençaient à couler malgré eux et au bout d'un moment, elle cache son visage dans ses mains, pleurant à chaude larme. Garp était médusé par ce qu'il voyait car c'est la première fois qu'il Rias montrer ses émotions et, surtout, pleurer, il ne s'y attendait pas du tout. Il regarde ses deux hommes et leur dit :
"Laissez-nous seuls s'il vous plaît".

Ils hochent la tête, font un salut militaire et quittent la pièce. Le vieux Marine la regarde alors alors d'un air neutre avant de dire d'un ton calme :
"Bon, racontez-moi tout en détail".

Ainsi, durant des heures, Rias raconte à Garp tout ce qu'elle a vécu avec Garp. Quand elle décrivait l'insouciance dont faisait preuve Lucky, il éclatait de rire en disant :
"Ça, c'est tout mon gamin!"

Et quand elle parlait de sa séparation et tout ce qu'elle ressentait depuis, il éclatait en sanglot, trouvant cela triste. Quand Rias termine son récit, Garp croise ses bras, l'air songeur.


"Hmmm, donc, si je résume bien. Pour empêcher Nezumi de tuer Lucky, vous l'avez pris sous votre charge, l'avez éduqué pendant une semaine, vous y êtes attaché au point de le considérer comme votre fils et Nezumi a débarqué pour le reprendre et pour pas que vous ayez des ennuis, Lucky a accepter de le suivre. C'est bien ça?"


Rias, elle, avait la tête baissée et dit :
"Oui, c'est bien ça. Son rêve est de devenir roi des pirates".

Garp ne put s'empêcher de éclater de rire en entendant ça.


"Wahahahaha! Comme mon gamin! C'est pas son clone pour rien! Wahahahaha!"


Il arrête ensuite de rire et fait la moue quand il entend Rias continuer de parler.


"Je...je sais que je ne devrais pas l'encourager, mais tout ce que je veux c'est son bonheur et si être pirate le rend heureux, qu'il en soit ainsi. Je préfère ça plutôt qu'il reste sous la joug du Gouvernement".


Garp la regarde en montrant un grand sérieux.


"Hmmm, je ne pense pas être le mieux placé pour vous juger".


Rias relève la tête en le regardant, étonnée.


"Que voulez-vous dire?"


"J'ai, disons, élevé deux enfants en plus de mon petit-fils adoré que je n'aurais pas dû élever, voir même éliminer à la place, mais j'ai pas voulu car j'estimais qu'ils ne le méritaient pas et qu'ils n'avaient commis aucun crime. Je les ai donc élevé au côté de mon petit-fils".


Il affiche un immense sourire.


"Et même s'ils n'ont pas suivi la voie que je prévoyais pour eux, je n'ai pas le moindre regret. Mon petit-fils et eux sont les choses les plus précieuses à mes yeux. Ce sont mes petits trésors".


Rias affiche un faible sourire en baissant la tête, repensant à Lucky.


"Petit trésor...c'est comme ça que j'appelais Lucky".


Elle regarde Garp de nouveau.


"Sans vouloir être indiscrète, qui sont ces enfants dont vous me parlez? Je vous promets que ça restera entre nous et que je ne vous en tiendrez pas rigueur".


"Le premier est Portgas D Ace".


"Vous voulez dire Ace aux poings ardents?"


"Oui et il est également le fils de Gold Roger".


Rias écarquille les yeux, choquée.


"Quoi?! Mais je pensais que suite à une grande enquête il n'avait pas eu d'enfant au final?"


"Sa mère, Portgas D Rouge, pour protéger son enfant, a réussit à prolonger sa grossesse pendant 20 mois, ce qui fait que personne n'a fait le lien entre son enfant et Gold Roger car ils cherchaient un enfant né beaucoup plus tôt".


Rias n'en croyait pas ses oreilles, elle ne pensait pas qu'une telle chose soit possible. Mais d'un autre côté, en vu du fait que cette femme semblait être porteuse du D et qu'elle savait que les gens portant cet initial étaient capables de faire des choses incroyable, elle ne pouvait que le croire.


"Et le deuxième enfant?"


"La deuxième vous voulez dire, car il s'agit d'une fille, la petit dernière. Il s'agit de Ondine. J'avoue que, contrairement aux garçons, je l'ai traité comme une vraie petite princesse. Elle est la descendante de la famille royale du Royaume Oublié de part son père qui était l'ancien second des Révolutionnaires. J'ai été forcé par le Conseil des 5 Étoiles de l'éliminer lui et sa famille, mais je n'ai pu me résoudre de tuer Ondine que j'ai recueillit en secret. J'ai découvert qu'elle avait un grand frère, mais quand je l'ai retrouvé, il n'a pas voulu être élevé au côté de Ondine de peur de la mettre en danger et ni devenir un soldat de la Marine comme je lui ai proposé, les rendant en partie responsable de la mort de ses parents. Il n'avait pas tort, mais je ne lui ai jamais dit que c'est moi qui dirigeait l'opération".


Rias était interloquée, n'en croyant pas ses oreilles. Jamais de toute sa vie elle aurait pensé que ce grand défenseur de la justice ait pu faire une chose pareille. Élevé les enfants de criminels qu'il a éliminé et qui auraient dû être éliminés à leurs tours.


"Mais pourquoi avez-vous fait ça?"


"Je vous l'ai dit. Ils n'avaient commis aucun crimes, en plus de ça je pensais qu'ils n'avaient pas à payer pour leurs parents. Bon, je vais vous laisser".


Il se relève alors et se dirige vers la porte. Rias le regarde avant de dire :
"Merci".

Garp s'arrête alors et la regarde du coin de l'oeil.


"Merci de m'avoir écouté, cela m'a fait du bien de parler".


"De rien. Ho! Et faites comme si cette conversation n'avait pas lieu. J'ai pas envie d'avoir d'ennuis".


"Comptez sur moi".


Après ça, Garp quitte la pièce alors que Rias sort d'un de ses tiroirs la photo qu'ils ont fait le jour où Lucky est arrivé. Elle regarde Lucky avant de lever la tête.


"Lucky...je me demande ce que tu fais et ce que tu deviens en ce moment".


Du côté de Lucky, il était toujours enfermé dans une cellule du navire de Nezumi. Il avait finit par se réveiller et était recroquevillé sur lui-même, réfléchissant à un moyen pour sortir de là car il n'était pas question pour lui de rester plus longtemps enfermé et affamé. Soudain, il entend quelqu'un venir. Il relève la tête et voit à nouveau un plateau rempli de viandes être posé dans sa cellule et une silhouette qu'il ne parvient à identifier s'en aller, exactement comme la veille. Lucky s'approche alors des barreaux et cri :
"Hé! Attendez! Mais qui êtes-vous à la fin? Pourquoi vous faites ça?"

Il n'eut aucune réponse ni le moindre signe de cet inconnu qui avait disparu dans la pénombre de cette prison. Lucky se posait de plus en plus de questions au sujet de cet étrange homme. Il se demandait déjà qui il était, la raison pour laquelle il semblait vouloir l'aider en le nourrissant et surtout pourquoi il se cachait. Quoi que, là-dessus il avait un peu sa petite idée en tête. Il avait vu combien Nezumi pouvait se montrer cruel et cet homme devait craindre d'avoir des ennuis si on apprenait qu'il avait désobéit. Lucky ne put se retenir de lacher un soupir avant de prendre son assiette et de se mettre à manger. Il y avait tellement peu qu'il a terminé en quelques seconde, encore plus vite que d'habitude, sans oublier le fait quesa faim ne se calme pas du tout, au contraire, son ventre gargouillait toujours et c'était très désagréable. Il se rapproche des barreaux alors avant de crier :
"Hé! J'ai faim! Apportez-moi à manger!"

Là, il entend un soldat répondre en criant de loin :
"La ferme, senshu! C'est pas toi qui décide du moment où tu manges!"

Lucky n'aimait pas du tout comment il l'a appelé. Qu'est-ce que ça peut lui faire qu'il soit un senshu? Il reste tout de même humain.


"Hé! Je m'appelle Lucky d'abord! Et je mange quand je veux! Si vous ne m'apportez pas à manger, j'irais en chercher moi-même!"


"C'est ça! Faudrait déjà que tu sortes de ta cellule pour ça! Les senshus ne sont pas très malins!"


Là, Lucky commence à s'énerver, n'aimant vraiment pas la manière dont lui parlait ce type qui ne lui disait même pas les choses en face et qui prenait un malin plaisir à le rabaisser comme Nezumi. Il les poings alors.


"Tu vas voir de quoi il est capable le senshu et tu feras moins le malin!"


"Causes toujours, tu m'intéresses!"


Lucky se saisit de deux des barreaux avec ses mains et se met à tirer sur les côtés de toutes ses forces. Au début, rien ne se passe, ses tremblaient et ses sourcils froncèrent. Mais au bout d'un moment, les barreaux commençaient légèrement à s'arrondire. il force un peu plus et là, les barreaux se tordent carrément. Ainsi, il ouvre un petit passage juste assez grand pour qu'il passe entre les barreaux, ce qu'il fait avec un peu de difficultés car c'était vraiment étroit, mais il a quand même réussit à sortir. Le clone de Lucky regarde alors sa cellule avec un sourire satisfait sur son visage, met ses poings à sa taille et dit :
"Bon, ça c'est fait. Maintenant, je vais m'occuper de l'autre type".

Il commence à se diriger vers la sortie des cellules en faisant craquer ses poings et une fois derrière la porte, il donne un bon coup de poing qui explose la porte en plusieurs morceaux et projette le Marine charger de la surveillance au passage. Lucky sort alors pour se retrouver dans un couloir. Devant lui, à ses pieds, le Marine gisait au sol, inconscient.


"Bien fait pour toi. T'avais qu'à m'apporter à manger".


Lucky se met alors à parcourir le navire à la recherche des cuisines. Sentant la bonne odeur des plats qui mijotaient, il suite cette odeur jusqu'à finit par arriver dans la cuisine du navire. Voyant tout les plats mis à disposition sur une table, prêts à être servis, il se met à saliver avant de se mettre à tout dévorer à toute vitesse. Par contre, il n'a pas pensé à vérifier s'il était seul dans la pièce et il ne l'était pas, en effet. Quand il finit de manger, il tapote son ventre qui s'était arrondit en disant :
"Ha! Ça fait du bien! Je viens de manger à m'en exploser la panse!"

Puis, il entend un raclement de gorge, il regarde alors autour de lui, intrigué, et voit tout les cuisiniers le regarder et de façon peu sympathique.


"Sale vaurien! On a mis des heures à préparer ces plats et toi tu viens de tout avaler en quelques secondes! Attrapons-le, les gars!"


"Ho ho! J'ai l'impression que je vais avoir des ennuis!"


Il se met alors à courir dans les couloirs du navire en étant poursuivi par tout les cuisiniers qui agitaient des rouleaux à pâtisserie ou des couteaux de cuisine. Du coup, Lucky avait rapidement retrouvé la ligne. Pendant ce temps, Nezumi était dans son bureau en train de regarder quelque chose qui était dans un petit coffret et il semblait ravi car il affichait un mince sourire. Puis Vegapunk entre à l'intérieur sans prévenir. Là, Nezumi referme rapidement sont petit coffret et relève la tête pour regarder le scientifique d'un air sévère.


"Qu'est-ce que c'est que ces manières?! Vous pourriez frapper avant d'entrer! Ce n'est pas parce que j'ai accepté que vous veniez et que vous êtes le meilleur scientifique de la Marine que ça vous donne tout les droits!"


"Et vous, ce n'est pas parce que Lucky a été créé à votre demande et qu'il est sous votre responsabilité que ça vous donne le droit de le traiter comme vous le faites!"

"Quel est le rapport?"


"C'est tout simplement la raison de ma venu, bien qu'elle ne semble pas vous intéresser".

"En effet, mais je vous écoute tout de même".


"Je trouve scandaleux la manière dont vous traitez Lucky. Les Pacifista aussi sont considérés comme des armes humaines, mais contrairement à lui, il sont vides d'émotions et n'éprouvent pas la moindre sentiment humain. Ce sont de véritables machines contrairement à Lucky qui est humain. Et pourant, ils sont mieux traités que lui en ce moment. Si vous pensez que vous obtiendrez quelque chose de lui de cette manière, vous vous trompez. Tout ce que vous faites c'est attiser sa haine envers la Marine et le Gouvernement Mondial qu'il est sensé servir".

Nezumi ferme les yeux, sourit et dit :
"J'ai parfaitement conscience de tout ça et c'est pour ça que j'ai décidé de changer de méthode".

Vegapunk écarquille les yeux, surpris par ce soudain changement d'état d'esprit et se demande si ça ne cache pas quelque chose.


"Comment ça?"

"J'ai compris que je n'arriverais à rien par la force, alors je vais essayer la douceur en gagnant sa confiance pour avoir ce que je veux de lui".


"Vous avez bien conscience qu'il ne vous pardonnera pas facilement tout ce que vous lui avez fait?"

"C'est pour ça que j'ai préparé un petit cadeau pour lui pour redémarrer sur des bases saines".


"Ce serait bien aussi que vous le sortiez de sa cellule et lui fassiez apporter à manger".

"C'est justement ce que je vais faire à l'instant".


Le colonel se relève et ouvre la porte de con bureau et là, il voit lucky passer en courant, poursuivit par les cuisiniers. Il écarquille les yeux en voyant ça.


"Ha! Comment il est sorti de sa cellule celui-là?!"


"Il a peut-être tordu les barreaux".

"Impossible! Personne ne peut les tordre!"


"La vitrine de sa cuve était sensée être incassable et il l'a brisé. N'oubliez pas que je l'ai doté d'une force supérieure à celle d'un humain normal".

"C'est ce qu'on va voir!"


Nezumi sort de sa poche un escargophone et dit :
"Soldats! Allez dans les cellules du navire et dites-moi dans quel était est celle de Lucky!"

"À vos ordres!"


Cinq soldats volontaires courent alors dans les couloirs et se rendent vers les cellules. Là, ils trouvent le garde inconscient et la porte détruite. Alors que deux d'entre eux s'occupent du blessé, les trois autres entrent et voient les barreaux de la cellule de Lucky tordues. Ils contactent alors le colonel Nezumi pour faire leur rapport.


"Colonel, nous sommes sur place. Lucky a réussi à s'échapper. Les barreaux de sa cellule sont tordues et la porte est détruite".


"Quoi?!"


Nezumi n'en croyait pas ses oreilles. Il avait vraiment sous-estimé la force de ce senshu. Heureusement, il avait trouvé un moyen pour pouvoir le maîtriser en cas de problème, mais il devait le retrouver avant afin de lui donner son cadeau. Il se reprend quand le soldat s'adresse à nouveau à lui grâce à l'escargophone.


"Colonel, nous attendons vos ordres".


"Retournez à vos postes, je vais régler ça".


"À vos ordres!"


Nezumi raccroche et range l'appareil. Là, Vegapunk dit :
"Vous voyez? Je vous l'avais dit qu'il avait tordu les barreaux".

"La ferme! Pas la peine d'en rajouter!"


"Qu'allez-vous faire maintenant?"

"Je vais retrouver ce maudit senshu qui commence vraiment à m'énerver!"


Nezumi commence à parcourir les couloirs suivit par Vegapunk qui ne disait rien. Au bout d'un moment, Lucky arrive de nulle part en courant, toujours poursuivit par les cuisiniers et il se cogne contre Nezumi. Tout deux tombent par terre sur les fesses avant de se regarder. Lucky affiche un regard haineux en voyant Nezumi.


"Vous!"


Nezumi se relève, en colère, et fait relever Lucky en lui tirant les cheveux. Lucky serre des dents car ça lui faisait mal.


"Sale vaurien! Je commence à en avoir marre de tes bêtises! Tu en fais tout les jours!"


"Si vous avez tant que ça marre de moi, vous n'avez qu'à me laisser partir! Je vous ai déjà dit que je ne voulais pas faire partie de la Marine, mais devenir le roi des pirates!"


"C'est pas toi qui décide, mais moi! Tu es l'Expérience S-5.1 et tu as été créé pour m'obéir!"


"Ouai, bah justement! Vous voulez que je fasse uniquement ce que vous voulez et vous vous fichez de que moi je veux!"


"Tu n'es qu'un sale ingrat! C'est grâce à moi que tu existes!"


"Et bien j'aurais préféré ne pas exister!"


"Grr! Je vais t'en coller une, tu vas voir!"


Nezumi s'apprête à frapper Lucky, mais stoppe son geste quand Vegapunk se racle la gorge. Il se tourne vers lui alors.


"Je croyais que vous alliez être plus gentils avec Lucky?"

Lucky hausse un sourcil, se demandant de quoi il parle. Nezumi inspire alors un bon coup pour se calmer tant bien que mal avant de dire :
"Oui, c'est vrai".

Il lâche Lucky alors et le clone se frotte la tête car il devait avouer que ça faisait mal qu'on lui tire les cheveux comme ça, surtout qu'il n'était habitué. Il regarde Nezumi d'un air sévère en espérant savoir ce qu'il se passe et aussi ce qu'il mijotait car il ne croyait pas une seconde qu'il voulait être gentil avec lui, surtout après l'avoir engueulé et être sur le point de le frapper à nouveau il y a quelques secondes à peine. Nezumi le fixe de toute sa hauteur en mettant ses mains derrière lui et se demandant comment il allait faire pour se montrer gentil envers ce senshu qui n'arrêtait pas de l'énerver par son attitude et ne savait pas s'il allait y arriver.


"Désolé, Lucky, je pense m'être un peu emporté".


"Un peu? C'est une blague j'espère?! Vous étiez prêt à me frapper il n'y a même pas une minute!"


Nezumi se crispe alors, se retenant de le corriger. C'était plus difficile que ce qu'il pensait. Un des cuisiniers s'approche et dit :
"Colonel, vous tombez bien. Ce sale gamin a mangé tout les plats que nous avons préparé pour le repas".

Nezumi écarquille les yeux, choqué.


"Quoi?! Il n'a rien laissé du tout?!"


"Non, nous ne savons pas comment on va nourrir nos hommes".


"Argh! Le sale petit..."


Il allait se saisir de Lucky par les cheveux en le traitant  de "sale petit morveux", il s'est rétracté au dernier moment, s'est saisit de sa joue pour la pincer et affiche un sourire niais sur son visage en disant avec une fausse voix taquine :
"Coquin! Tu avais faim, c'est ça? Tu aurais dû demander!"

Lucky repousse sa main avant de masser sa joue, car il n'a pas aimé le pincement, et répond :
"Je l'ai fait, mais on n'a pas voulu m'en apporter!"

"Normal, nous gardions tout pour une réception à ton honneur".


Lucky écarquille les les yeux alors, surpris, ayant du mal à croire ce qu'il venait d'entendre. Le cuisinier qui avait parlé toute à l'heure dit alors :
"Mais Colonel, ce n'est pas..."

Il allait dire ce n'était pas vrai, mais Nezumi lui lance un regard menaçant pour l'inciter à se taire, il se tut alors en ravalant sa salive.


"Dégagez vous!"


Les cuisiniers s'en vont alors sans tarder alors que Lucky était toujours aussi surpris.


"Hein?! C'est quoi cette histoire?!"


"Et bien, je reconnais avoir été dure avec toi depuis que je t'ai pris avec moi et je voulais me faire pardonner en te préparant un bon repas. Mais je vois que tu as tout mangé sans partager avec les autres".


Lucky commençait un peu à se sentir mal. Nezumi avait fait un effort pour lui faire plaisir et il n'avait pas été très gentil. Il baisse la tête, honteux.


"Désolé".


Nezumi était surpris de le voir s'excuser de lui-même sans qu'il n'ait eu à le lui demander. On dirait que son plan commençait à porter ses fruits. Il affiche un sourire satisfait sur son visage et dit :
"Voyons, ce n'est rien. C'est en partie de ma faute. Si je ne t'avais pas privé de nourriture, tu n'aurais pas cherché de quoi manger. Bon, n'en parlons plus et repartons du bon pied. Tiens, c'est un petit cadeau pour toi".

Nezumi lui tend son petit coffret qu'il regardait un peu plus tôt dans son bureau. Lucky le regarde en haussant un sourcil, intrigué, avant de le prendre avec ses mains hésitantes et de le regarder de tout les côtés, méfiant.


"Bah alors? Ouvre-le".


Lucky arrête et l'ouvre. Il voit alors un étrange fruit blanc avec des motifs en spirales. Étrangement, il avait l'impression d'avoir déjà vu se fruit quelque part. Vegapunk, lui, savait de quoi il s'agissait et il était surpris.


"Mais c'est..."

"C'est quoi?"


"Un fruit. Ne fais pas ton timide, tu peux le manger. Tu dois bien avoir un petit creux, non?"


"C'est vrai, j'ai encore un peu faim. Bon, d'accord, je le mange".


"Non! Lucky!"

Vegapunk voulait empêcher Lucky de manger ce fruit, mais il l'avait déjà mis dans la bouche et mangé. Ce fruit avait un goût horrible, mais il se force à l'avaler entièrement pour ne pas vexer Nezumi car c'était son cadeau tout de même. Il ne put par contre pas s'empêcher d'afficher une grimace de dégoût.


"Heu...je sais que vous aviez de bonnes intentions en m'offrant ça, mais c'était vraiment pas bon".


"Lucky, tu n'aurais jamais dû manger ce fruit".

"Pourquoi?"


"Parce que c'est un fruit de l'ange".


"Un fruit de l'ange? C'est quoi ça?"

"C'est comme un fruit du démon, mais d'une couleur différente. Tu vas te découvrir un pouvoir, mais tu ne pourras plus nager et tu perdras tes forces au contact avec le granit marin".

Lucky écarquille les yeux.


"Quoi?!"


Puis, il croise ses bras en penchant sa tête sur le côté et en haussant un sourcil, ne sachant pas ce qu'était le granit marin.


"Heu...c'est quoi le granit marin?"


"Un métal très résistant que j'ai découvert  et qui émet la même énergie que la mer. Si tu entres en contact avec ce métal, tu seras dans l'incapacité d'utiliser tes pouvoirs et tu perdras toutes tes forces".

Lucky regarde Nezumi et demande :
"Mais pourquoi vous m'avez fait manger ce fruit?"

"Il se trouve que ce fruit est le double du fruit qu'a mangé Luffy. Hier, tu semblais préoccupé par le fait de ne plus pouvoir étirer tes membre et trouvant se fruit, j'ai pensé à toi. tu dois déjà avoir tes pouvoir, tu peux les essayer dehors si tu veux. Allons sur le pont".


En écoutant toutes ces explications, Lucky commençait à comprendre pourquoi ce fruit lui était familier. Ce fruit de l'ange ressemblait beaucoup au fruit du démon que Luffy a mangé quand il était petit, à la différence qu'il était blanc. Quoi qu'il en soit, Lucky Suit Nezumi sur le pont. Là, Lucky regarde ses bras, en plie un pour lui faire prendre de l'élan comme le fait Luffy. Après d'être mis en place de manière, Lucky tend vivement son bras qui s'allonge. Il écarquille les yeux, surpris. Il avait beau avoir les souvenirs de Luffy qui était capable de faire pareil, c'était une sensation bizarre, mais agréable en même temps car il se sentait revivre en possédant ce pouvoir, se moquant des inconvénients. Peut-être que c'était à cause des souvenirs de Luffy, cela lui donnait l'impression de retrouver ses pouvoirs, alors qu'il n'en a jamais eu à la base. Lucky raccourci son bras avant de regarder ses mains en étant troublé. Puis, il affiche un immense sourire, allonge son bras pour envoyer sa main en l'air, et attrape le mât du navire. Il se balance alors avant d'allonger son deuxième bras pour se saisir du deuxième mât et ceci en criant : "Youpiiiiiiiiiiiiiii!"

Il se balance ainsi de mât en mât en faisant diverse acrobaties tout en riant sous le regard de Nezumi qui affiche un sourire satisfait alors que Vegapunk lançait un regard aiguë vers le colonel. Au bout d'un moment, Lucky arrête de se balancer, lâche le mât et atterrit sur le pont en raccourcissant ses bras tout en souriant de toutes ses dents.

"Ha! Je me sens beaucoup  mieux comme ça! Je me sens revivre!"

Il regarde Nezumi et dit : "Bah, vous voyez? Quand vous voulez vous êtes sympas. Bon, j'ai faim. On mange?"

Nezumi se crispe alors en l'entendant lui parler avec une telle familiarité. Il était pas question pour lui de le gâter comme le faisait Rias, ça c'est certain. Cependant, il se retient de le frapper pour essayer de gagner sa confiance encore.

"Avant, tu dois un peu travailler. Après l'effort, le réconfort".

Il lui lance alors un balai avec lequel Lucky se mettait à jongler avec car il l'avait mal attrapé et la balai finit par tomber sur sa tête, ce qui lui fait faire une grimace de douleur car ça faisait mal. Il se frotte la tête avant de prendre le balai en haussant un sourcil.

"Je suis sensé faire quoi avec ce truc?"

"Nettoyer le navire".

"Quoi? Mais je peux pas, j'ai faim".

"Fais un petit effort. Je veux bien être gentil, mais tu n'es pas là pour rien faire. Tu es là pour travailler".

Lucky affiche un regard sévère et dit : "Je vous ai déjà dit que je ne veux pas travailler pour la Marine, mais devenir roi des pirates".

Nezumi se crispe, se retenant de lui en coller une, inspire un bon coup pour essayer de conserver son calme et dit : "Mais en attendant, tu es sur mon navire et il est normal que tu contribues un peu à son bon fonctionnement".

Lucky fait la moue.

"Mais j'ai faim".

"Bon, si tu termines ce que je te demande, tu auras à manger".

Le visage de Lucky s'illumine alors : "Vraiment?

"Oui".

"D'accord alors".

Il prend alors le balais et court dans tout les sens sur le navire et dans le navire pour le nettoyer fond en comble à une vitesse impressionnante. Alors que Nezumi allait se rendre à son bureau, Lucky se positionne juste devant lui et se tenant bien droit comme un piquet et en affichant un immense sourire.

"Voilà, j'ai fini".

Nezumi écarquille les yeux alors, surpris.

"Quoi?! Déjà?!"

Lucky sourit de toutes ses dents.


"Oui, je peux manger maintenant?"


"Heu...je vais te faire préparer quelque chose".


Nezumi se rend vers les cuisines et dit :
"Bonjour, pouvez-vous préparer une autre fournée de nourriture? Lucky a faim".

Les cuisiniers semblaient choqués par ce qu'ils entendaient.


"C'est une blague? Il a mangé une grande quantité de nourriture déjà!"


"Lucky semble avoir beaucoup d'appétit".


"Les soldats aussi ont besoin de manger. Pourquoi céder à tout ses caprices à ce senshus inutile?"


De son côté, Lucky ne voulait pas attendre trop et pense être servi plus rapidement en étant sur place dans la cuisine. Du coup, il s'y rend et s'arrête derrière la porte en entendant les cuisiniers râler sur le fait que Nezumi lui cédait tout. Du coup, il ne rentre pas pour écouter la suite de la conversation car c'est vrai que ce changement soudain d'attitude était bizarre et il pense en savoir un peu plus ainsi. Nezumi s'énerve.

"La ferme! J'ai une bonne raison pour faire ça! Ce crétin est particulièrement réfractaire à toute forme de discipline et refuse de m'obéir! J'ai beau le corriger, il continue avec cette idée stupide de devenir roi des pirates! J'essaie donc de gagner sa confiance pour le pousser à se rallier à la Marine et qu'il fasse ce que j'attend de lui, chasser les pirates et m'aider à me venger de ce maudit chapeau de paille!"


En entendant ça, Lucky affiche un air choqué sur le coup avant de serrer les poings, la colère montant en lui. En réalité, ce type avait demandé sa création par pure égoïsme, par désire de vengeance. Il se demandait ce qui était le pire, être créé pour renforcer la Marine ou pour servir les ambitions de ce sale type. Que ce soit l'un ou l'autre, il refusait cette vie qu'on lui imposait et il allait lui faire comprendre à sa manière. Il donne un violent coup de pied à la porte qui explose en plusieurs morceaux sous les regards surpris de Nezumi et des cuisiniers.


"Lucky? Tu es là depuis longtemps?"


Lucky lance un regard noir à Nezumi qui dégluti, effrayé.


"Je suppose que cette question veut dire en réalité si j'ai tout entendu. Et bien oui, j'ai tout entendu".


Nezumi n'aimait pas du tout ça, mais il tente de garder son calme comme il le pouvait.


"Et alors? Qu'est-ce que ça fait?"


"Alors vous m'avez menti! Vous n'avez jamais eu le moindre regret pour ce que vous m'avez fait! Vous avez juste cherché à me manipuler! Vous voulez me pousser à vous aider de vous venger de Luffy! Vous avez demandé ma création dans ce seul but! Pas pour renforcer la Marine! Vous voulez m'utiliser par égoïsme! Vous vous fichez de moi et de ce que je ressens!"


Là, Nezumi n'en pouvait plus, il n'était plus question pour lui de se montrer gentil. De toute manière, ça ne servait plus à rien d'essayer de faire bonne figure devant cette expérience ratée.


"Tu t'attendais à quoi, stupide senshu? Tu penses vraiment que j'éprouve la moindre sympathie pour toi? Qui pourrait tenir à quelqu'un d'aussi insignifiant que toi? Tu n'es qu'une expérience ratée. J'aurais pu t'éliminer et me débarrasser de toi, mais je t'ai pris avec moi contrairement à ce que d'autres auraient fait à ma place. Au lieu de me mépriser, tu devrais me vénérer et me remercier pour tout ce que j'ai fait pour toi. Avec un autre membre de la Marine, tu serais mort depuis longtemps et tu ne te feras jamais une place dans la piraterie car tu as été créé pour détruire les pirates. Ton seul avenir, c'est moi".


La colère de Lucky monte encore plus en entendant tout ça. Il s'approche du colonel et lui donne un bon coup de poing à la figure qui l'envoie valser dans le décor. Le clone se redresse ensuite et lance un regard remplie de haine à Nezumi.


"Vous n'êtes qu'un enfoiré qui veut contrôler ma vie! Je deviendrais pirate, le roi des pirates! Et on me considèrera comme une personne à part entière! Mon avenir appartient à moi et à moi seul!"


Nezumi se relève, aidé par les cuisiniers, regarde Lucky sévèrement.


"Ainsi donc, tu as décidé de ne pas faire ce que je te demande?"


"Plutôt mourir! Je veux vivre libre!"


"Et bien dans ce cas, c'est fini d'être gentil! Soldats!"


Des soldats arrivent en encerclant Lucky. Ce dernier ne se laisse pas impressionné, n'ayant pas peur d'eux. Les soldats se mettent ensuite à lui tirer dessus, mais elles rebondissent et frappent des soldats qui tombent à terre.


"Utilisez le granit marin!"


Un des soldats tirent sur Lucky et il se déplie alors un filet qui l'attrape. Il se débat un moment avant d'être pris d'une soudaine fatigue, sentent ses forces se vider.


"Que...qu'est-ce qui m'arrive?"


Nezumi s'approche de lui et lui donne un violent coup de pied au visage qui fait s'étaler au Lucky.


"Prend ça, sale expérience ratée!"


Il lui donne plein de coups de pied au ventre, profitant de sa faiblesse et de son incapacité à se défendre. Lucky serre des dents tellement il avait mal. Au bout de 10 minutes, Nezumi stoppe son mauvais traitement et tire Lucky par les cheveux en sortant de la cuisine et en se dirigeant vers les cellules. Il retire le filet avant de jeter Lucky dans une cellule où il l'y enferme. Lucky toussote un peu avant de parvenir à se relever, de lancer un regard haineux à Nezumi en montrant ses dents, menaçant, et de s'approcher rapidement des barreaux dont il se saisit pour essayer de les tordre comme il l'avait fait pour se libérer un peu plus tôt, mais il se vide de ses forces à son contact et se laisse tomber sur ses genoux, n'ayant plus la force de se tenir debout.


"Laisse tomber, c'est du granit marin, ça possède les mêmes propriétés que l'eau, cela vide les forces des utilisateurs de fruits et les privent de leur pouvoirs".


Nezumi affiche un sourire mauvais sur son visage.


"Pourquoi crois-tu que je t'ai fait mangé ce fruit?"


Lucky comprenait mieux maintenant, il ne lui a pas fait mangé ce fruit juste pour qu'il possède les mêmes pouvoirs que Luffy, c'est aussi pour qu'il dispose de ses faiblesses et le maîtriser ainsi. Lucky relâche les barreaux et dit :
"Espèce...espèce d'ordure".

"Je ne te permets pas de m'insulter. À présent, c'est finit d'être gentil. Cette cellule sera ta nouvelle chambre et en plus de ça, tu mangeras pareil que tout le monde et au moindre écart de conduite, tu seras corrigé comme il se doit".


"Dès que j'en aurais l'occasion, je partirais pour vivre libre".


"Certainement pas et je vais faire en sorte que supprimer la notion de liberté de ton vocabulaire. Tu es à moi et pour toujours, ta marque en est la preuve".


Lucky regarde sa marque sur son bras avant de détourner la tête en se retenant de pleurer car il ne voulait pas montrer la moindre faiblesse devant Nezumi. Ce dernier tourne les talons et quitte la pièce. Dans les couloirs, Vegapunk vient le voir, énervé.


"Qu'est-ce que c'est que ce cirque? Vous avez dit que vous serez plus gentil avec Lucky et vous n'en faites rien! D'abord vous le mettez en danger sa vie en lui faisant manger un fruit sans savoir s'il pouvait résister à la puissance d'un fruit ou si ça aurait un mauvais effet sur son organisme! Ensuite vous le frappez et enfin vous l'enfermez à nouveau!"

"Vous n'avez qu'à vous en prendre qu'à vous-même! Vous deviez créer un soldat ultime qui devait travailler pour le gouvernement et au lieu de ça, vous avez créé un imbécile qui veut devenir roi des pirates! J'ai essayé de me montrer gentil et il s'est montré ingrat! C'est terminé maintenant! Je ne me montrerais plus du tout gentil avec lui et demain je vais faire part à l'amirale commandante chef des défaillances de Lucky!"


Il s'en va alors.


Extrait du journal de Vegapunk intitulé "Expérience S-5.1 dit Lucky" :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expérience S-5.1 dit Lucky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expérience S-5.1 dit Lucky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» coca (c)ola ! [fini]
» [Laddy]Win 32 trojan-gen Other
» Demande d'un kit & Signature pour Morweën svp. [kimel']
» Lucky'
» Monkey D Lucky, l'Héritier du Châpeau de Paille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece RPG :: Avant-tout :: Fiches :: Fragments d'Histoire-
Sauter vers: