AccueilRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le journal d'une Amazone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tissia Tereva
Membre
Seconde Musicienne des Whites Beards
Tissy
MembreSeconde Musicienne des Whites BeardsTissy
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 23
Localisation : Avec Ace ~(♥)O(♥)~
Date d'inscription : 18/09/2015

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 2 005
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Le journal d'une Amazone    Mar 1 Mar - 23:01

CHAPITRE I: La Rencontre 



C'était par une matinée ensoleillé,que je me réveillais dans ma case. Je m'étirais doucement en me tournant du côté où les rayons du soleil rentrait par la fenêtre. Je levais vite mon coude pour cacher mes yeux du soleil en poussant un petit gémissement. Allongée, je pensais à ce que j'allais bien pourvoir faire aujourd'hui. Déjà, aller prendre un petit déjeuner chez Nyon, ma mère adoptive, remplacement ma mère biologique, morte à ma naissance. Puis je devrais surement chasser avec ma meilleure amie. En me levant doucement, je baillais en m'étirant  à nouveau, les nuits sur un lit de Kujas, sont difficile, mais j'ai pris l'habitude. Je sortais donc de ma case, et me dirigeait vers la maison de Nyon. Je devais traverser la forêt, car elle habitait en dehors du village. Je me rendais donc chez elle, sous ma forme de panthère pour courir assez vite. Sur le chemin, je passais devant la cascade, tiens il faudra que je me lave après! 

Quelque minute plus tard, j'arrivais chez ma mère. Elle était en terrasse,  journal dans la main, avec le petit déjeuner prêt sur table. 

Bonjour Maman.

Nyon leva la tête et me sourit:


Bonjour Tissia, bien dormis? 

Tout en m'installant à table, je lui répondis: 

Oui très bien! 

Parfait, sers toi, c'est déjà prêt. 

Merci!  répondais-je en ayant attraper une tartine à la confiture de baies. Je la mettais dans ma bouche pour pouvoir me servir en thé, le meilleur que j'ai pus goûter, celui de Nyon était un délice! Elle prenait toute sorte de plante de l'île et en faisait un parfait mélange. Je m'avalais en deux seconde quinze ma tartine , et prit ma tasse de thé encore les mains. Je regardais Nyon, comme à son habitude, lisait le journal. 


Quoi de beau ajourd'hui?? 

Oh rien de spécial, des nouvelles mises à prix des pirates, la marine qui essayer de chopper des pirates, la routine..  

J'aimerais bien rejoindre l'équipage de l'impératrice ! Dis-je rêveuse. 

Nyon, posa le journal sur la table et ferme les yeux: 


Ne te fais pas d'illusion ma petite, tu n'es pas assez forte pour rejoindre cette équipage, tu connais Boa. 


Oui je sais... répondais-je en soupirant.

Je posais mes pieds sur ma chaise en pliant les jambes et en m'adossant au dossier de la chaise tout en tenant la tasse entre mes mains. J'aimerais tellement rejoindre cette équipage, partir voyager sur les mers. Rester ici toute ma vie, rien que d'y penser, ça me faisait déprimer. Un soupire sortit de ma bouche et je buvais mon thé en silence. Nyon se servait aussi en thé tandis que son serpent s'approchait de moi, je tournais donc la tête vers l'animal et lui sourit en lui caressant la tête. Le serpent aimait ça et se laissait faire en souriant. D'un coup, une voix familière me fit tourner la tête vers la forêt, c'était Margareth. Je la saluais et buvais vite mon thé avant de la rejoindre. Je remercias Nyon pour le petit déjeuner et lui précisa que je repasserais dans la journée. Elle acquise d'un simple hochement de tête. Margareth et moi, courrons dans la foret, grimpait dans les arbres. C'était un petit rituel entre amie, histoire de s'amuser un peu. J'adorais sauter d'arbre en arbre,de branche en branche jusqu’à arrivé à la cascade. Nous grimpons la falaise pour pourvoir sauter du haut de la cascade. Arrivée en haut, je pris toujours le temps de regardais la mer, je trouvais cela tellement magnifique, elle me faisait rêver, rêver de voyage sur ces eaux bleues. 

Puis Margareth me sorti de ma rêverie en me signalant qu'elle allait sauter. Je la regardais et lui prit la main pour sauter en criant "Youhou". Ya pas à dire, cette sensation de voler, c'est un pur bonheur. Nous atterrions dans l'eau, nageant un peu et sorti de l'eau, je regardais Margareth sortir de l'eau comme une sirène, en jetant ces cheveux en arrière. Elle avait tellement les cheveux longs que le rendu était sublime. Puis nous nous amusons dans l'eau, à s'éclaboussait, nager etc.   Après notre petit amusement, nous nous rendons sous la chute d'eau pour nous laver. Quelque minute plus tard, nous sortons de l'eau  et alla s'exposer au soleil, près de la mer. Je connaissais un coin où on pouvait profiter du soleil et de la vue sur la mer. J'arrivais la première sur les lieux et me coucha aussitôt sur le dos en fermant les yeux pour laisser le soleil se posait sensuellement sur moi. Mais je regardais mon amie qui ne fit pas comme moi, mais s'approchait plus vers la mer. Je me redressais en penchant la tête et lui demanda: 



Un problème??

Margareth tendit son doigt vers la plage:

Des pirates sont sur l'île. 

D'un coup, je bondis sur mes pieds pour voir. Effectivement des pirates sont amarrés sur l'île. Il fallait à tout prix prévenir les autres et faire une chasse à l'homme. Je regardais Margareth et lui dit: 

Va prévenir les filles, je me charge de les chasser. 

Margareth hocha la tête, et part en courant vers le village tandis que mou, je pris l'apparence de panthère avant de courir aussi dans la forêt,en reniflant sol et air, pour détecter la présence des hommes. Ils sont pénibles, ils savaient qu'ils n'ont pas le droit de venir ici, mais ils insistent. J'étais sur la piste d'un homme, essayant d'être la plus discrète possible, je comptais bien le retrouver et lui sauter dessus pour pouvoir le capturer. Dans un silence extrême, je me déplaçais  en veillant à ne pas faire bouger les feuilles pour marcher sur une branche pour attirer ma présence. L'odeur était de plus en plus forte, j'arrivais enfin à rattraper l'homme vu qu'il était devant moi. Je m'étant sur à plat ventre sur le sol, je l'observais. Il cherchait sa direction, de dos, habillé d'un simple chapeau et d'un short, avec un tatouage dans le dos.Je m'approchais doucement en le regardant toujours. J'étais à quelque centimètre de lui, qu'il se retourne et me voit. En un quart de seconde, je lui sautais dessus, le faisant tombé sur le dos. J'étais sur lui, les pattes avant à côté de sa tête et le regardais en montrant les dents pour montrer que j'étais pas contente qu'il soit sur mon île. Mais, d'un coup, sans savoir pourquoi, j'arrêtais de grognait, je fixais ces yeux en silence, et je sentis comme un flux de chaleur monter en moi. L'homme, surpris, me fixait silencieusement. Je n'arrivait plus à éloigner mon regard du sien. C'était comme si j'étais envoûter. Je sentis mes joues devenir chaudes et rouges, puis me laissait peu à peu reprendre ma forme humaine. L'homme sourit doucement en me voyant rougir.  Mon cœur battait fort,jusqu'à l'entendre dans mon oreilles. Je ne savais pas du tout ce qu'il m'arrivait, j'avais plus cette rage, ni la force et l'envie de l'attraper,de le tuer. Je me contenta de le regarder en silence et je baissais le regard sur son torse musclé. J'avais une envie irrésistible de toucher son torse, ,mais au moment où j'avais levé la main, les filles arrivaient en courant, et s'approchait de nous: 

Ha bien joué Tissia, t'es vraiment la meilleure dans ce domaine. 

Je me levais donc, en silence pour laisser les filles l'embarquait au village. Pendant tout le chemin, j'avais que le regard fixé sur lui. Pourquoi je suis dans cette état, je ne suis pas comme ça en générale, quand j'attrape un visiteur indésirable. Non je ne comprenais pas ce qu'il s'est passé. J'écoutais les filles rire en disant qu'elles allaient le tuer ce soir. Et, à ces mots, je m'exclamait d'un grand non. Les filles se retourne, et gêné je réponds. 

Euuh...bah... bah.. on devrait attendre le retour de Boa! Elle saura ce qu'il faut faire de lui. 

Mais elle revient dans une semaine Tissy. 

D'après Nyon, son retour sera dans quelque jours, normalement. 

Bon d'accord, on le mettra en cage alors. 

Involontairement, je souriais. Je ne savais pas pourquoi d'ailleurs, ni pourquoi j'avais mentis sur le retour de Boa, Nyon ne m'avait rien dit  du tout à son sujet. Je ne comprenais vraiment pas ce qu'il m'arrivait. Je devais en parler à Nyon, elle a déjà eu affaire avec les hommes, peut être qu'elle pourra me dire ce qu'il se passe. En attendant, je continuais de suivre les filles jusqu'au village, et les observais le mettre en cage. Cela me fit de la peine en le voyant derrière les barreaux. Je restais planter là, à le regarder, les larmes presque au bords des yeux. Margareth s'approchait de moi en riant: 

Je vais allée voir si ces amis ne se promenaient pas sur l'île... Euh Tissia ça va ? 


Oui oui, t'en fais pas, j'ai juste un petit coup de barre. 

Bah va te reposer alors. dit-elle avant de partir vers la forêt. 

Je la regardais partir en silence et me dirigeais vers la maison de Nyon. Cette état m'inquiétais fortement, jamais j'éprouvais de la pitié pour un homme, que je me montrais pas aussi féroce. Je devais avoir le coeur nette! Je me mis donc à courir vers la maison de Nyon, aussi vite que je pouvais. Et à peine je suis arrivée chez elle, elle se retourna vers moi, avec son arrosoir en main, elle pencha la tête   et me demanda. 

Que ce passe t-il, tu fais une de ces têtes. 

Je la regardais et m'éventait. 

Je me sens pas bien. 

Nyon appela son serpent pour me faire une canne afin de me faire asseoir sur les marche de la maison. Elle se posta devant moi et me fixa. 

Qu'est ce qu'il t'arrive? 

Je ferma les yeux un moment puis les ouvra après avoir souffler. 

Je ne sais pas justement, des pirates sont sur île... j'en est choppé un mais, je ne sais pas comment ni pourquoi, je n'étais pas comme d'habitude face à lui.. 

Nyon croisa les bras en faisant la moue. 

Mmh, c'est rien ça va passer. 

Je penchais la tête en la regardant, elle l'avait sur un drôle de ton, comme si elle ne voulait pas me dire la vérité. Elle alla donc me chercher un verre de thé, que je bus d'une traite, et ajouta.


Elles ont prévu de le tuer quand ? 


Dans une semaine, à l'arrivé de Boa. 


Si tard que ça ?? 


Bah.. disais je en me roulant une mèche de cheveux c'est moi qui à voulu repousser sa dernière heure, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs, c'est sorti comme ça. 

De nouveau Nyon faisait la moue

Je vois. En tout les cas, évite tout contact avec lui, laisse les filles géraient ça. 


Mais pourquoi?? 


Tu n'es pas en charge de t'occuper de ça de toute façon. 


Je vois oui. 

Je posais le verre à côté de moi, puis parti vers le village après avoir remercier ma mère de ces conseils. C'était pour moi la voix de la sagesse. Mais dès que je retournais au village, de nouveau mon cœur battait de plus en plus fort, et la cage était au plein milieu du village, je détournais le regard pour faire comme ce qu'avait dit Nyon. Mais c'était plus fort que moi, je le regardais à nouveau. Je courais à la fontaine pour me rafraîchir car j'avais encore une fois les joues toutes chaude. J'allais ensuite dans ma maison pour dormir un peu, en espérant que ça ira mieux après. 

La nuit tombé doucement sur le village et les filles allaient toute se coucher. Et, pour une raison qui m'échappe, une petite voix me dit va le voir c'est le moment. Je secouais la tête et attrapa l'assiette qu'on m'avait servi pour manger un bout. Mais, après manger, j'allais donner mes restes au prisonnier, j'en avais ressentie l'envie et mon corps obéissait tout seul. J'arrivée devant la cage, et l'homme me regardait, en penchant la tête, je tendis lentement et silencieusement mon assiette pour lui donner à manger. Un peu hésitant, de peur d'être empoisonner je pense, il accepta quand même de manger. Je le regardais toujours en silence et,soudain, l'homme s'endormit. Je haussais un sourcil, essayant de le réveiller, en lui donnant des coups de doigt dans le bras. Après quelque coup, il se réveilla, terminant ainsi de manger. Il me remercia et je tourna la tête, pour éviter de sourire. 

Pourquoi tu t'es aventuré ici, tu ne sais pas que c'est dangereux. 


Je voulais voir comment était les amazones. 


Et alors ?? répondais-je en tournant la tête vers lui 

Elles sont magnifiques, surtout quand elles me sautent sur moi. 

A ce moment là, je compris qu'il faisait référence à ma forme animale, et par conséquent il m'avait complimenté, et cela m'a fait devenir pivoine d'un coup, je tournais la tête à nouveau. 

De toute façon, tu vas mourir dis-je un air mélancolique 


Dans une semaine, ça va.  répondit l'homme.     

Hochant la tête, je sentis comme une vague de tristesse en moi. Je ne savais pas ce qu'il se passait mais c'était vraiment bizarre. Je le regardais me fixer avec un sourire amusé. Il me rétorqua malicieusement: 


Bah quoi tu es triste pour ma peine ? Tu es si sensible de me tuer? 


Non! 

L'homme compris que je pensais le contraire, il avait capter mon émotion dans la façon où j'ai exprimer le non. Il s'étira en souriant de plus belle, et se coucha sur le côté en se tenant la tête, je le regardais et contesta que son sur bras, il y avait un tatouage. Je m'approchais, ce qui avait fait redresser l'homme,et je lui choppa le bras, pour voir de plus près ce qu'il y avait écrit. C'était " ASCE", écrit à la verticale. Je penchais la tête en touchant du bout des doigts les lettres. 

C'est mon prénom écrit, avec le s barré en plus qui signifie la première lettre du prénom de mon défunt frère. 

Tu t'appelle Ace alors ? 

Oui, et toi ? 

Je levais la tête vers lui:

Tissia. 

Le voyant sourire, je souriais bêtement aussi. 

Jolie prénom pour une panthère, tu as aussi mangé un fruit toi j'imagine. 

Hochant la tête je glissais les mains pour les retirer de son bras, mais il me choppa une main avec la sienne. Je le regardais faire, étonné par sa réaction. 

Moi aussi regarde ! 

Il mit ces deux doigt en l'air pour faire la forme d'un pistolet et au bout de ces doigt apparaisse du feu. Je fixais la flamme qui illuminais une peu plus et déposais mon regard sur le sien qui me fixait davantage, j'eus un frisson qui me parcourait dans tout le corps, un sourire se dessinait sur ses lèvres, et je le trouvait vraiment charmant. Son regard était magnifique aussi, avec une petite lueur dû à la flamme, il avait le même regard qu'avant, quand je l'avais attrapé. Je baissais la tête, gêné par le moment, je ne savais pas quoi penser. Il éteint la flamme et  me lâcha la main. Je la récupéra et lui déclara que j'allais me coucher. Il semblait un peu triste que je parte et me me souhaita une bonne nuit. Je me relève et me dirigeais vers ma maison, me retournant, le coeur serré de le voir entre les barreaux, mais il resta souriant, et me faisait même un petit signe de la main. Je lui répondais timidement avant de rentrer chez moi. Allongée, je sentais un changement se passer en moi. Pourquoi suis-je bien trop gentille avec lui ? C'est qu'un homme après tout. Mais il avait quelque chose de spécial que les autres ,quelque chose qui me poussais à penser à lui, ou  à venir le voir tout le temps. Cela me fait peur mais en même temps du bien. Avant, dès que c'était avec lui, je me suis senti bien. Étrange.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Couleur choisie pour dialogue: Rose

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tissia Tereva
Membre
Seconde Musicienne des Whites Beards
Tissy
MembreSeconde Musicienne des Whites BeardsTissy
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 23
Localisation : Avec Ace ~(♥)O(♥)~
Date d'inscription : 18/09/2015

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 2 005
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Le journal d'une Amazone    Mar 16 Aoû - 21:02

CHAPITRE II Le premier baiser. 


Cela fait quelque jours que Ace était notre prisonnier, et plus les jours passait plus je devenais accro à lui. Je passais tout mes soirées à l'abri des regards auprès de sa cage, pour papoter avec lui. Ou jouer de la musique, devant lui, il adorait ça. Hier soir par exemple, il me parlait de ces aventures de pirate, car oui j'avais appris il y a deux jours de cela, qu'il était pirate, et avant de rejoindre le grand équipage équipage de Barbe Blanche, il avait crée son propre équipage. Et cette envie de devenir pirate remontais quand il était enfant, avec ces deux frères et sa soeur. De mon côté j'avais aussi fait part de mes souvenirs d'enfant. Pour ma part je lui avais fais part de mon envie d'accéder à l'équipage des Kujas, mais qie malheureusement je n'était pas assez forte pour. Enfin bref, je ferme la petite parenthèse. Donc il me racontait des histoires de pirates, j'étais couché sur le ventre en tenant ma tête pour l'écouter, il parlait de trésor, de bateau et d'océan. Cela me faisait rêver, car oui moi aussi je voulais voyager, voir du pays, que de rester à moisir ici. Je ne dis pas que je m'ennuie sur l'île au contraire, c'est juste que parfois, je rêve de voyage, de partir d'ici pour découvrir d'autre chose. 

Et suite à se rapprochement si soudain, je réalisais qu'en faite, je n'avais pas écouter Nyon qui m'avait conseillé de m'en éloigner justement. Mais c'était plus fort que moi, je ne pouvais résister juste à l'envie de le voir par exemple. Puis, je crois que lui aussi m'aime bien. Dès qu'il me voit, son visage s'illumine, en même temps, il doit s'ennuyer dans sa cage. Et ma compagnie lui fait du bien. Même Margareth me trouve changé, elle dit que j'ai l'air plus heureuse. En tout les cas, je me trouvais chez Nyon, elle prépara à manger tandis que moi je regardais le ciel, allongé par terre, je souris à l'idée que dans quel heure, j'allais le voir, dès que le soleil sera couché. Et quelque minute plus tard, Nyon m'appela pour manger. Je me levais donc et m'installais à table, elle me regardait en mangeant sa part. 


Tu m'as l'air rêveuse, tu pense encore à cette homme? 

Je devenais toute rouge, car elle m'avait grillé. Mince, je vais répondre comment maintenant. 


Ton teint pivoine me confirme, avoue le tu n'as pas su t'éloigner de lui hein ? 


Non, c'était comme si j'étais un aimant, et qu'à chaque fois que je passes, j'étais attiré par lui. 


Eh ben ma petite, je vois que je ne suis pas trompé. 

Je la regardais en penchant la tête: 

Comment ça ? 


Le premier jour où il est venu, et que tu m'as dis que tu étais différente avec lui par rapport au autres hommes qui mettent pied sur l'île. je pensais que ça te passerais mais l'ouragan de l'amour est plus fort que tout.  


L'ouragan de l'amour ?? 


Tissia, tu es amoureuse de ce pirate. 

Je tenais mes joues en rougissant, je suis amoureuse ? D'Ace ? Mais je ne savais même pas ce que c'est. 


Mais c'est grave ?? 


Non disons que dans les coutume des amazones, nous avons pas besoin d'hommes, donc nous on connaissons pas ce sentiments, bien qu'il est naturel ne t'inquiète pas.


Donc c'est normale alors ? 


Oui bien sûre, comment t'expliquer.... Ce garçon à quelque chose de spécial que toi seule à su voir, ce qui produit une certaine attirance pour celui ci. Et par conséquent, tu deviens complètement accro à cette personne à cause de cette chose spécial qui à su te séduire. Et tu ferais tout pour être avec lui, il est devenu comme ta moitié presque, il te complète.


Tu parles par expérience non ?? 

Nyon rit un peu


J'ai vécu la même chose que toi ma petite, donc oui c'est mon expérience que je t'expose.   Mais hélas, il m'a abandonné. 

Je la regardais et lâcha mon couvert, elle me regarda 


Ca ne va pas ?? 




Il va aussi m'abandonner ??? 

Nyon haussa des épaules 


Cela dépend de ta relation si c'est ton âme soeur, vous serez jusqu'à la mort ensemble, dans le cas contraire, non. Mais moi c'était aussi assez spécial, il ne voulait pas d'une relation sérieuse, peut être que pour toi il voudra, mais un conseil, si ce n'es pas le cas, ne te rend pas malade hein.


Je lui demanderais alors. 


Mais il va mourir Tissia.. 


Non, j'empêcherais sa mise à mort !! 

Nyon écarquille les yeux puis baissais la tête en souriant


Voyons, c'est de la folie, c'est officiel ma petite, tu es bel et bien amoureuse. Mais s'il tu le libère, il partira en mer, et le résultat sera le même, tu sera triste de son départ. 


Je n'avais pas pensé à ça... Je vais lui en parler. 


Mais si ce n'est pas le cas, ne sois pas triste. 


Ne t'en fais pas pour ça. 

Le repas était avalé, et je courus au village pour aller à sa cage. J'attendis que tout le monde soit rentrés pour me rendre vers lui. Et comme à son habitudes, il me souriait en me voyant. Ce qui me fit sourire aussi. Je m'accroupissais devant lui pour m'asseoir ensuite sur mes genoux. 

Ca va, tu ne t'ennuie par trop. 


Ca peu aller, mais je préfère quand tu es là. 

Encore une phrase mignonne à mon égard qui me faisait rougir et baissait la tête ce qui le faisait rire. Alors je prenais mon visage dans sa main en me regardant. 


Et dire que dans quelque jours, je ne verrais plus ton beau visage


Euuuh.. à ce propos... euhh bafouillais-je à moitié suite à ce contact auquel je ne m'attendais pas. 

Et aussitôt avec sa main sur mon visage, il me l'approchait du sien pour finalement déposer ses lèvres sur les miennes. Je ne m'attendais encore moins à ça. Mais tu chose est sûre, c'est que je trouvais ça très agréable. Je fermais les yeux pour profiter du moment, est ce que c'était un signaux qui voulait me dire qu'il m'aimait aussi ?? Je ne savais pas mais l'avais lui demander quand même, pour être sûre. Dès qu'il me stoppa le baiser, je ne pus m'empêcher de sourire bêtement, tandis qu'il rigolait un peu.

Tu aussi tu es tombé dans l'ouragan de l'amour ? 

Il haussa un sourcil, en ne comprenant pas trop, mais demanda quand même: 


Ouragan de l'amour ... Tu me demande si je suis amoureux, n'est ce pas ??  Ca se voit pas ?   

Je hochais la tête en ne savant pas quoi répondre. Ce qui le faisait rire de plus belle. 


Tu me fais craqué, tu le sais ça ? Et depuis le premier jour. 

Je compris parfaitement que c'était réciproque, alors je souriais, et lui prenait la main, c'est bon j'avais entendu ce que je voulais entendre et j'étais contente, très contente, je posais ma tête sur les barreaux en serrant sa main dans les miennes. 


Alors je ferai tout pour te faire sortir d'ici légalement. 

Il me déposa un baiser sur la tête avant de la poser contre la mienne. 

Très bien princesse, et moi, je t'embarque avec moi. 

Je levais la tête et le regarde


Comment ça ?? 

Il me souriait en fermant les yeux


Bah oui, je ne vais te laisser là voyons, tu viens avec moi sur les mers, toi qui voulait voyager en plus. 


Tu veux que je devienne un pirate ? 

C'est l'idée oui, et on sera ensemble en plus. 

Je souriais de nouveau 

Merveilleux ! 

Il rigolait un peu en me fixant, 

Dans ce cas, je ferais tout mon possible pour te sortir de là. Tu as ma parole. 


Je te fais confiance alors !    

(a suivre)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Couleur choisie pour dialogue: Rose

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le journal d'une Amazone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Existe-t-il un journal des logs ?
» Nuvi 1490T - Recupération des données du journal de trajet dans Mapsource
» Enregistrer puis reproduire journal de trajet Nüvi 465T camions
» cahier journal
» Effacer le journal actif du Navigator V

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece RPG :: Avant-tout :: Fiches :: Fragments d'Histoire-
Sauter vers: