AccueilRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand le mal brise enfin ses chaînes! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand le mal brise enfin ses chaînes! [Terminé]   Sam 25 Jan - 23:27

^^Moi^^

Prénom : Max
Age : 18 ans
Mangas favoris : Bleach, naruto et Death Note
Jeux vidéos préférés : Call of, assassin's creed
Aime : Les défis, les jeux de stratégie et la musique
Déteste : Le grosbill, les ordres et faire à manger x)
Personnages préféres de One pièce : Marco

^^Mon personage^^

Nom : Kaizoku
Prénom : Hiko
Surnom : Le Prodige Sombre
Sexe : Masculin
Orientation : Hétéro
Âge : 26 ans
Classe : Pirate
Rang : Bretteur
Equipage :

Fruit du Démon :
Haki Mode éveillé: Busou-shoku et Kenbun-shoku
Autres pouvoirs : Epéiste de Ebonsword (Saijou-Oo-Wazamono)

Physionomie :

 Hé toi là! Oui toi! Qu'est ce que tu as? Pourquoi me dévisages-tu ainsi? C'est ma tronche qui te revient pas peut-être?! Tsss toujours la même chose avec les étrangers, on me dévisage de la tête au pied. Tel un monstre de foire que l'on viendrait admirer contre une petite somme de berrys. Ouai je suis né comme ça et j'y peux rien, laisse moi t'expliquer deux ou trois petites choses et seulement après tu pourras me juger. Et j'en ferais autant pour toit, bien évidemment...

J'ai toujours eu une apparence plutôt particulière, ma carrure, ma taille, mon teint, autant de détails insignifiants à mes yeux qui pourtant font toute la différence en ce monde. Du haut de mon mètre quatre-vingt j'ai pour habitude de regarder les gens de haut qu'importe les circonstances, bien sûr c'est de ma faute si vous êtes plus petit. Je ne fais pas parti de ses gens à la musculature démesuré que l'on peut croiser sur les mers et mon teint presque cadavérique ne fait qu'amplifier le côté obscure qui émane de moi. Cela me vient de mon père et de ses ancêtres descendant de la race des démons selon leurs dires, je me demande bien ce que ma mère pauvre humaine qu'elle est avait pu lui trouver à cette époque. Les goûts et les couleurs malheureusement ça ne se changent pas avec le temps comme on dit.

Ce vieux loulou m'a laissé quelque traits physiques de ses ancêtres et de lui-même, mes cheveux par exemple qui sont aussi noir que les ténèbres et indomptables qu'une bête sauvage. J'ai l'impression d'avoir des flammes noires sur le crâne et je peux vous dires que dans ma jeunesse on sait pas gêner pour se foutre de ma gueule. Vous me direz si ce n'est que ça ce n'est pas bien grave et je suis plutôt daccord avec vous, cependant il ma aussi légué ses yeux rouges comme le sang frais coulant des humains. Au jour d'aujourd'hui je devrais plutôt dire un seul oeil puisqu'il y en a un que je ne retrouverait jamais, une histoire bien moche encore que je vais mettre de côté pour le moment si vous le voulez bien. Tout ce que je peux vous dires c'est que le bandeau noir recouvrant mon oeil droit n'est pas la pour faire jolie et que les gens se servent souvent de ce détail pour me reconnaître, la Marine et le Gouvernement Mondial aussi d'ailleurs... Bande de chiens galeux!


Niveau vestimentaire sachez que je n'ai jamais été un réel fan de mode et que le tee-shirt noir que je porte me suffit amplement depuis bien des années. Je parle du modèle hein! Je ne garde pas sur le dos le même tee-shirt depuis tant d'années, je veux bien que l'hygiène pour un pirate ne soit pas une priorité, mais faut voir à pas trop exagérer non plus on est pas des porcs! Autour de ma taille se trouve un ceinturon noir lui aussi auquel est attaché le fourreau de mon épée, cette arme est la prunelle de mon oeil et je ne m'en sépare jamais. Il faut dire que je suis le seul à pouvoir tenir cette lame sans succomber, ce pouvoir si étrange n'est pas qu'une simple malédiction vous savez... Elle m'a par le passé sauver la vie plus d'une fois en prenant la vie de celui ou celle qui cherchait à me capturer ou tuer, après m'avoir désarmé ils avaient tous tenté de me prendre la lame sans croire à la dangerosité de celle-ci et l'ont payés de leur vie. Une mort pitoyable et idiote pour des gens qui recherchaient gloire et prestige, rien que d'y penser j'en ai encore le sourire aux lèvres. Hé hé que voulez-vous quand on est une ordure on peut pas s'en empêcher.

Certains se demandent peut-être pourquoi je parle de mes tatouages seulement après vous avoir parler de l'épée, la réponse est simple. Chaque marque présente sur mon corps est liée à elle, que ce soit à mes débuts qu'à ma sois-disante "fin". À chaque fois que je passais une épreuve difficile ou que je prenais la vie d'un adversaire puissant et reconnu, je me faisais tatouer comme pour me rappeler de ses moments là toute ma vie. Il s'agit de mon tableau de chasse à moi, de mes trophées! Je vous fais pas trop peur au moins ? Rencontrer des êtres de mon envergure est assez rare et les gens sont rapidement mal à l'aise, je pus la mort à quinze miles à la ronde et mon aura est l'une des plus sinistre de notre monde. Bizarrement j'en suis fière et me contente à entretenir ce côté "obscur" , il est ma véritable facette la seule chose que j'assume sans la moindre honte depuis l'aube des temps.

Enfin... Bref! Je porte un pantalon noir des plus banales et légers qui soient en ce monde, pratique pour garder une certaine fluidité de mouvement en combat. Ma rapidité faisant souvent la différence lors des affrontements, je me fais un point d'honneur à la maximiser un maximum. Quand je vois tous ses idiots compter uniquement sur leur force ou leur fruit du démon, j'ai comme une envie de gerber dessus et de leur trancher les membres un par un. Comme-ci tout cela les aideraient à se protéger le jour où je mettrais enfin la main sur les armes antiques hé hé hé! Pauvres fous.... Croire autant en l'avenir et ses capacités sans même avoir découvert le monde est un acte de stupidité digne d'un enfant de quatorze ans à tout casser. Les chaussures que je porte sont noires elles aussi avec une boucle argentée, suivant avec les motifs de mon fourreau. Je pense vous avoir fait perdre assez de temps avec ses conneries, alors content ou pas je vais en rester là pour le moment... À plus la compagnie!


Points forts : Talent de bretteur
Points faibles :Manque un oeil

Psychologie :

 Rien qu'à voir le mot "Psychologie" inscrit sur cette feuille, je ne peux pas m'empêcher de penser à un moment précis de ma vie. Avant de m'envoyer au trou la Marine avait exigé que l'on me face passer par la cellule psychologique, ils faisaient des recherchent sur le comportement des ennemis de l'état pour trouver une solution de les repérer dès le plus jeune âge. J'étais seul les deux mains attachées dans le dos et les pieds liés à une table, devant moi était arrivé un homme de la Marine spécialisé dans ses fameuses recherches débiles. Dossier numéro 4568001 37 prit en chage par Monsieur Zokuro...

La première question était des plus pitoyables si vous voulez mon avis, "D'où te vient cette haine?". Tssss il n'y comprenait rien, il en était encore à croire qu'il s'agissait d'une vengeance ou je ne sais quoi d'autre. Comment les gens comme eux, comme vous peuvent comprendre une chose qu'ils ignorent ? Pour moi la vie est un jeu tout simplement, étant très joueur depuis toujours je me trouvais un adversaire et lui lançait divers paris en tout genre. Mettant en jeu des choses de plus en plus précieuse avec des challenges toujours plus funs! Jouer sa propre vie et celle d'un autre dans une partie à mort était pour moi un véritable passe-temps! Mais avec les années tout cela ne me suffisaient plus et je ne trouvais plus d'adversaire à ma taille, les fous dans mon genre il n'y en a pas des masses malheureusement. Et c'est alors que l'idée m'est venue d'un coup, j'allais lancer le pari le plus incroyable que le monde est connu. Une partie énorme allait débuter, traques, combats, adversaires et avenir du monde, tout étaient enfin réunis pour une bonne partie! L'idée était simple et l'est encore, mon but à moi est de récupérer les armes antiques et de détruire ce monde et le leur  de m'en empêcher à tout prix.

Depuis mes débuts dans la piraterie j'ai fais pas mal de chemin et ma réputation n'est plus à faire, il faut dire que les rapports à mon sujet n'avaient pas tarder à pleuvoir. Je possède depuis toujours une intelligence hors du commun, alors que les autres utilisaient leurs pouvoirs si spéciaux de mon côté j'utilisais mon cerveau et ma simple lame. Cette manière de faire fait de moi aujourd'hui un pirate reconnu comme génie du mal, mon existence même n'est plus acceptable pour eux. Tel le "Roi" sur une partie de shôgi, j'avance en direction de mon but en usant de toutes les stratégies possibles. Manipulation, corruption, violence, vol, espionnage, carnage! Tout est bon pour atteindre son but, après tout une fois que celui-ci sera remporté plus personne ne sera là pour lui en vouloir. L'aura maléfique qu'est la mienne résonne en moi, réclamant le sang et la mort autour de moi. Je me dois de nourrir cette faim si gigantesque, repoussant sans cesse les limites en attendant le jour où un adversaire digne de ce nom viendrait enfin me canalyser d'une façon ou d'une autre.

Les médecins cherchent souvent à relier deux choses aux pirates, leurs émotions et la quête du One Piece. Ce fameux trésor qui n'existait peut-être même pas ne représentait rien pour moi, il donnait espoir au monde qu'une vie meilleure était possible. Des hommes puissants le revendiquait sans pour autant réussir à l'obtenir, je déteste la nouvelle génération qui ne voit qu'aventure et espoir dans notre monde qui est pour moi rien de plus qu'un morceau de terre à utiliser pour me distraire le temps de mon passage. Un jeu... Tout cela n'était qu'un jeu, l'amusement était sans doutes la seule émotion que j'étais capable d'exprimer. Le plaisir de la mort n'ayant pas été prit en compte par le médecin je pense qu'il a du trouver cela inutile,je parme évidemment des sentiments positifs. Bien sûr que je ressens des choses aussi étranges soient-elles, je suis comme vous l'aurez deviné obsédé par le jeu et les risques. Mon manque de conscience et mon côté mégalo me rendent incontrôlable, imprévisible et pour la justice très dangereux. C'est ce qui me plaît le plus d'ailleurs.

Cependant, je fais partie moi aussi d'une génération de pirate et celle-ci n'est pas des moindres, j'ai tout appris des anciens qui avaient encore des principes et suivaient le code de piraterie. Aujourd'hui plus rien n'est respecté et c'est peut-être mieux, sauf pour quelques petites choses si vous voulez mon avis. Laisser monter une femme à bord porte malheur alors plusieurs vous imaginez le carnage? Et ses fruits du démon qui vous empêchent de nager, les gens sont-ils si idiots que ça? Courir après un objet qui causera notre perte n'a rien d'une quête digne de ce nom, bien que cela peut être amusant au final. Cette idéologie explique sûrement ma solitude, n'arrivant plus à comprendre les autres je m'enfonce dans l'obscurité de la solitude. Je suis seul depuis si longtemps.... Tellement longtemps même que j'en oublie presque l'utilité de la vie en communauté. Il devient de plus en plus rare de me voir avec d'autres personnes et quand je le fais c'est dans un seul et unique objectif.

Assouvir ma soif de curiosité, hé oui je suis joueur et curieux ce qui m'apporte de faire des paris parfois très étranges. Il suffit qu'une personne réussisse à attirer mon attention pour que je la suive dans son voyage, observant ses faits et gestes tout en intervenant uniquement lorsque l'envie me prend. J'ai été Capitaine après tout alors on ne me fera pas obéir si facilement à un autre Capitaine, si vous aviez l'idée de me recruter gardez bien cela en tête hé hé hé. Je pourrai devenir votre meilleur allié comme votre pire cauchemar en un claquement de doigts, nombre de pirates en ont fait les frais dans le passé je dois l'avouer. Il m'est même arrivé de mutiner mes compagnons pour sauver l'ennemi, tout simplement parce que je le trouvait plus amusant que mes alliés. Tu dois te demander où s'arrête mon tempérament de merde, alors on va de suite passer à mon histoire pour éclairer ta pauvre lanterne ignorante!


Rêve : Rassembler les armes antiques et semer le chaos!

Histoire : Beaucoup commence par leur enfance plus ou moins heureuse ou malheureuse, pour ma part je trouve ça d'un chiant... De un, tout le monde s'en tape que tu sois né dans un chou et que ton oncle se tapait ta mère et de deux tu crois vraiment que les gens mourront moins cons juste parce qu'ils auront su où tu as grandi ? Tsss... Je vous jure faut vraiment être grave en train de s'emmerder pour lire ce genre de truc, alors passons directement au passage vraiment important de ma vie qui n'est qu'un énorme jeu ha ha ha ha!


Mon souvenir le plus lointain remonte à l'époque de mes dix-huit ans, je voguais d'île en île depuis déjà trois ans à bord d'un navire nommé le Dark Soul avec une bande de pirates aussi dégénéré que moi. Nous étions jeunes et ambitieux et nous nous contentions de semer le chaos sans réel objectif potable, jusqu'au jour où notre route avait croisée celle d'un homme beaucoup plus expérimenté et à l'aura maléfique bien plus grande que la nôtre. Celui-ci nous avait piégé à notre propre jeu, nous avions pariés notre équipage contre le sien et bien sûr perdu le duel. Au final il s'agissait d'un bien pour un mal, cet homme qui connaissait toutes les mers nous avait sorti des blues et appris un tas de choses utiles. Si je suis par la suite devenu un épéiste de renommé ce n'est que grâce à lui et sa formation si spéciale, il ne nous avait en rien changés psychologiquement, mais question expérience du combat ce Capitaine nous avait tout apprit de comment dégainer à trancher le diamant brut. L'entraînement avait duré deux années entières et fait de nous de véritables danger pour nos ennemis, la Marine, le Gouvernement, tous commençaient à entendre parler de nous et nous craindre.


Si bien qu'il ne me fallut pas moins d'un an pour faire mes preuves et obtenir le commandement de l'une des flottes de notre chef, j'étais déjà un sacré stratège à l'époque et la fougue de la jeunesse était de mon côté. Mon équipage et moi avions pris pour planque une des bases de la Marine, après s'être débarrassé non sans violence des soldats qui y vivaient. L'île était rapidement tombée sous notre contrôle et les moyens de communications détruits très rapidement, effaçant ainsi tout signe d'existence de cette île sans réelle valeur il faut bien le dire. Mon sabre de l'époque était une lame des cinquante et commençait à montrer ses limites, la violence des combats était en train de la fendre petit à petit. Un sabreur sans sabre étant totalement inutile, je me lançais alors dans une quête folle pour trouver une lame des vingt et une. Mes compagnons sentaient peu à peu notre destin se dessiner à l'horizon et plus notre Leader vieillissait et plus nous sentions le moment tant attendu venir à nous. Afin d'être prêt à forcer le destin nous entamions donc notre quête sur Grand Line, un petit jeu sadique s'était même installé au sein du groupe. Nous cherchions à faire souffrir le plus et à provoquer de véritables carnages sur notre passage et désignait le plus cruel comme le grand gagnant.

Notre route nous avait mené jusque sur une île contrôlée par d'autres pirates, ils étaient là pour ce faire un peu d'argent avant de partir pour le Nouveau Monde. Ils étaient plus fort en gueule qu'en action et ne nous intéressaient nullement, mais l'arme que possédait le bretteur de cet équipage avait réussi à attirer mon attention. Ce simple objet avait alors suffis pour que mon équipage et moi-même déclarions la guerre à ses pirates que nous connaissions à peine, ce fut-là le premier combat important de ma vie. Mémorable en tout point, je rêve encore de ce combat de temps à autre je vous l'avoue, le sang des combattants coulant sur le sol et sur les lames qui entraient en contact à chaque occasion. La haine et la mort étaient toutes deux au rendez-vous faisant monter l'adrénaline et l'enjeu de ce combat et alors que la plupart avaient au fond d'eux la peur de mourir et leur instinct de survie bouillonnant je pouvais sentir au fond de moi une joie immense m'envahir. J'en voulais encore et encore, fonçant seul dans les rangs adverses pour trancher et décapiter sans me soucier des coups que l'on me portait. J'étais comme possédé par une ombre sanguinaire me poussant aux portes de la mort, si le nirvana existait il devait s'agir là du mien hé hé hé....

Lorsque le jour se levait sur l'île une marre de sang apparaissait tout autour de la zone, au centre un tas de cadavre dans lequel se trouvaient certains de mes nakamas. Nous nous fichions pas mal de la mort de nos alliés même les plus proches à cette époque, la victoire et l'acquisition de la fameuse lame était la seule qui comptait à mes yeux. Bien plus encore que cette arme, j'avais ce jour-là découvert une chose précieuse sur moi-même qui allait me servir toute ma vie. Je possédais un esprit combattif à l’appétit vorace, si vorace que je n'avais pu me contenter des ennemis et tué les civils se trouvant dans le village. Hommes, femmes, enfants et vieillards, tous s'en étaient allés dans un monde meilleur, enfin c'est ce qu'on dit. Ce qui rend ce jour si spécial c'est aussi parce que ce carnage avait fait de moi l'un des pirates les plus recherchés de Grand Line et j'en étais fière comme un gosse ayant un vingt à l'école ha ha ha!.  Et comme un enfant je m'étais empressé d'aller montrer cela à notre chef, lui qui nous considérait comme de simple pions pouvait désormais voir à quel point nous étions utile à ça cause. Mon plan se déroulait à merveille et j'espérais déjà que cela continue encore longtemps.

Les mois avaient passés et notre réputation montait en flèche et alors que le temps semblait ralentir peu à peu, la bonne nouvelle arrivait enfin à nous! Notre Capitaine venait de succomber dans un affrontement titanesque face aux trois Amiraux de la Marine, certains décidaient de combattre la Marine pour son honneur et nous... Nous partions en direction de sa tombe et du reste de son équipage, un trésor plus précieux encore que le One Piece à mes yeux nous y attendait avec impatience. L'arme que je convoitais depuis des années, l'une des douze lames de ce monde Ebonsword. Une épée capable de tuer au simple touchée toute personne n'ayant pas une âme aussi sombre que la sienne, peu de gens étaient dignes de la prendre en main. Le pouvoir de cette lame était un véritable secret, seul un véritable démon pourrait apprendre à la manier à la perfection. Ne pouvant m'empêcher de mettre ma vie en jeu, j'avais sans la moindre hésitation décider de faire de cette arme mon jouet ou alors mourir sous sa malédiction. L'avenir de ce monde allait maintenant connaître la naissance d'une ombre de terreur ou alors se libérer d'un psychopathe, j'ai toujours aimé ce genre d'enjeu complétement fou et perdu d'avance.

Je dois dire que récupérer le sabre avait été plus simple que prévu, mais la suite n'était que peu glorieux dirons-nous. Le second du Capitaine avait accepté que je tente de saisir le sabre qui dès le premier touché semblait m'avoir accepter comme nouveau porteur, je sens en moi depuis ce jour une noirceur sans égale liée à mon âme. Le véritable soucis avait été l'arrivée des forces du Gouvernement Mondial, un combat inégal envahit la cachette servant de tombeau à notre défunt Leader. Nous étions en sous-effectif et les manipulateurs du haki étaient nombreux dans les rangs du Gouvernement, plus le combat durée et plus notre nombre baissait à vue d'oeil. Je faisais ce que je pouvais pour en décimer le plus possible tout en fuyant de l'autre côté de l'île, mais rien n'y faisait et je me retrouvais alors obligé de me dissimuler afin de cacher mon arme. Perdant ainsi mon trésor et mon oeil par la même occasion et finir dans les geôles du Gouvernement Mondial. Je gardais le sourire voyant là une mort héroïque face aux Den Den Mushis du monde entier, j'allais être reconnu de tous une dernière fois. Après un semblant de procès peu équitable, l'ordre était d'étouffer mon existence et de me transférer à Impel Down au plus vite.

Ils cherchaient à renvoyer le démon en enfer le plus rapidement possible et ils auraient pu y arriver si le destin ne m'avait pas sourit une fois encore. Le navire était attaqué par d'étranges assaillants qui nous avaient libérés et amenés avec eux, faisant couler le navire avant notre départ pour simuler notre mort lors d'une rencontre avec un monstre marin un peu trop gourmand. Ainsi hizoku no Hiko était bel et bien mort aux yeux de tous, cela m'arrangeais au plus haut point vous l'imaginez. J'aurais pu récupérer mon sabre et reprendre la mer sans plus attendre cependant, le chef des libérateurs révolutionnaires me faisait une offre que je ne pouvais refuser. Apprendre à maîtrise le haki de l'observation et de l'armement, il voyait en moi un appât capable d'attirer l'attention de la Marine et du Gouvernement pour lui permettre d'agir dans l'ombre en parallèle. Je n'étais pas fou enfin presque pas et je voyais bien ses attentions peu brillantes à mon sujet, mais j'acceptais tout de même pour moi aussi me servir de lui. Notre accord passé nous partions en duo sur l'une de ses planques bien loin de Grand Line et de ce chaos.

Les années passaient aussi vite que les heures et à l'âge de vingt-six ans je faisais à nouveau surface, tel un démon revenant de l'enfer j'avais récupéré mon arme et des nouvelles capacités des plus efficaces. J'étais en totale résonance avec ma lame et son pouvoir, le moment de faire mon grand retour dans le monde des vivants venait de sonner et je ne comptais guère faire dans la dentelle. Tout en souriant je regardais le soleil se lever sur le monde, une main sur le fourreau de mon arme je prononçais mes premiers mots depuis mon retour...

"C'est l'heure.... Du carnage!"

J'avais maintenant un nouveau pouvoir et un nouveau but, trouver les armes antiques et détruire le visage de ce monde. Il était temps pour ce monde de connaître l'enfer et les joies de celui-ci Ha ha ha ha!
Revenir en haut Aller en bas
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 714
Age : 23
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Quand le mal brise enfin ses chaînes! [Terminé]   Jeu 30 Jan - 16:55

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta présentation.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le mal brise enfin ses chaînes! [Terminé]   Ven 7 Fév - 0:53

Merci à toi, je viens de finir à l'instant.

Désolé pour l'attente étant en déménagement, je me connecte que lorsque l'occasion se présente (surtout le week end, mais le souci sera rapidement résolu Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Ondine
Admin
Capitaine des Dauphins
La Fille de l'Eau
AdminCapitaine des DauphinsLa Fille de l'Eau
avatar

Nombre de messages : 714
Age : 23
Date d'inscription : 05/09/2011

Feuille de personnage
Mise à prix [Criminel only]: 73.005.000
Matricule [Marine Only]:
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Quand le mal brise enfin ses chaînes! [Terminé]   Ven 7 Fév - 9:04

Wow, et bah, c'est une très belle présentation. ^^

Je ne peux que te valider, bon RP à toi. ^^

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le mal brise enfin ses chaînes! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le mal brise enfin ses chaînes! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le mal brise enfin ses chaînes! [Terminé]
» Chaîne(s) en portugais ?
» Chaînes souhaitées sur Bbox par les Bboxeurs
» [Résolu] Quand à l''usage des dd tournant à 4 500 tmn
» Coupure gps quand on appuie sur Système

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One piece RPG :: Archives :: présentatons-
Sauter vers: